En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
L'accord entre Alstom et General Electric donne à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises.
Tribune
Vente d'Alstom Énergie à General Electric : quand Macron maquille la vérité
Publié le 07 février 2015
Contrairement a ce qu'a indiqué le ministre de l'Economie français, l'accord entre Alstom et General Electric donne de facto à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises nées du rachat de la filière énergie d'Alstom. Une tribune de Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais et Vice-président de la Commission des affaires économiques.
Daniel Fasquelle est Député de la 4ème circonscription du Pas-de-Calais et Maire du Touquet-Paris-Plage. Il est également trésorier du parti Les Républicains. Il est l'auteur de La France juste chez Fayard (septembre 2015).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Fasquelle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Fasquelle est Député de la 4ème circonscription du Pas-de-Calais et Maire du Touquet-Paris-Plage. Il est également trésorier du parti Les Républicains. Il est l'auteur de La France juste chez Fayard (septembre 2015).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement a ce qu'a indiqué le ministre de l'Economie français, l'accord entre Alstom et General Electric donne de facto à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises nées du rachat de la filière énergie d'Alstom. Une tribune de Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais et Vice-président de la Commission des affaires économiques.

Lors de la séance de questions au gouvernement de ce mercredi 4 février, le Député socialiste Jean-Luc Laurent a interrogé le  Ministre de l'économie et de l'industrie Emmanuel Macron sur la réalité des trois co-entreprises Alstom-General Electric dans le nucléaire, les réseaux électriques et les énergies renouvelables « craignant un désengagement rapide d’Alstom » dans ces co-entreprises.

Face à ces inquiétudes légitimes, M. Macron, qui était déjà en charge du dossier lorsqu’il était secrétaire général adjoint de la présidence de la République, a répondu en cherchant à justifier son feu vert de novembre dernier (au titre du décret sur les investissements étrangers dans les secteurs stratégiques) par le respect des engagements pris par General Electric.

Mais les faits sont têtus : contrairement à ce qu'a indiqué M. Macron, l'accord avec General Electric n'est pas équilibré mais lui donne le plein contrôle de ces co-entreprises. D'une part, GE disposera en matière de droits de vote de 50% + 1 voix, celle qui fait la différence, et même +2 voix dans la co-entreprise nucléaire. En matière de capital, c'est même pire, Alstom ne gardera que 20% moins une action dans la co-entreprise nucléaire.

Et pour ce qui est de la direction des co-entreprises, GE « contrôlera la gestion opérationnelle » avec un directeur général désigné par General Electric.

Enfin, en ce qui concerne les participations  d'Alstom dans ces trois co-entreprises, il est prévu qu’elles soient vendues en septembre 2018 ou en septembre 2019.

Au bout du compte, on aboutira strictement à l'accord de vente initial négocié secrètement par les PDG d'Alstom et de General Electric sans que le Conseil d'Administration d'Alstom et l'Etat n’aient été informés. Quel échec cuisant donc pour l'action concertée de Messieurs Hollande, Valls et Macron !

D’autres questions appellent également des réponses claires : quid du maintien de l'emploi sur les sites français et de la création de 1000 emplois dans le domaine de l'énergie par exemple ? Pour quelles raisons les représentants des salariés d'Alstom n'ont-ils toujours pas obtenu d'engagement écrit et formel sur ce sujet ?

Nous n’aurons de cesse d’obtenir ces réponses et de faire toute la lumière sur ce fiasco industriel.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 07/02/2015 - 16:03
La suite des événements
confirme que la Gauche n'a que faire des entreprises françaises, sinon comme vaches à lait.
bjorn borg
- 07/02/2015 - 11:04
Bien entendu
Les sans dents n'étaient pas dupe de la supercherie. Le pouvoir en place nous prend pour des imbéciles.