En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 11 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 13 heures 28 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 19 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 16 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 19 heures 41 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
Paris reste toujours plus chère que la province.
© Reuters
Paris reste toujours plus chère que la province.
Au choix

Baisse de l'immobilier : nous avons fait le calcul, les villes où il faut acheter, celles où il vaut mieux louer

Publié le 16 janvier 2015
La tendance baissière des prix de l'immobilier se confirme sur tout le territoire français. Mais Il est plus intéressant, en fonction du prix du mètre carré, d'investir en province plutôt qu'à Paris, qui reste pour beaucoup de bourses une forteresse imprenable.
Laurent Vimont est Président de Century 21, depuis 2009 qui comprend 80 salariés et compte près de 900 cabinets et agences immobilières en France au 1er janvier 2014, sous la marque "Century21".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien De Lafond est Président et co-fondateur du site Meilleuragents.com. il a vingt ans d'expérience dans la finance internationale et le développement de sociétés innovantes. Il commence sa carrière au sein de la banque Paribas, puis dans les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Vimont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Vimont est Président de Century 21, depuis 2009 qui comprend 80 salariés et compte près de 900 cabinets et agences immobilières en France au 1er janvier 2014, sous la marque "Century21".
Voir la bio
Sébastien De Lafond
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien De Lafond est Président et co-fondateur du site Meilleuragents.com. il a vingt ans d'expérience dans la finance internationale et le développement de sociétés innovantes. Il commence sa carrière au sein de la banque Paribas, puis dans les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La tendance baissière des prix de l'immobilier se confirme sur tout le territoire français. Mais Il est plus intéressant, en fonction du prix du mètre carré, d'investir en province plutôt qu'à Paris, qui reste pour beaucoup de bourses une forteresse imprenable.

Atlantico : On constate une poursuite de la baisse des prix en raison d'une demande atone et d'une conjoncture difficile. Quels sont les indicateurs qui confirment cette tendance ?

Sébastien De Lafond: Nous avons créé un indicateur de tensions immobilières qui nous permet de prévoir l'évolution des prix. Il mesure les rapports de forces entre les acheteurs et les vendeurs. Nous savons que lorsqu'il y a plus de trois acheteurs actifs pour un vendeur d'appartement, les prix vont augmenter. Lorsqu'il y a trois ou deux acheteurs actifs pour un vendeur, les prix seront stables. Et quand il y a moins de deux acheteurs pour un vendeur, les prix vont baisser. Partout en France, la conjoncture indique que nous sommes en dessous de ce dernier cas, ce qui explique la baisse du prix de l'immobilier en France.

Comment explique-t-on la poursuite de la baisse des prix dans l'immobilier ?

Sébastien De Lafond  : Notre indicateur nous permet de confirmer la tendance vers la baisse même si cette baisse des prix a été moins importante que prévu. Notre prévision indiquait pour Paris, une baisse de 3 à 5% du prix de l'immobilier, elle sera de 2,8 en 2015. Pour Lyon, nos prévisions indiquaient le même pourcentage de baisse, elle sera de 2,1% en 2015. Quant à Marseille, la baisse prévisionnelle de 2014 était de 5 à 7%, elle sera de 3,8% cette année.

L'une des causes de cette baisse est liée à la diminution du taux d'emprunt qui donnait beaucoup de pouvoir d'achat supplémentaire aux acheteurs. On sera donc en déficit d'acheteurs en 2015, ce qui va engendrer une baisse des prix de l'immobilier. La baisse d'un marché s'explique aussi par sa fluidité, son accessibilité. A Paris, les prix du mètre carré baissent petit à petit, cela fait trois ans que la tendance se confirme, même si les prix avaient beaucoup augmenté durant 10 ans jusqu'en mai 2011.

Laurent Vimont : Les évolutions de prix seront quasiment inexistantes dans Paris. On sera encore sur un marché de pénurie car dès que les prix baissent un peu, le marché attire de nouveaux clients. A Lyon et Marseille, il est probable qu'on assiste à une baisse du prix entre 0 et 2% par an, sauf si les taux remontent. En règle générale, les centres villes attirent les acheteurs car le niveau d'attractivité est plus élevé que dans les campagnes, et de plus en plus de personnes aspirent à habiter près de leur lieu de travail, une donnée qui prend en compte les coûts de déplacements quotidiens et se reflète dans le prix de leur appartement.

Quelles sont les villes où il vaut mieux acheter actuellement, et celles où il vaut mieux louer ?

Laurent Vimont : La baisse des prix au niveau national a été d'un peu moins de 3% en 2014. Paris est un marché qui regroupe tous les excès. Durant  dix ans, la ville a vu le prix de son mètre carré annuel augmenter. Le marché parisien a toujours été extrêmement déficitaire, il a alimenté sa hausse tout seul. Les Parisiens qui achetaient, revendaient leur bien encore plus cher, pour acheter de nouveau un bien un petit peu plus cher que le précédent… Une méthode qui a eu pour conséquence l'augmentation des prix. Au final, on a arrêté d'acheter comme on a arrêté de vendre.

