En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 38 min 10 sec
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 3 heures 31 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 4 heures 28 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 6 heures 26 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 17 heures 19 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 19 heures 7 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 1 heure 4 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 2 heures 25 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 3 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 6 heures 35 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 20 heures 26 min
© http://m.ceip.org/
Des combattants de l'Etat islamique.
© http://m.ceip.org/
Des combattants de l'Etat islamique.
Chaos programmé

Pourquoi le déclenchement d'une guerre civile en Europe n'a rien d'une vue de l'esprit mais relève bien d'un implacable projet appliqué par l'Etat islamique

Publié le 26 décembre 2014
Les actions se réclamant du terrorisme islamiste en Occident, si elles proviennent souvent d'actes isolés, s'inscrivent dans une stratégie plus large, théorisée en 2004 par un dénommé Abou Moussab Al-Souri dans un ouvrage de 2 500 pages. Objectifs : un désordre permanent et des clivages marqués, qui doivent permettre au djihadisme international de triompher.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les actions se réclamant du terrorisme islamiste en Occident, si elles proviennent souvent d'actes isolés, s'inscrivent dans une stratégie plus large, théorisée en 2004 par un dénommé Abou Moussab Al-Souri dans un ouvrage de 2 500 pages. Objectifs : un désordre permanent et des clivages marqués, qui doivent permettre au djihadisme international de triompher.

Atlantico : En 2004, Abou Moussab Al-Souri, théoricien du djihadisme, publiait un ouvrage de 2500 pages donnant les indications des actions à mener pour composer un djihadisme mondial, qui ne s'arrêterait pas à la seule région du Proche et Moyen-Orient. Qu'est-ce qui dans ses écrits prédit un projet de guerre civile ? Quelle était le processus imaginé en théorie ? 

Alain Rodier : Tout d'abord, Abou Moussab Al-Souri, de son vrai nom, Setmariam Nazar possédant la double nationalité syro-espagnole (par mariage), est un idéologue d'Al-Qaida "canal historique", bien qu'ayant toujours fait preuve d'une grande indépendance personnelle vis-à-vis de la direction du mouvement. Comme cela est dit dans le film "les barbouzes", "il encombre aux archives" de tous les services de renseignement. Seul détail gênant, depuis sa libérations des geôles syriennes en 2011 (il avait été "rendu" au régime de Bachar el-Assad par les Américains - qui l'avaient arrêté en 2005 - quand celui-ci était encore fréquentable), personne ne sait où il est passé. Ses théories vont à l'opposé de celles de Daech dans le cadre de la création d'un "État" islamique. Il jugeait cette façon de faire comme trop dangereuse car présentant une cible trop facile à frapper par les Occidentaux. Ayant une grande connaissance de l'étranger, il prônait la créations de cellules clandestines sans liens avec un commandement central pour ne pas se faire détecter. Ces cellules devaient pouvoir passer à l'action avec leurs propres moyens pour déclencher une guerre civile en créant des divisions entre les musulmans et les populations locales.

L'Etat islamique semble vouloir "rationaliser" ses actions sur le territoire européen – et français – avec des appels à recrutement, et à mener des actions, lancées depuis la Syrie notamment. En quoi leur modèle d'importation de la "guerre civile" en France diffère-il de celui des précurseurs d'Al-Qaïda ? Pourquoi ? 

Daech, à la différence d'Al-Qaida "canal historique", ne possède pas (encore) de "réseau" à l'étranger. Cela dit, Al-Qaida "canal historique" a perdu beaucoup de ses contacts à l'étranger en dehors de ses mouvements affiliés (AQMI au Sahel, AQAP au Yémen, etc.). C'est pour cette raison que Daech lance des "appels au meurtre" via le net en espérant que des adeptes s'en inspireront. Daech qui "patine" sur le front syro-irakien depuis l'été, en particulier en raison des frappes de la coalition, de la résilience des Kurdes et de l'appui apporté par Téhéran (et le Hezbollah libanais) à Bagdad et à Damas, souhaite desserrer l'étau qui pèse sur lui en déclenchant des actions terroristes de par le monde. En dehors des mouvements qui lui ont fait allégeance en Libye, en Tunisie, en Algérie, au Liban, dans le Sinaï et en Extrême-Orient, il n'en a pas les moyens matériels et humains. En Occident, il est particulièrement démuni, ce qui explique son "appel dans le désert". Le problème réside dans le fait que des individus isolés trouvent dans la "cause" de l’État Islamique la raison de passer à l'action. Cette "cause" est différente de celle d'Al-Qaida car il existe aujourd'hui un véritable État islamique situé à cheval sur la Syrie et l'Irak. C'est du "concret". Les motivations des nouveaux adeptes sont souvent dictées par la volonté de venir à bout d'un mal-être personnel.

Daech cible beaucoup plus les étrangers qu'Al-Qaïda ne le faisait, et fait plus confiance à des "100% occidentaux" pour mener des actions. Pourquoi cette plus forte internationalisation ?  

