En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 30 sec
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 20 min 29 sec
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 31 min 20 sec
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 41 min 21 sec
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 58 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 12 min 9 sec
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 25 min 54 sec
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 35 min 12 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 3 heures 3 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 5 heures 10 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 19 heures 16 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 22 heures 31 min
Sociétal mon amour

Et pour vous Chantal Delsol, s'il n'y avait qu'une idée à retenir de 2014, ce serait laquelle ?

Publié le 24 décembre 2014
Pour la philosophe Chantal Delsol, l'année 2014 marque l'aboutissement du processus de désengagement des domaines économique et social par les socialistes. Place, désormais, au tout sociétal.
Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la philosophe Chantal Delsol, l'année 2014 marque l'aboutissement du processus de désengagement des domaines économique et social par les socialistes. Place, désormais, au tout sociétal.

En 2014, sans qu’il se produise aucun événement marquant, le paysage politique et social français se caractérise par la transformation du socialisme. Celui-ci cesse de s’occuper de l’économie et du social pour fonder ses rêves, ses prétentions, ses espoirs, et sa propagande, sur ce qu’on appelle dorénavant le sociétal.

Lire également : Et pour vous Nicolas Baverez, s'il n'y avait qu'une idée à retenir de 2014, ce serait laquelle ?

On avait pu croire depuis 1984, année décisive, que le socialisme français deviendrait une social-démocratie aussi bourgeoise qu’hypocrite, mais néanmoins capable de gouverner un grand pays sans produire à chaque occasion les désastres économiques que le socialisme engendre toujours. Mais ce n’est pas le cas. Avec François Hollande, nous sommes décidemment abonnés à un système sottement égalitariste, qui tout naturellement produit des inégalités terribles. Voyant ces inégalités, les Français crient au libéralisme extrême, car ils croient le socialisme innocent par nature (c’est français !) et incapable de produire par sottise ce qu’il déteste. Les citoyens méritants s’exilent à l’étranger – ainsi le socialisme atteint-il son but qui est de supprimer le mérite, inégalitaire. Tant que tous les pays ne seront pas socialistes, nos citoyens continueront à s’exiler – c’était ce que Trotsky appelait le socialisme dans tous les pays.

Le résultat : l’économie décline, le chômage progresse, l’éducation s’effondre, la pauvreté explose. Rien d’extraordinaire : regardez Cuba et vous aurez un système socialiste en vitesse de croisière, regardez la Corée du Nord et vous aurez un système socialiste en bout de course. Ajoutez à tout cela ce qu’Elie Halévy appelait l’organisation de l’enthousiasme : les discours enflammés de Belkacem sur les réformettes scolaires censées tout révolutionner. Et vous aurez la version française, en voie de désastre.

Cependant il s’y ajoute, et c’est la nouveauté, la trouvaille de nos idéologues contemporains pour faire oublier leur propension historique à la banqueroute : le sociétal ! Il est impossible de faire reculer le chômage, et même d’empêcher qu’il augmente, avec des recettes socialistes du genre emplois fictifs (appelés emplois d’avenir). Mais il est très facile de passer des heures et des pages à disserter sur le statut du beau-parent, le mariage entre couples du même sexe ou l’euthanasie. Cela ne coûte pas un rond. Cela embête les bourgeois. C’est snob. Cela plait à la jeunesse. C’est tendance. C’est progressiste. Tout bénéfice. Ainsi le socialisme s’est-il recyclé. Nous  avons vu cette année l’épanouissement de cet avatar.

Certains groupes de gauche s’inquiètent de cette transformation. Il craignent que les socialistes n’oublient la justice sociale pour s’occuper exclusivement des mœurs. Ils ont raison. C’est bien ce qui se passe. Les socialistes pensent qu’ils feront oublier la pauvreté et l’illettrisme en libérant tout à fait les mœurs : après tout, il s’agit toujours d’émancipation. Mais il n’est pas sûr que le chômeur de très longue durée sera tout à fait consolé de pouvoir bientôt coucher avec sa mère et manger son père, comme dit le poète. Il est probable aussi que cette décision de "faire sauter tous les tabous" (cette fois je cite la vulgate médiatique) aura des conséquences désastreuses en terme de société, tout autant que le pitoyable programme économique des socialistes. Mais cela mettra plus longtemps à se voir, parce qu’un chômeur qui dort dehors se voit tout de suite, tandis que les catastrophes induites par Sodome et Gomorrhe se comptent en termes de perte d’âme (espèce nuageuse, inaccessible, et qu’on peut dire fictive) – et cela pourrait permettre à des gouvernants désastreux d’habiter encore les palais pendant longtemps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 24/12/2014 - 22:12
Joyeux Noël à tous
Et que le père Noël éclaire les lanternes socialistes en leur faisant comprendre que les Français dans leur grande majorité ne veulent pas de leur projet sociétal .....
vangog
- 24/12/2014 - 21:15
Oui, Mme Delsol, vous avez pris conscience du virage
sémantique et ideologique d'un des derniers socialismes de ce monde... toutefois, la stratégie est plus fine que l'on ne le pense: Ne pouvant changer le monde à leur image, et au terme de toutes les manipulations et enfumages possibles, les gauchistes en sont arrivés à la conclusion qu'il fallait changer l'homme, le remodeler à leur image, bref, le réeduquer sociétalement! Cet eugénisme de l'homme nouveau est celui de tous les socialismes, qu'ils soient nationalistes ou communautaristes, mais il prend une dimension nouvelle, avec une gauche trop faible intellectuellement pour prendre la mesure des ravages sociétaux de son dogmatisme. Les discussions sociétales interminables et nécessairement diverses remplacent les discussions sur le chômage et la dette, devenues désuètes par infécondité, et tendent à masquer l'aveu de leur échec derrière un nuage sociétal dense et impénetrable...
bjorn borg
- 24/12/2014 - 19:06
Sociétal mon amour!
voilà donc le réveillon de Noël qui approche. Alors, je vous souhaite à toutes zé à tous un excellent réveillon. Certains doivent déjà être à l'apéro, jamais en retard pour celui-ci! Comme vous êtes tous des adultes consentants, il n'est pas du tout utile que je vous donne des conseils superflus. On se retrouve donc la semaine prochaine en très bonne forme. A moins de que demain le site soit ouvert. Je ne suis pas dans les confidences de ces messieurs, donc je ne dis rien. C'est ce soir que l'on met le tout petit Jésus dans la crèche? Enfin, quand je dis petit, je dois pousser le bouchon assez loin. Bonnes fêtes à vous tous.