En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 12 heures 21 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 12 heures 52 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 14 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 18 heures 44 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 19 heures 36 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 20 heures 31 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 20 heures 33 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 12 heures 34 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 13 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 14 heures 12 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 14 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 20 heures 34 min
© Reuters
En matière d'espionnage économique et industriel, les entreprises et l'administration françaises sont "extrêmement vulnérables".
© Reuters
En matière d'espionnage économique et industriel, les entreprises et l'administration françaises sont "extrêmement vulnérables".
Au voleur !

Espionnage industriel : ces données françaises que nos concurrents cherchent à se procurer à tout prix

Publié le 19 décembre 2014
Les conclusions du rapport remis jeudi 18 décembre par le député PS Jean-Jacques Urvoas sont sans appel : en matière d'espionnage économique et industriel, les entreprises et l'administration françaises sont "extrêmement vulnérables". Il faut dire que les technologies françaises suscitent de nombreuses convoitises.
Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Denécé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les conclusions du rapport remis jeudi 18 décembre par le député PS Jean-Jacques Urvoas sont sans appel : en matière d'espionnage économique et industriel, les entreprises et l'administration françaises sont "extrêmement vulnérables". Il faut dire que les technologies françaises suscitent de nombreuses convoitises.

Atlantico : Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère, a présenté un rapport ce jeudi, qui met en avant la vulnérabilité des entreprises françaises en termes de protection des données. Le pillage de données aurait selon lui atteint une ampleur vertigineuse. Quelles sont les données qui intéressent le plus nos concurrents ? Pourquoi ?

Eric Dénécé : Il convient de saluer le travail effectué, car pour la première fois depuis qu'existe la Délégation parlementaire au renseignement (DPR), nous avons accès à un rapport intéressant et très bien conçu. Il est complet aussi bien dans la méthode d'élaboration que dans les sujets abordés, notamment par l'importance accordée aux questions de renseignement  économiques et financières. Les travaux précédents, malheureusement étaient plutôt insignifiants.

Rappelons dans un premier temps que le rapport Urvoas n'est pas exclusivement consacré au pillage de données : sur les 6 grands chapitres, l'un d'entre eux traite du renseignement économique et financier, et c'est seulement un tiers de ce chapitre qui est consacré à l'agressivité étrangère en matière de pillage de données. Ceci dit, cela n'enlève rien à l'importance de la question.  

Dans le contexte de compétition économique actuel, où le combat se livre sur tous les contrats et dans tous les secteurs, l'ensemble de nos concurrents s'intéresse à tout type d'information. En effet, l'existence d'un marché, dans quelque domaine que ce soit, donne nécessairement lieu à de la concurrence, qui entraîne toujours la mise en œuvre de moyens légaux ou illégaux.

Néanmoins, il est bien évident que les opérations de renseignement les plus poussées se concentrent sur les points forts de l'industrie et de l'économie françaises, qui restent l'industrie militaire (notamment l'aéronautique), le secteur médical, l'industrie énergétique (et plus précisément le nucléaire), les hautes technologies, les télécoms, l'aérospatial…

Qui sont les voleurs de données ?

Il existe deux types d'espionnage économique :

- L'espionnage économique d'Etat, qui est principalement le fait de la Chine. Schématiquement, ce ne sont pas les entreprises chinoises qui nous espionnent, mais l'Etat, qui ensuite distribue les informations récupérées à ses entreprises. Un certain nombre d'autres pays se concentrent sur notre industrie militaire pour nous voler des secrets et ainsi construire leur propre matériel.

- Cependant la majeure partie de l'espionnage économique est d'origine privée.  Il s'agit essentiellement d'entreprises occidentales, qui ont compris qu'elles pouvaient emporter des contrats en se livrant à des pratiques d'espionnage. Des entreprises américaines, devenues expertes en la matière, n'hésitent pas à recourir à des cabinets composés d'anciens de la CIA pour nous voler des informations. Leur but est d'emporter des parts de marché, ce qui n'a rien à voir avec l'espionnage d'Etat américain, qui lui, se concentre sur tous les types d'informations, comme celles contenues dans une conversation téléphonique entre François Hollande et Angela Merkel, par exemple. L'Etat américain, à quelques exceptions près, ne pratique pas l'espionnage économique d'une manière aussi systématisée que la Chine.

Les entreprises françaises ne se livrent-elles pas également à l'espionnage économique ? Pourquoi feraient-elles exception ?

Bien entendu, les entreprises françaises ne sont pas en reste, mais dans des proportions bien moindres. A la différence des Britanniques ou des Chinois, le renseignement français, lui, ne travaille pas pour les entreprises privées. Il existe une démarche de ce type, mais pour l'instant elle est balbutiante, pour ne pas dire insignifiante au regard de ce qui se fait dans le reste du monde.

Concrètement, comment les données collectées par nos concurrents sont-elles exploitées ?

L'espionnage économique poursuit trois buts :

1) Prendre des marchés aux entreprises concurrentes. Si une entreprise apprend qu'un concurrent va faire une certaine offre pour un contrat spécifique, elle peut faire en sorte de proposer ses services pour 2% moins cher, et ainsi emporter le marché à coup sûr.

2 ) Voler des technologies et des projets pour économiser les coûts de recherche et développement, et ainsi produire la même chose pour moins cher.

3 ) Obtenir des informations permettant de déstabiliser un concurrent. Le cas Alstom est emblématique de cette dernière pratique : le renseignement américain a obtenu les preuves supposées de l'implication d'Alstom dans des actions de corruption. L'information a été transmise à General Electric, qui a pu acheter Alstom, qui n'était pas à vendre, en l'échange de l'abandon des poursuites judiciaires qui menaçaient les dirigeants du groupe. L'organisme dont je suis le directeur, CF2R, s'apprête à publier un rapport sur la manière dont s'est déroulé ce chantage.

Les méthodes d'obtention d'informations sont-elles toujours illégales ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, une grande part des informations économiques est obtenue par des moyens légaux ou semi-légaux. L'illégalité existe, mais beaucoup de consultants qui louent leurs services aux entreprises ne peuvent s'y risquer, ou n'en ont pas les moyens. Les entreprises françaises ont tendance à sous-estimer la capacité de leurs concurrents à obtenir des informations sur elles sans recourir à de actions illégales, c’est-à-dire sans micros, sans piratage, sans vol de documents, etc. Cela s'explique par le fait que nos entreprises ne savent pas se sécuriser, et ignorent ce qu'est véritablement le renseignement.

Propos reccueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 19/12/2014 - 11:21
Rapports
Après les Rapports Martre et Carayon , Le Rapport Urvoas . Et visiblement , d' après Mr Denécé , nous n' en sommes qu' aux balbutiements de la collecte et de la protection de données . Le Rapport Martre , c' était dans le début des années 90 , non ? . Concernant Alstom , le Département de la Justice vient de lui administrer une prune de 700 millions d' USD pour " Bribery " , en français : " Pots de vin " ! Encore un cas d' école ! .