En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Flickr/Stefan
C'est cadeau
Noël malin, Noël radin : 5 entrepreneurs qui vont vous faire passer des fêtes low cost
Publié le 24 décembre 2014
Transport, idées cadeaux...: Noël est synonyme de fête et de partage mais implique aussi de nombreuses dépenses. Pour vous éviter tous ces tracas, voici 5 business qui vont réduire votre facture pour les fêtes de fin d'année.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Transport, idées cadeaux...: Noël est synonyme de fête et de partage mais implique aussi de nombreuses dépenses. Pour vous éviter tous ces tracas, voici 5 business qui vont réduire votre facture pour les fêtes de fin d'année.

Pretachanger.fr : troquez les cadeaux que vous n'aimez pas

Créée en 2012, cette jeune startup française offre un système de troc sur internet. Avec les fêtes, arrivent bien souvent les cadeaux que l’on a déjà et ceux dont on se serait bien passé. Grâce à Prêt à changer, édité par la société Exambia, Alexandre et Benjamin vous proposent de vous débarrasser des paquets que vous ne voulez pas, en échange d’autres. Pour cela rien de plus simple : il faut ajouter l’article non désiré sur le site ou l’application pour iPhone, indiquer ensuite ce que vous souhaitez recevoir en échange et le site vous fait une proposition automatique d’objets. Il est également possible de vendre ou acheter des biens, grâce à un porte-monnaie électronique. Cette idée de retourner à une forme de commerce plus ancestrale est née dans l’esprit de Benjamin, alors qu’il était encore étudiant et rédigeait un mémoire sur le troc. Il a trouvé que "les sites de troc existants n’étaient pas optimisés pour faciliter les échanges. En plus, je souhaitais redonner du pouvoir d’achat aux Français et proposer une alternative à la consommation qui soit plus durable". 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Le Club des P’tits Loups : n'achetez plus de jouets, louez-les

Deux mamans sont à l’origine de ce site de location de jouets dédié aux enfants de 0 à 4 ans. Nathalie Vidal, une des fondatrices, est partie d’un constat simple : chaque année, 60 millions de jouets sont achetés et la moitié finissent à la poubelle. Seulement huit mois après leur achat, 7 jouets sur 10 ne sont plus utilisés par les petits qui se lassent et grandissent vite. Le Club des P’tits Loups propose de louer des jouets de marque pour 5,90 euros par moi, permetant ainsi aux parents de toute la France de renouveler les jouets de leurs enfants et de mieux les adapter à leur évolution. La livraison des commandes est effectuée sous 48 heures et les produits respectent les normes de sécurités en vigueur. Pour les plus à cheval sur l’hygiène, pas de panique : entre chaque location, les jouets sont nettoyés par un pressing pour jouets. De quoi faire régulièrement des cadeaux aux enfants, sans se ruiner. 

Capitaine Train : réservez vos train partout en Europe

Jean-Daniel Guyot, Martin Ottenwaelter et Valentin Surrel sont tous les trois ingénieurs de formation et fondateurs de Capitaine Train. "Nous sommes le premier distributeur indépendant de billets de train en France et en Europe. Notre ambition, c’est de proposer toute l’offre disponible au niveau européen", détaille Emiland De Cubber, responsable de la communication dans l’entreprise. C’est en 2009 que le déclic se fait, lorsque la SNCF est condamnée par l’Autorité de la concurrence parce qu’elle empêchait les agences se voyage de vendre ses billets sur internet. Créé en 2010, Capitaine Train n’est ouvert au public que depuis octobre 2012 et compte aujourd’hui 450.000 utilisateurs. L’objectif de l’entreprise est clair : vous permettre d’acheter vos billets de train rapidement, simplement et au meilleur prix. Son partenariat avec des opérateurs européens vous permet d’avoir des billets aux mêmes prix que les locaux si vous partez en Allemagne par exemple. 

FabZat : vos héros favoris à petit prix

FabZat, c’est la réunion de deux univers : celui de l’impression 3D, en plein essor et du jeu vidéo, première industrie de loisir au monde. La société développe une forme de commerce "in-app". "L'idée c'était d'implanter une boutique au coeur du jeu pour que les joueurs puissent transformer leurs héros en objets personnalisés", explique Florent Pitoun. Avec Matthieu Saint-Denis, ces deux fans de jeux vidéo ont fondé FabZat en 2013 et multiplient les partenariats avec des éditeurs et développeurs de jeux pour que leur plugin soit directement inclus dans les codes source. Parmi eux, figurent déjà Minetoys.com ou Leblox. Comptez entre 12 et 30 euros pour la figurine de votre choix. FabZat ne compte pas s'arrêter là : 2015 sera synonyme de conquête du marché américain pour l'entreprise ainsi que du lancement de nouveaux produits. 

Les Tartinades : une idée cadeau gourmande et bon marché

A tous les amateurs de produits naturels, aux amoureux inconditionnels de pâte à tartiner et à ceux qui ont un tout petit budget, les Tartinades sont faites pour vous. La startup lyonnaise a vue le jour cette année et propose des produits gourmands, comme la pâte à tartiner à faire soi-même. L’idée a germé dans l’esprit de Mathieu Blanco qui, après sept années passées dans la communication web décide de prendre un nouveau départ. C'est sa mère qui l'a inspiré. Elle en avait assez de manger les pâtes à tartiner du commerce, les Nutella et autres marques, bourrées de graisses saturées. "Le challenge, c’était de faire meilleur et avec des aliments sains…le premier pot n’a pas duré deux heures !", explique-t-il. Pour 3,50 euros, vous pouvez avoir votre sachet à préparer vous-même en 30 secondes. Il vous suffit de faire chauffer du lait (végétal ou animal) dans une casserole et de rajouter la mixture. La société étant en plein développement, un nouveau site internet est en préparation pour 2015, mais aussi des nouveaux produits et "plein d’autres surprises". 

Pauline Leduc

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires