En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 11 heures 11 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 15 heures 12 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 16 heures 13 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 17 heures 23 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 18 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 19 heures 12 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 20 heures 5 sec
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 21 heures 11 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 14 heures 53 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 15 heures 26 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 16 heures 51 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 20 heures 25 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 22 heures 3 min
© Reuters
Eric Zemmour a récemment provoqué la polémique après des propos sur l'islam dans un journal italien.
© Reuters
Eric Zemmour a récemment provoqué la polémique après des propos sur l'islam dans un journal italien.
Vade retro Zemmouras

On peut critiquer Zemmour, être contre Zemmour, mais quand même pas avec n’importe qui…

Publié le 22 décembre 2014
C'est le hallali contre le polémiste. De gros fagots pour le brûler, de gros sabots pour le lyncher.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est le hallali contre le polémiste. De gros fagots pour le brûler, de gros sabots pour le lyncher.

Au commencement était le Diable. Il s'appelait Jean-Marie le Pen. Puis, accablé par l'âge et distancé par la fraîcheur juvénile de Dieudonné, il a fait son temps et est passé de mode. Après il y a eu une diablesse nommée Marine Le Pen. Mais comme, contrairement à son père, elle ne mangeait pas un Juif tous les matins au petit-déjeuner elle n'a pas duré très longtemps. Enfin est venu un nouveau diable : Eric Zemmour plus connu sous le nom de Lucifer, Mephisto, Satan et Belzébuth.

Sa sulfureuse et diabolique gloire a fait de lui l'homme le plus connu de France. Des HLM de Boulogne-sur-Mer aux fermes des Deux Sèvres tout le monde connaît son nom. La tramontane souffle sur le Midi, en murmurant "Zemmour, Zemmour". Et les vagues qui se fracassent à la pointe du Raz crient dans leur fureur "Zemmour, Zemmour". Du sommet de l’État (Valls, Cazeneuve) jusqu’à à la plus misérable feuille de chou tout a été fait pour qu'il en soit ainsi. Les rédacteurs en chef des médias harcèlent leurs journalistes : "trouve moi un truc sur Zemmour!"

Ainsi cloué au pilori, vomi et lapidé le polémiste, réputé raciste, xénophobe et islamophobe (eh oui, c'est un cumulard!) doit en tirer une vanité sans pareille. Qu'il ne se réjouisse pas trop vite. Car lui aussi fera son temps. En effet, de sérieux concurrents se pressent pour lui ravir la première place sur le podium des JO de l'enfer. Le plus redoutable s’appelle Houellebecq. Il avait déjà remporté une première compétition en 2003 en déclarant que "l'Islam est la religion la plus con". Cette fois il a décidé de mettre toutes les chances de son côté avec un roman "Soumission" (Islam en français) qui décrit une France islamisée.

Mais on ne peut négliger les outsiders. Jean Rolin avec "Événements". Chez lui la France devient une sorte de Liban avec Hezbollah et casques bleus ghanéens. Patrick Besson, lui, a vu assez loin dans son livre "La mémoire de Clara". La France de 2060 où la République a été abolie par les Qataris. Les écrivains cités ne sont pas, loin de là, ce qu’il y a de pire dans le monde des lettres. Leurs angoisses trahissent quelque chose.

Mais revenons à Zemmour qui pourrait se sentir légitimement blessé d'avoir été oublié pendant autant de lignes. Chez lui, il y a la forme : incisive, nerveuse, souvent brillante, en un mot le propre d'un bon pamphlétaire. Il y a aussi le fond qui se discute et qui peut être critiqué, de préférence avec des arguments et pas à coups de matraque. Il écrit et dit des choses assez révoltantes sur les femmes et sur la "féminisation" de la société. Sa misogynie est un combat. Ce qui devrait paradoxalement le rapprocher de l'Islam qu'il exècre : en terre islamique les femmes se tiennent à carreau. Bizarrement on en parle peu : sans doute que pour les contempteurs de Zemmour une femme ne vaut pas un musulman.

