En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 1 heure 22 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 2 heures 37 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 7 heures 2 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 9 heures 12 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 12 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 15 heures 48 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 heure 56 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 6 heures 52 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 8 heures 30 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 11 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 16 heures 6 min
Rebelote

Débat PS : le "mitterrandien" François Hollande, seul face à cinq candidats "jospinistes"

Publié le 29 septembre 2011
Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un deuxième débat devant les caméras. Des échanges un peu plus animés que la fois précédente et un favori, François Hollande, seul contre tous.
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un deuxième débat devant les caméras. Des échanges un peu plus animés que la fois précédente et un favori, François Hollande, seul contre tous.

Atlantico : Les six candidats à la primaire socialiste étaient réunis mercredi soir pour un débat télévisé. Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans ces échanges ?

Christian Delporte : Le différend qui a opposé à un moment donné Arnaud Montebourg et Manuel Valls était assez intéressant. On avait là deux futures figures du Parti socialiste. Mais ils ne jouent pas 2012, ils jouent pour 2017, voire 2022.

Ce qui m’a surtout frappé reste l’attitude de François Hollande. Lui, joue bien-sûr pour 2012. Très clairement, Hollande avait une stratégie, une tactique. Il n’avait de cesse de rechercher la stature, la hauteur de vue, à paraitre comme le seul présidentiable. Par exemple, il a beaucoup abordé des sujets qui touchent à la macroéconomie, au rôle de l’État.

Il faut toujours laisser parler ses adversaires mais il faut aussi toujours avoir le dernier mot. François Hollande l’a bien compris. Il a usé de cette tactique, remarquée d’ailleurs par les commentateurs, qui est de faire la synthèse, de se mêler le moins possible aux querelles, d’avoir toujours une avance de manière à pouvoir conclure les échanges. Cela permet également de ne pas trop s’engager. Manuel Valls lui a aussi fait une réflexion à ce sujet. C’est intéressant car Valls n’est pas n’importe qui, c’est un conseiller en communication. Quand il lui dit : « Pour une fois, ne concluez pas », il a très bien remarqué le petit manège de François Hollande, lui-même un communicant.

 

François Hollande est le grand favori. Qu’avez-vous pensé de sa prestation ?

François Hollande se projette déjà dans l’après primaire. Il n’a pas intérêt à s’engager sur des mesures trop précises qui lui lieraient les mains et qui donneraient finalement des arguments à ses adversaires. Il avait hier un coté "mitterrandien". Il y a deux modèles chez les socialistes : François Mitterrand et Lionel Jospin. Tous les autres candidats étaient plutôt dans la méthode Jospin, dans l’expertise et l’exposée de mesures (qui ne seront d’ailleurs peut-être jamais prises). Il y avait d’un côté quelqu’un qui voulait avoir la stature d’un président et de l’autre des candidats qui se projetaient plus dans la peau d’un futur Premier ministre ou ministre.

Établir une sorte de catalogue de propositions crée la confusion chez les téléspectateurs. Quand on est à sept mois de la présidentielle, les mesures très précises n’ont absolument aucun sens. On s’aperçoit que le projet socialiste est obsolète, de même que le budget de rigueur du gouvernement sera obsolète dans cinq mois. Tout va très vite, être trop précis sur les mesures, rétréci la marge de manœuvre et donne du grain à moudre à ses concurrents. La bataille de la présidentielle n’a pas encore commencé, cette prudence est de mise. Hollande a un grand sens politique. Souvenez-vous en 2007, Nicolas Sarkozy, à sept mois de la présidentielle, avait des idées générales mais ne proposait pas encore de solutions précises, c’est venu après.

 

Tous les candidats semblent s’être unis face à François Hollande. Est-ce aussi votre avis ?

Oui, c’est assez normal, il est le favori des sondages. Ce qui m'a surtout frappé hier ce sont les deux types de proximité entre les candidats. Il y avait une recomposition au deuxième tour qui était assez visible hier. Il y a un pont très clair entre François Hollande et Manuel Valls. Il est clair que Valls va se désister pour Hollande au deuxième tour. On peut aussi penser qu’il fera un bon ministre de l’Intérieur si Hollande décrochait le poste suprême…

Il y a également ce que j’appellerais des proximités mortifères, notamment la proximité entre Arnaud Montebourg et Ségolène Royal. La chose qui m’a assez frappé c’est que Montebourg disait à Royal : « Oui, j’approuve ta proposition » et puis il ajoutait une remarque, une proposition supplémentaire, comme s’il était dans la perspective de siphonner l’électorat de Ségolène Royal. La cible principale de Montebourg était clairement Royal.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fms
- 30/09/2011 - 20:54
Hollande favori des sondages...
et DSK favori des journaux (enfin surtout pour leurs ventes) !
c'est amusant un article que ne traite pas des deux femmes de cette primaire ? pour quelles raisons ?
Royal est à peine évoquée en miroir de Montebourg, Aubry n'est même pas mentionnée...
Lisa3142
- 30/09/2011 - 00:17
Votre analyse est simpliste et fausse (partie 8 et fin)
Si Hollande est le candidat Mitterrandien,

Montebourg est le candidat qui fusionne les qualités de Jaurès pour son ancrage à gauche et aux valeurs humanistes, Mitterrand pour le sens tactique de la conquête du pouvoir à court ou moyen terme et Jospin pour l'exercice du pouvoir la rigueur et l'étique.

Vive la nouvelle France, et vive la VIè république.
Lisa3142
- 30/09/2011 - 00:13
Votre analyse est simpliste et partiellement fausse (partie 7)
"Il y a un pont très clair entre François Hollande et Manuel Valls."

VRAI : Mais les français ne veulent plus de cela, Hollande a récupéré Moscovici le mentor de DSK, Valls était prêt à soutenir DSK.

Depuis que DSK a déclaré depuis le Sofitel : Ma quéquette m'a TUER" nous avons basculé dans la 6è rép. dont Montebourg est le plus ardent défenseur. Et il a pris dès le début ses distances avec DSK.