En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 6 heures 42 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 7 heures 39 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 11 heures 34 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 12 heures 43 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 14 heures 23 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 6 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 7 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 7 heures 14 sec
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 7 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 11 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 11 heures 56 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 14 heures 56 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
Lors de l'affaire Merah, les autorités ne se sont pas rendues compte que le terrorisme avait muté.
© Reuters
Lors de l'affaire Merah, les autorités ne se sont pas rendues compte que le terrorisme avait muté.
C'est grave docteur ?

Les erreurs de diagnostic sur la nature du terrorisme qui ont conduit au double drame Charlie Hebdo-Hyper Cacher

Publié le 14 janvier 2015
En 2012, lors de l'affaire Merah, les autorités ne se sont pas rendues compte que le terrorisme avait muté, et que sous cette nouvelle forme il allait faire des ravages en France entre les 7 et 9 janvier 2015.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 2012, lors de l'affaire Merah, les autorités ne se sont pas rendues compte que le terrorisme avait muté, et que sous cette nouvelle forme il allait faire des ravages en France entre les 7 et 9 janvier 2015.

Jadis, Raymond Aron exprima ainsi l'exigence de sécurité d'un Etat-nation moderne : il doit être "respecté à l'extérieur, en paix à l'intérieur". Ainsi, observons d'abord que s'il est aimable, ou habile, que les actuels gouvernants de la France organisent des défilés dans Paris, telle n'est pas leur mission première. Celle-ci, dite "régalienne", consiste plutôt à éviter que les Français ne soient tirés comme du gibier dans les rues, commerces et bureaux de la capitale.

Lire également : Manuel Valls sur l’anti-terrorisme : solide sur l’arsenal législatif, insuffisant sur les racines du mal

Voici donc ce que ce gouvernement aurait dû savoir - et que manifestement il ne savait pas ; ce qu'il aurait dû faire et que clairement, il n'a pas fait.

Depuis 2012 et l'affaire Merah, le gouvernement et ses services auraient dû réaliser que le terrorisme islamiste a muté. Désormais, la menace réelle n'émane plus d'aristocrates wahhabites issus de l'Arabie, comme Ben Laden, mais de racailles de banlieues, de débiles légers et de toxicomanes à la Merah, Kouachi, Nemmouche ou Coulibaly, "Bilal" de Joué-les-Tours (entre autres). Cela, nos gouvernants ne l'ont pas vu ; ils n'ont pas forcé leurs services à considérer la menace réelle, là où elle se trouvait vraiment.

Lire également : Lettre ouverte à vous, bandes de sales mômes de banlieue qui faites honte à vos parents

Depuis 2012, tous les attentats islamistes commis en France sont le fait de voyous (Merah, les Kouachi, Coulibaly, Nemmouche, "Bilal" & co) ; ayant tous un passé criminel. Or ces putatives bombes humaines ont été négligées par les chefs du renseignement intérieur national. Pourquoi ? Tant et plus, ceux-ci cherchent un ennemi noble à la Ben Laden - or ledit ennemi n'existe plus. La plupart de ces éminences salafistes sont mortes, les dernières errant aux confins de l'Afghanistan et du Pakistan, sous une pluie de missiles qui les éliminent une à une.

Sous l'aiguillon d'une campagne de radios et télévisions en continu, le gouvernement et ses services se sont auto-persuadés que le danger émanait de jeunes immigrés, ou de convertis, partis combattre en Irak ou en Syrie au sein de bandes armées islamistes. Or cette idée était fausse, car ce jihad en Irak Syrie était loin d'être le premier (Afghanistan... Bosnie... etc.) et jamais dans le passé, nul moujahid revenu de ces divers fronts n'a jamais accompli un seul attentat grave sur le sol Français, ou même en Europe.

Donc, erreur de diagnostic du renseignement intérieur. Ajoutons-y un comportement irresponsable des médias-en-continu, passant l'année 2014 à interviewer des mythomanes ou des manipulateurs, affirmant que la France grouillait de cellules terroristes formées par ces rentrants-du-jihad, ce qui est faux. Notons que ces mêmes médias n'ont alors JAMAIS présenté une vision alternative à leur apocalyptiques annonces.

On sait la fragilité des gouvernants actuels aux aiguillons médiatiques - du fait de leur impopularité. Ces erreurs de diagnostic et annonces apocalyptiques ont donc, in fine, précipité ces dirigeants à prendre de mauvaises décisions :

- Braquer les jumelles du renseignement sur la zone Syrie-Irak tout en négligeant les zones hors-contrôle du territoire français métropolitain où les Kouachi, Coulibaly & co s'apprêtaient à frapper,

- Faire interdire aux jihadis putatifs de quitter la France, décision idiote pouvant à tout moment pousser à exploser sur notre sol même l'une de ces mentalement fragiles quasi-bombes humaines.

Mauvais diagnostics, médias pousse-au-crime, erreur finale de décision, tel est l'enchaînement fatal vers le désastre de Charlie-Hebdo et de l'Hyper-Casher. Après cela, on peut défiler tant qu'on veut.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Solognitude
- 14/01/2015 - 18:12
Mr Raufer:
Je trouve vraiment que vos articles remettent les pendules à l'heure!
Benvoyons
- 14/01/2015 - 11:18
J'ajoute que Charlie est nominé pour le Grand Cristal
récompense pour les Publicités. En effet au moment de la première première et bien les organisations djihadistes ont vu leurs effectifs multipliés par 10 au moins. et avec la seconde et bien ils se frottent les mains de nouveau. C'est un comble pour un Journal qui par indépendance ne voulait pas de Publicité et de faire de la Publicité gratuitement pour les djihadistes.====== De plus ils ont faisant cette publicité,une publicité aussi gratuite pour la vente d'armes ( pour la Police Française aussi), ainsi que pour Morpho société n° 1 dans le Monde pour la reconnaissance faciale et autres sécurités, et les équipementiers pour la vidéo et enregistrement. D'ailleurs le gouvernement pourrait faire une (Taxe Charlie à 0.1% du CA) sur ces équipementiers pour financer Charlie pour une telle réussite.
Texas
- 14/01/2015 - 11:15
Erreur de diagnostic..!!?....
Je me marre !!!. Au regard du pedigree d' un des Kouachi , entre prison avec sursis et remises de peine , on imagine l' effectif que la D.G.S.I devrait déployer pour surveiller toutes les petites frappes de toutes les banlieues de France . Mais demain ce sera vachement mieux , prétend Monsieur Valls avec sa pratique experte de la " Muleta " .