En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Au bûcher !
Vous croyez que le délit de blasphème n’existe pas en France ? Vous vous trompez !
Publié le 27 janvier 2015
Non, il n’est pas question ici de ceux de Charlie Hebdo, assassinés pour avoir caricaturé le Prophète. Il y a d’autres blasphémateurs. Mais, heureusement, ils n’encourent pas la même peine.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Non, il n’est pas question ici de ceux de Charlie Hebdo, assassinés pour avoir caricaturé le Prophète. Il y a d’autres blasphémateurs. Mais, heureusement, ils n’encourent pas la même peine.

Toute religion dominante est nécessairement oppressive. Ce fut vrai du catholicisme au temps de l’Inquisition. C’est vrai aujourd’hui dans les pays où l’Islam est religion d’Etat. C’est vrai en France où une toute autre religion, dominante elle aussi, a édicté des codes de pensée auxquels on serait tenu de se conformer. A ceux qui dérogent à ces règles de bonne conduite, il n’arrive quand même pas trop de mal. Ils sont juste tenus de porter une crécelle comme les lépreux au Moyen-Age.

Cette religion-là a ses inquisiteurs, ses prêtres, ses bedeaux, ses enfants de chœur. Elle a bâti des églises qui sont autant de places fortes : le CNRS avec ses sociologues et ses démographes, les médias avec des journalistes parfois soumis et toujours consensuels, d’innombrables think tanks chargés de diffuser la bonne parole. Cette religion n’a pas de nom : elle se dit, ou plutôt se proclame, de gauche. Elle a la possibilité, et en use jusqu’à en abuser, de jeter l’anathème sur les mécréants et les hérétiques qui persistent à ne pas psalmodier ses prières.

Les servants, serviteurs, prêtres et adorateurs de cette religion ont une caractéristique assez singulière. Ils ne s’intéressent pas à la réalité mais seulement à l’utilisation qui peut être faite de cette réalité. Ils n’ont que dédain pour les faits : ils cherchent juste à débusquer ce qu’il y a dans les reins et le cœur de celui qui énonce les faits. La maison brûle ? Peu importe. Le coupable n’est pas l’incendiaire mais les infidèles, forcément animés de mauvaises pensées, qui disent que la maison brûle.

Avec les hérétiques, il n’y aura ni controverse, ni discussion argumentée. On exigera d’eux de prouver leur « limpienza di sangre », comme au temps de l’Inquisition espagnole. Faute de ce certificat de virginité, le coupable sera décrété de « droite », « réac’ », « fasciste » ou « décliniste rétrograde ». Pour qu’il soit mieux identifié, on affublera l’hérétique d’une chemise noire mussolinienne ou d’une chemise brune hitlérienne (selon le degré de gravité de son blasphème).

Et avec ces bêtes immondes, on ne débat pas. « Mais permettez-moi d’énoncer des faits, des chiffres, des statistiques », essaie de dire le malheureux « réac’ ». La réponse est implacable : « Je ne discute pas avec les gens de votre étiquette ». Ainsi le blasphémateur anathémisé se trouve réduit au silence ou, pire, à la colère…

Ainsi fonctionne cette religion. Elle essaie d’intimider et réussit parfois à faire taire. Qui n’a pas vu Edwy Plénel, un des inquisiteurs les plus en vue, en train d’insulter Alain Finkielkraut, responsable d’avoir dit que « l’Islam posait un problème de civilisation à la France », ne saura jamais quelle peut être la haine qui anime les pourvoyeurs des bûchers… Qui n’a pas contemplé le monceau d’ordures déversé sur Michèle Tribalat, coupable d’avoir ouvert les yeux sur l’immigration avec son livre Les yeux grand fermés, ne mesurera jamais la bassesse de ses contempteurs…

Du temps que la gauche était jeune, elle se faisait un honneur d’expliquer, d’argumenter et de tenter de convaincre. De là venait sa force. Le fasciste, lui, sortait son revolver ou sa matraque. C’était il y a longtemps, très longtemps. Aujourd’hui, qui sont les vrais fascistes ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
06.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
07.
Des planètes rocheuses comme la Terre survivraient à la mort de leur étoile ; Une sonde interstellaire pour explorer Proxima b testée
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
PMA : faut-il vraiment assumer toutes les évolutions de la société comme le prône Edouard Philippe ?
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 27/01/2015 - 23:49
Problème d'image
Quelle bête illustration par rapport à l'article
2bout
- 27/01/2015 - 16:55
Aucun complexe à faire face la bien-pensance,
mais bien sur, il ne faut pas le formuler ainsi. Rappelez-vous Benoît, le bien-pensant ne raisonne qu'avec une partie de sa tête, ce qui parfois, est déjà deux fois moins que celui qu'il soumet à son jugement.
jurgio
- 27/01/2015 - 15:28
La Gauche a toujours eu un problème fondamental avec la religion
On s'est récemment aperçu des dérives anti-théistes des gauchistes de Charlie-Hebdo qui allaient jusqu'à l'acharnement et la haine recuite. Le mot d'ordre de Charbonnier : quant aux cathos, feu à volonté. On est loin des martyrs de la liberté et de la critique positive. Un dieu qui n'est pas de gauche doit s'effacer dans les consciences. Quand, en effet, des partisans se fanatisent sur des idées abstraites, on constate toujours une sacralisation, une cristallisation... Pas étonnant, la gauche est issue de l'ancien protestantisme qui faillit autrefois couper la France en deux (cet État dans l'État qui hantait encore le roi Soleil) Il en est resté des esprits revanchards, passés par la Franc-maçonnerie, la déesse Raison, les sectes libertaires du XIXe siècle, etc. Ces guerres civiles que l'Instruction laïque a renommé par propagande anti-catholique et hypocrisie : Guerres de religion dont on a du mal à nommer un seul martyr de la foi...