Daech ne s'en prend pas plus aux Occidentaux qu'Al-Qaida. De plus, il profite des combattants étrangers pour se fournir en "chair à canon". Il est en effet en sous-effectifs par rapport aux territoires qu'il tente de contrôler. Les djihadistes étrangers sont priés de ne pas repartir. Pour ce faire, leurs papiers leur sont confisqués dès leur arrivée. La rumeur court qu'une centaine auraient été exécutés car ils souhaitaient déserter. Il n'est toutefois pas impossible que quelques fanatiques puissent revenir et se lancer dans des attentats vengeurs.

Al-Qaïda a déjà largement mis en oeuvre en son temps un processus structuré pour mener ce djihadisme mondial. In fine, quel était leur but en Europe ? Quel était l'objectif final des réseaux qui ont mené des actions comme les attentats de Londres ou de Madrid ? 

Al-Qaida "canal historique" souhaite créer un "califat mondial". Ses leaders savent que cela devrait prendre plusieurs générations. En Europe comme ailleurs, l'objectif est de créer le chaos qui devrait amener la destruction des sociétés en vigueur. Sur ce chaos, l'islam radical serait alors imposé comme la solution. Toutefois, cette organisation n'a plus les moyens nécessaires pour déclencher des attentats du type "11 septembre". Cela n'exclue pas des opérations de moindre importance mais pouvant être meurtrières du style des attentats de Londres. Ce qui est inquiétant, c'est la surenchère qui existe aujourd'hui entre Al-Qaida "canal historique" et  Daech. C'est à celui qui fera parler le plus de lui. D'ailleurs, Al-Qaida qui n'a pas dit son dernier mot est en train de créer un État dans le nord-ouest de la Syrie. Son objectif est de faire la pige à Daech. Il va falloir aussi voir ce que va faire Al-Qaida en Afghanistan quand les talibans mèneront leur "offensive de printemps" qui pourrait voir, à terme,  l'effondrement du régime en place à Kaboul.

Quel était le modèle de recrutement et d'endoctrinement pour créer des "ennemis de l'intérieur" dans les pays occidentaux ? Comment sont formés ceux qui étaient chargés de continuer le combat en Occident ? 

Les islamistes radicaux ne sont pas le KGB. Ils n'ont pas de techniques de recrutement en vigueur comme dans les services secrets. Al-Qaida se livrait essentiellement à du prosélytisme via des mosquées, des clubs sportifs et des associations. Cette phase semble terminée car les services de police surveillent particulièrement ces structures. Le principe pour recruter des activistes est de les valoriser personnellement en leur démontrant qu'ils sont "maltraités" par la société. Cette manière de faire est aussi valable pour d'autres mouvements contestataires ou séparatistes. Il n'y a rien de nouveau dans le monde révolutionnaire. D'ailleurs, si le salafisme-djihadiste disparaissait demain, d'autres mouvements révolutionnaires utiliseraient alors le terrorisme qui n'est, en fin de compte qu'un moyen de combat ("mouvement terroriste" ne veut rien dire. Il faudrait dire un mouvement idéologique, politique, religieux, sectaire, etc. qui "utilise" l'arme du terrorisme).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 26/12/2014 - 19:26
À Benino
Vous avez adopté ces enfants qui " ont réussi" très bien, néanmoins je constate qu'il ont adopté l'islam " allégé" comme religion alors qu'il vivaient en France, comme par hasard , une religion réputée pour ses grandes valeurs humanistes,l'égalité des sexes, la tolérance etc...J'espère tout de même qu'ils condamnent ( comme les autres musulmans les exactions des extrémistes) , non je plaisante si les musulmans se condamnaient eux mêmes ou s'ils faisaient des marchés blanches pour condamner les attentats ça se saurait.
Benino
- 25/12/2014 - 19:54
Tous les musulmans ne sont pas des fanatiques...
Nous avons adopte et élevée une petite marocaine et ses 3 enfants sont nos petits enfants, et ils se sentent aussi francais que moi. L'un sera médecin ( il est en 6eme année de médecine), le cadet est entre cette année a l'école des Mines. Il sera ingénieur. La fille a fait une école supérieure de commerce. Elle sera trader...
Ils pratiquent un islam "allège" qui n'a rien a voir avec les fous furieux islamiques. Comme moi, ils pensent qu'ils auraient tout a perdre d'une guerre civile, traitres pour les uns, traitres pour les autre...
Aussi ils sont prêts a partir pour l'Amerique ou leCanada ou l'Australie s'il le faut, si la France qu'ils aiment est par trop abime e par le régime socialiste en place. J'essaie de les rassurer, Poet Poet va partir et salique de pieds nickelles ne seront pas prêts de reprendre le pouvoir...
Pas avant 30 ans ?
Inch'allah !
de20
- 25/12/2014 - 08:34
C est néandertal à l'age de
C est néandertal à l'age de Galactica qui de surcroit voudrais embarquer sur le vaisseau et en prendre les manettes... cela donnerait sans doute une autre variante de la planète des singes.