L'arrêt de cette hausse des prix parisiens a permis à des clients qui ne pouvaient pas acheter, les moins de trente ans, entre autres, de revenir sur le marché. Par ailleurs, à Paris, un certains nombres d'investisseurs ont disparu. Ils vendaient essentiellement des petites surfaces, telles que des deux pièces plutôt que des cinq pièces, ce qui a permis de faire baisser les prix.

Le juge de paix qui permet de faire baisser les prix, ce sont les taux bas qui ont eu une conséquence importante sur le fait d'acheter ou de louer. Beaucoup de Français veulent devenir propriétaires, mais ils sont nombreux à ne pas le pouvoir.

A Lyon, la baisse des prix a été de 4% en 2014, tandis qu'à Marseille, elle n'a été que de 1%.  Du coup, certains attendent encore que les prix baissent avant de se lancer dans l'achat d'un appartement, sauf qu'on ne sait pas quand cette baisse va s'arrêter.

De manière générale, il y a un rapport de 1 à 4 sur le volume des ventes entre Marseille et Paris, et un rapport de 1 à 2 sur le volume des ventes entre Paris et Lyon. Cela signifie que Paris doit réaliser environ 45 000 ventes par an, quand elles ne sont que 24 000 à Lyon, et 12 000 à Marseille. Les biens sont plus facilement vendus à Paris, ville qui comptabilise le plus de ventes, car c'est aussi la plus grande ville de France. Elle contient donc un turn-over impressionnant d'acheteurs chaque année.

Pour quels types de bien ? A quoi s'attend-on pour le futur dans chacune des villes ?

Laurent Vimont :  En France, à l'échelle globale, les biens vendus sont pour moitié des appartements et pour l'autre moitié des studios. Sur Paris, les biens les plus vendus sont des appartements qui font en moyenne 47,2m² pour un prix de vente de 382 519 euros. A Lyon, les appartements sont vendus en moyenne à 167 000 euros pour une surface de 64,9m². Quant à Marseille, le prix moyen d'un appartement est de 140 000 euros pour une surface de 60m².

A Paris intra-muros, on observe que les familles les plus présentes sont les trente-quarante ans, qui représentent 26% des achats. Tandis que les moins de 30 ans représentent moins de 17% des clients acheteurs. A Lyon, les trente-quarante ans représentent 30 % des achats, tandis que les moins de trente ans représentent 26,5% des achats. Enfin à Marseille, les trente-quarante ans totalisent 25% des achats, tandis que les moins de trente ans font 17,6% des achats.

En catégorie socio-professionnelles, les employés-ouvriers à Marseille forment la plus grosse famille d'acheteurs avec 36,5% des biens. A Lyon, ils représentent 41.5%, et dans Paris ils sont 9,8%. Différence notable, à Paris, la grosse famille d'acheteurs, ce sont les cadres moyens, quasiment 40%.

Autre chiffre intéressant : la destination des biens. 54,8 % des ventes à Paris sont faites à titre de résidence principale,  25% à titre de placement et 8,4% en résidence secondaire. A Lyon, c'est 71,8% en résidence principale, 2% en secondaire et 14,8% à titre de placement. Quant à Marseille il s'agit de 73,1% en résidence principale, 2,7 en secondaire, et 21.5 % à  titre de placement (c'est-à-dire ceux qui achètent mais louent leur bien).

Comment peut-on expliquer un tel écart entre les différents prix de l'immobilier ?

Laurent Vimont:  Le paramètre a prendre en compte, c'est le niveau de construction de logements depuis 10 ou 15. Dans ce domaine, Paris a atteint le record absolu du taux le plus faible. Son niveau de construction n'a cessé de baisser. Dans les années 2011-2012, on construisait environ 100 000 logements  par an (des appartements en copropriété), en 2014 on n'en construit plus que 70 000.

Paris ne produit que 500 à 800 logements neufs par an, là où à Marseille et à Lyon, il y a déjà eu beaucoup de programmes de sortie de terre. Or, il ne faut pas oublier que c'est la production de logement neuf en France qui permet de juguler la hausse des prix de l'immobilier. Le deuxième paramètre à prendre en compte, c'est qu'il y a dans Paris, de nombreux anciens immeubles d'appartements qui ont été transformés en bureaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Enjoy
- 17/01/2015 - 13:06
Article insignifiant
ne répond pas à la question et se concentre sur des exemples dont une grande partie des lecteurs d'atlantico se moque ... soyons sérieux : qui achète en centre ville à Marseille ? vous connaissez les lieux ?
Le Comte Charles
- 17/01/2015 - 07:52
Un peu de rigueur messieurs de la rédaction
L'article ne répond absolument pas à la question posée dans le titre. Lisez-vous les articles avant de les mettre en ligne?