En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

02.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

05.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

07.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 5 min 32 sec
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 39 min 49 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le Sénat veut empêcher les sociétés d’autoroutes d’augmenter les tarifs pour compenser l’effondrement des recettes liées au Covid-19

il y a 50 min 52 sec
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 15 heures 12 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 18 heures 29 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 19 heures 58 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 21 heures 12 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 1 jour 38 sec
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 11 min 20 sec
décryptage > Santé
Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

il y a 44 min 40 sec
pépites > Politique
Tension
Pierre Person délégué général adjoint de La République en marche démissionne et invite Guerini à l'imiter
il y a 1 heure 16 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 19 heures 47 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 20 heures 15 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 21 heures 26 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 22 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 23 heures 15 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 1 jour 1 min
Une forte proportion de militants socialistes estiment que Manuel Valls incarne le mieux l'avenir du parti.
Une forte proportion de militants socialistes estiment que Manuel Valls incarne le mieux l'avenir du parti.
Schizophrénique

Le défi Valls : comment répondre à la demande de gauche des militants PS sans trahir les qualités qui font sa force

Publié le 07 décembre 2014
Un sondage OpinionWay, paru vendredi 5 décembre, présente un certain paradoxe de la part des sympathisants socialistes. Ainsi, 53% d'entre-eux désirent un virage à gauche du PS, et pensent dans les mêmes proportions que Manuel Valls - à la tête du courant libéral de la gauche - incarne le mieux l'avenir du parti.
Bertrand Rothé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Rothé est agrégé d’économie, il enseigne à l’université de Cergy-Pontoise et collabore régulièrement à Marianne. Il est déjà l’auteur de Lebrac, trois mois de prison (2009) et co-auteur de Il n’y a pas d’alternative. (Trente ans de propagande...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage OpinionWay, paru vendredi 5 décembre, présente un certain paradoxe de la part des sympathisants socialistes. Ainsi, 53% d'entre-eux désirent un virage à gauche du PS, et pensent dans les mêmes proportions que Manuel Valls - à la tête du courant libéral de la gauche - incarne le mieux l'avenir du parti.

Atlantico : Volontarisme politique, incarnation d'un certain changement de méthode, capacité au rassemblement... Quelles sont les qualités que les sympathisants socialistes reconnaissent à Manuel Valls ? En quoi est-il apprécié ?

Bertrand Rothé : Si vous permettez, j'inverserais la question. Qu'est-ce que ce sondage nous apprend sur les sympathisants socialistes ? Et là, la réponse est sans ambages, il nous apprend qu'il ne reste plus beaucoup de socialistes au PS ? Certaines mauvaises langues diront que le parti est devenu progressivement une annexe de l'UMP. Je ne suis pas loin de le croire...

C’est normal, Manuel Valls a fait 5,63 % des voix aux primaires, il est aujourd'hui Premier ministre et c'est sa politique qui est mise en place. Les sympathisants PS de l'époque ont du se sentir floué et sont partis. Qui peut leur en vouloir ? La démocratie a été encore une fois bafouée. Voilà un parti sans électeurs et sans sympathisants. Les seuls sympathisants qui restent sont ceux qui ont voté Manuel Valls.

Opinion Way a du interroger ceux qui restaient. Comment ont-ils fait ? Il y’en a si peu... C’est malheureusement plus facile de trouver un UMP partisan de Jean-François Copé ou un chômeur que d’échanger avec un socialiste. J’imagine qu’Opinion Way a du s’adresser aux fils et aux épouses des élus. Hugues Cazenave, le président de l’institut doit bien connaitre deux ou trois jeunes gens opportunistes passés par l'UNEF qui attendent un strapontin pour faire carrière…

Tout cela est très cohérent. Ce qui l’est moins, c’est que les militants n'aient pas tous fui le navire. Au début de la semaine on a appris que seulement un militant socialiste sur deux avait quitté le Parti. C'est peu, si l'on considère toutes les couleuvres que le gouvernement leur a fait avaler depuis 2012.

Comment Manuel Valls pourrait-il faire la synthèse entre ce désir de gauche de la part de son camp, tout en conservant l'image de l'efficacité politique ?

Je vais continuer sur ma démonstration et inverser de nouveau la question. Que cache ce désir de gauche des derniers sympathisants du PS ? La nostalgie d’être un parti fréquentable, généreux, respectueux de ses engagements de campagnes. C’est très difficile de faire le deuil de ces valeurs, et je les comprends, ce sont des valeurs que je partage et c’est pour cela qu’on ne me prendra plus jamais à voter socialiste. 

Pour le reste, il faut vite que Manuel Valls change le nom du parti. Il le souhaite, il faut qu’il le fasse, c’est urgent. Socialiste ne lui convient plus. Qu’est ce que ce gouvernement a de socialiste ? Il est entrain de rogner sur la protection sociale, il obéit à toutes les injonctions des libéraux bruxellois. Le PS doit abandonner son nom, il pourrait s'appeler, "Pour une Europe Libérale" ou "Parti Réformateur".

A quoi devra-t-il faire face pour y arriver ? Quels seront les compromis engagés ?

Cette fois si je me retrouve en phase avec votre question. Vous avez choisi le bon terme. Manuel Valls ne fera jamais de "compromis" à gauche, il ne veut pas se compromettre à gauche. S’il avait du le faire, il l'aurait déjà fait. Il se rêve en héraut du libéralisme.

Pour les prochaines élections, Nicolas Sarkozy occupe déjà les starting-blocks. Manuel Valls sait que pour cette fois, il est grillé. Il pense sûrement aux coups d’après. Ses consultants en communication doivent y réfléchir. Dans sept ans, qui sera le concurrent de Manuel Valls ? Est-ce NKM ou Wauquiez ?

Benoît Hamon, n'obtient quant à lui que 4%. Peut-on y voir également un renoncement à l'idéal d'égalité sociale, dans un contexte économique - croissance atone, déficits publiques non-maitrisés - qui ne permet pas de conduire une vraie politique de gauche ?

Je pense que le peu de partisans qu'il reste à Benoît Hamon s'explique pour d'autres raisons.  Benoit Hamon a eu du pouvoir, il a participé au pouvoir, il a été ministre de François Hollande et qu'a-t-il fait ? Pas grand chose, voire rien. Rien ! Oublié les beaux discours de gauche, oublié les valeurs de gauche. C'est sûr qu'aujourd'hui les français peuvent douter de la sincérité de cet homme et je les comprends.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
le Gône
- 07/12/2014 - 11:47
Ah bon...
Celui qui en pleurant commentait l'arrestation de l'ordure DSK en affirmant tout le bien qu'il en pensait a donc des qualités ?...mais dites nous vite lesquelles qu'on rigole un coup!!