En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 8 heures 27 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 10 heures 53 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 14 heures 48 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 16 heures 17 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 17 heures 20 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 9 heures 58 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 16 heures 18 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 17 heures 46 min
Rebelote

Débat PS : le "mitterrandien" François Hollande, seul face à cinq candidats "jospinistes"

Publié le 29 septembre 2011
Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un deuxième débat devant les caméras. Des échanges un peu plus animés que la fois précédente et un favori, François Hollande, seul contre tous.
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un deuxième débat devant les caméras. Des échanges un peu plus animés que la fois précédente et un favori, François Hollande, seul contre tous.

Atlantico : Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un débat télévisé. Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans ces échanges ?

Christian Delporte : Le différend qui a opposé à un moment donné Arnaud Montebourg et Manuel Valls était assez intéressant. On avait là deux futures figures du Parti socialiste. Mais ils ne jouent pas 2012, ils jouent pour 2017, voire 2022.

Ce qui m’a surtout frappé reste l’attitude de François Hollande. Lui, joue bien-sûr pour 2012. Très clairement, Hollande avait une stratégie, une tactique. Il n’avait de cesse de rechercher la stature, la hauteur de vue, à paraitre comme le seul présidentiable. Par exemple, il a beaucoup abordé des sujets qui touchent à la macroéconomie, au rôle de l’État.

Il faut toujours laisser parler ses adversaires mais il faut aussi toujours avoir le dernier mot. François Hollande l’a bien compris. Il a usé de cette tactique, remarquée d’ailleurs par les commentateurs, qui est de faire la synthèse, de se mêler le moins possible aux querelles, d’avoir toujours une avance de manière à pouvoir conclure les échanges. Cela permet également de ne pas trop s’engager. Manuel Valls lui a aussi fait une réflexion à ce sujet. C’est intéressant car Valls n’est pas n’importe qui, c’est un conseiller en communication. Quand il lui dit : « Pour une fois, ne concluez pas », il a très bien remarqué le petit manège de François Hollande, lui-même un communicant.

 

François Hollande est le grand favori. Qu’avez-vous pensé de sa prestation ?

François Hollande se projette déjà dans l’après primaire. Il n’a pas intérêt à s’engager sur des mesures trop précises qui lui lieraient les mains et qui donneraient finalement des arguments à ses adversaires. Il avait hier un coté "mitterrandien". Il y a deux modèles chez les socialistes : François Mitterrand et Lionel Jospin. Tous les autres candidats étaient plutôt dans la méthode Jospin, dans l’expertise et l’exposée de mesures (qui ne seront d’ailleurs peut-être jamais prises). Il y avait d’un côté quelqu’un qui voulait avoir la stature d’un président et de l’autre des candidats qui se projetaient plus dans la peau d’un futur Premier ministre ou ministre.

Établir une sorte de catalogue de propositions crée la confusion chez les téléspectateurs. Quand on est à sept mois de la présidentielle, les mesures très précises n’ont absolument aucun sens. On s’aperçoit que le projet socialiste est obsolète, de même que le budget de rigueur du gouvernement sera obsolète dans cinq mois. Tout va très vite, être trop précis sur les mesures, rétréci la marge de manœuvre et donne du grain à moudre à ses concurrents. La bataille de la présidentielle n’a pas encore commencé, cette prudence est de mise. Hollande a un grand sens politique. Souvenez-vous en 2007, Nicolas Sarkozy, à sept mois de la présidentielle, avait des idées générales mais ne proposait pas encore de solutions précises, c’est venu après.

 

Tous les candidats semblent s’être unis face à François Hollande. Est-ce aussi votre avis ?

Oui, c’est assez normal, il est le favori des sondages. Ce qui m'a surtout frappé hier ce sont les deux types de proximité entre les candidats. Il y avait une recomposition au deuxième tour qui était assez visible hier. Il y a un pont très clair entre François Hollande et Manuel Valls. Il est clair que Valls va se désister pour Hollande au deuxième tour. On peut aussi penser qu’il fera un bon ministre de l’Intérieur si Hollande décrochait le poste suprême…

Il y a également ce que j’appellerais des proximités mortifères, notamment la proximité entre Arnaud Montebourg et Ségolène Royal. La chose qui m’a assez frappé c’est que Montebourg disait à Royal : « Oui, j’approuve ta proposition » et puis il ajoutait une remarque, une proposition supplémentaire, comme s’il était dans la perspective de siphonner l’électorat de Ségolène Royal. La cible principale de Montebourg était clairement Royal.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fms
- 30/09/2011 - 20:54
Hollande favori des sondages...
et DSK favori des journaux (enfin surtout pour leurs ventes) !
c'est amusant un article que ne traite pas des deux femmes de cette primaire ? pour quelles raisons ?
Royal est à peine évoquée en miroir de Montebourg, Aubry n'est même pas mentionnée...
Lisa3142
- 30/09/2011 - 00:17
Votre analyse est simpliste et fausse (partie 8 et fin)
Si Hollande est le candidat Mitterrandien,

Montebourg est le candidat qui fusionne les qualités de Jaurès pour son ancrage à gauche et aux valeurs humanistes, Mitterrand pour le sens tactique de la conquête du pouvoir à court ou moyen terme et Jospin pour l'exercice du pouvoir la rigueur et l'étique.

Vive la nouvelle France, et vive la VIè république.
Lisa3142
- 30/09/2011 - 00:13
Votre analyse est simpliste et partiellement fausse (partie 7)
"Il y a un pont très clair entre François Hollande et Manuel Valls."

VRAI : Mais les français ne veulent plus de cela, Hollande a récupéré Moscovici le mentor de DSK, Valls était prêt à soutenir DSK.

Depuis que DSK a déclaré depuis le Sofitel : Ma quéquette m'a TUER" nous avons basculé dans la 6è rép. dont Montebourg est le plus ardent défenseur. Et il a pris dès le début ses distances avec DSK.