Ses réflexions sur Vichy qui aurait sauvé tant de Juifs relèvent d'un mystère. Une provocation voulue et imbécile ? Ou un tourment non réglé concernant ses origines ?  Quant à ses propos sur les musulmans ils appellent la mise au point suivante. L'Islam rend fous nombre de ses adorateurs. Mais il peut aussi rendre fous certains de ceux qui, à juste titre d'ailleurs, s'en effrayent. Lucifer (ou Belzébuth, ou Mephisto ou Satan) Zemmour a des mérites. Et le plus intéressant de tous est d'avoir, à son corps défendant certes, servi de révélateur à l'abyssale niaiserie de ses inquisiteurs. Parmi les nombreuses pétitions qui réclament sa mise à mort il y en a une qui vaut le détour. Une perle, un bijou, un diamant.

Elle porte un titre noble et martial qui vaut tous les "Allons enfants..." "Monsieur Zemmour, la République on l'aime ou on la quitte" ! Elle est signée, et sans doute rédigée, par d’éminents députés de la Gauche Forte (Bachelay, Galut, Capdevielle...) et quelques inconnus qui ont pour vocation à le rester. Les phrases sont fortes, comme leur gauche sans doute. Après avoir reproché à Zemmour de faire des musulmans "des boucs émissaires" les signataires s'empressent de porter à notre connaissance "qu'un quart d'entre nous a un grand-père né à l’étranger" ! Nous ignorions, moi et quelques autres, que nos grands-parents étaient musulmans.

Dans ce texte rien ne nous sera épargné. Il y est question des "stigmates des périodes les plus sombres de notre histoire". Oui, vous avez bien lu ! Vous pensiez, comme moi, que ce poncif était tellement usé et éculé que nul n’oserait plus l'utiliser ? Eh bien si, ils ont osé. Les cons ça ose... Et ils osent aussi ceci: "l'islamophobie n'a pas sa place en France". Ah bon ? Et elle a sa place où ?  En Afghanistan, au Pakistan, en Irak, en Syrie, en Somalie etc. où la douceur de l'Islam se montre sous un aspect sanglant et barbare ?

Les auteurs de ce texte, dont la bêtise hypertrophiée et sûre d'elle-même constitue le ciment, brandissent à tout bout de phrases le mot "République". La République quittez-là Monsieur Zemmour... La République ça n'est pas ça... Allons donc. Ça fait belle lurette que la République a cessé d’être en France une et indivisible. Croit-on que la République existe dans les quartiers Nord de Marseille où la seule loi en vigueur est celle de la kalachnikov ? La République est-elle chez elle dans des quartiers que fuient médecins et services publics et où policiers et pompiers redoutent d’entrer ? Et pense-t-on que ce sont les enfants de la République qui partent pour la Syrie et l'Irak afin de profiter des miettes des festins sanglants qui se tiennent là bas ?

Voilà. Et si ça ne suffit pas, si ces extraits vous ont mis l'eau à la bouche, le texte complet est dans Libération (en accès libre). Il y a bien des choses à reprocher à Zemmour. Mais le plus grand mépris s’impose à l'égard de ceux qui le haïssent la bave aux lèvres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 19/03/2015 - 21:49
Lucifer
Le diable doit exister pour faire croire à l'existence de Dieu. C'est sa seule fonction. Car sinon l'existence de Dieu et de sa grande bonté, serait difficilement perceptible. Zemmour fait un bon diable qui permet de faire croire à la grande bonté (et l'infinie compétence en prime) de la classe politique dominante aux idées républicaines et humanistes en diable...mais dont la confusion d'esprit est perçue de plus en plus nettement par des gens qui ne s'en seraient pas aperçus il y trente ans. Quand Zemmour sera usé, ou ne pourra plus s'exprimer, ils en trouveront un autre. Peu importe, puisqu'il y en aura de plus en plus. Mais les satanistes finiront par passer du statut de secte à celui de religion et pourront se plaindre à SOS racisme de la satanophobie ambiante. Dans l'histoire humaine, il n'y a jamais eu de vérité, seulement des rapports de force (ou de nombre). C'est comme la mode, mais ça change moins souvent.
Anouman
- 19/03/2015 - 21:37
Lucifer
Le diable doit exister pour faire croire à l'existence de Dieu. C'est sa seule fonction. Car sinon l'existence de Dieu et de sa grande bonté, sera
Nicolas V
- 16/01/2015 - 01:33
Vive Zemmour
Rejete par la République des médiocres , des bobos.