En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 38 min 49 sec
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 3 heures 23 sec
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 23 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 51 min 39 sec
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 3 heures 42 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 4 heures 52 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 5 heures 32 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 20 heures 21 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 23 heures 40 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Bien ! Pas bien !

Les animaux officiellement doués de sensibilité : comment le couple infernal interdit/pas interdit asphyxie notre notion du bon sens et de la décence

Publié le 30 janvier 2015
Sans réel débat, le Parlement a adopté la reconnaissance de la sensibilité des animaux. La loi a une tendance de plus en plus intrusive à définir le Bien et le Mal, le permis et l'interdit, sans même que la société puisse s'interroger sur ses valeurs et ses aspirations profondes. Un phénomène nuisible qui peut nuire en bout de chaîne à la notion même de citoyenneté.
Emmanuel D'Hombres est enseignant-chercheur à la Faculté de philosophie de l'Université catholique de Lyon. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel D'Hombres
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel D'Hombres est enseignant-chercheur à la Faculté de philosophie de l'Université catholique de Lyon. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sans réel débat, le Parlement a adopté la reconnaissance de la sensibilité des animaux. La loi a une tendance de plus en plus intrusive à définir le Bien et le Mal, le permis et l'interdit, sans même que la société puisse s'interroger sur ses valeurs et ses aspirations profondes. Un phénomène nuisible qui peut nuire en bout de chaîne à la notion même de citoyenneté.

Atlantico :  Le Parlement vient de légiférer sur la reconnaissance de la sensibilité des animaux. Cela ouvre la voie à des contenus législatifs, et donc à des interdits sur une question finalement peu débattue. Pourquoi cette tendance de la loi de trancher rapidement en prenant la place d'un vrai débat éthique et moral dont les conclusions pourraient se passer de loi ?

Emmanuel D'Hombres : On voit en effet se substituer à l'interpellation éthique personnelle des formes légales, nous amenant à faire l'économie du discernement et de cette interpellation. Il faut bien mesurer donc l'importance des raisons ayant aboutit à ce procéduralisme, et à cet excès de réglementations prenant la place du jugement personnel dans de nombreuses expériences de la vie quotidienne. Sur le plan idéologique, c'est lié à l'hyper-problématicité des valeurs, à la perte du fondement transcendental sur laquelle elles reposaient, à la pluralité des codes de valeurs et des justifications que l'on accorde à ces valeurs. Tout cela rend plus complexe l'interpellation éthique. On peut rajouter aussi les conséquences d'une économie faite par l'individu face à l'effort qui lui serait demandé de délibérer et de choisir en conscience entre deux situations. Il faut replacer cela dans le contexte d'une perte des fondements spirituels. Cela est issu de raisons diverses : les avancées scientifiques, l'émergence de systèmes de valeurs concurrents et argumentés... Mais il existe aussi des raisons plus fonctionnelles et économiques : les institutions issues du capitalisme fonctionnent plus facilement sur la base de réglementations et de lois que sur la base d'une délibération, qui implique toujours une part d'arbitraire et de risque. 
 

Pourquoi l'homme a-t-il évolué vers un modèle où il ne peut se réguler qu'en usant de la loi, et plus de la coutume ou d'une décence partagée ?

On est dans un processus très diffus, depuis la Révolution industrielle, l'avènement du capitalisme, la complexification de la vie économique et institutionnelle. Ce phénomène accompagne d'ailleurs de l'évolution idéologique, plus lointaine, issue des Lumières, de détraditionnalisation de la Morale via le progrès technologique et les critiques propres à cette époque. 
 
L'inflation législative semble une spécialité française loin d'être partagée par la totalité du monde. Y a-t-il une "spécificité occidentale" pour la régulation systématique par la loi ? 
 
Je ne pense pas. Il y a un caractère mondial de l'économie capitaliste. Après, le phénomène atteint son maximum dans les démocraties libérales occidentales. Mais il s'agit d'un mouvement global qui touchera l'ensemble du monde à plus ou moins long terme, si ce n'est déjà fait. 
 

L'inflation législative est un problème qui inquiète. Comment enrayer – sans faire de loi ! – cette mentalité ? Vers quoi devons aller ou retourner pour inverser la tendance ?

C'est la question la plus complexe car les raisons qui poussent au développement de la législation diminuent l'interpellation éthique au niveau de la citoyenneté, et posent un problème grave pour la démocratie. Mais, en même temps, il me paraît difficile de se reposer sur une réponse individuelle, ou du moins une réponse qui ne soit pas institutionnelle. Pourtant, l'espoir existe car les choses ne sont pas monolithiques de partout. Dans le management par exemple, mais surtout dans le droit social, il existe des écoles ou des approches qui poussent à une diminution de la législation et de la procédure, en favorisant l'examen des consciences. Les dés ne sont pas complètement jetés. Cependant, les forces qui poussent au développement de la législation sont puissantes. Il ne peut y avoir qu'une réponse collective qui devra se traduire par une réponse inscrite au niveau des institutions.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 30/01/2015 - 22:28
Inflation législative
On fait des lois pour tout, l'état se mêle de tout les aspects de notre vie, et quand on regarde bien il y a une majorité de gens qui en redemande.
Il y a longtemps que je crois qu'on mesure le degré d'évolution d'une société à son nombre de lois. Cela évolue bien entendu en sens inverse. Depuis quelques années la régression s'accélère.
jurgio
- 30/01/2015 - 15:08
La Nouvelle Bible du Futur
est le recueil des lois françaises. À compléter...
LA RICHARDIERE
- 30/01/2015 - 11:32
Grave de chez grave!
Et comme le parlement ne représente PAS du TOUT le peuple.....