En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

04.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 13 heures 52 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 15 heures 22 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 19 heures 17 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 20 heures 20 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 21 heures 23 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 22 heures 19 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 13 heures 40 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 14 heures 40 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 19 heures 48 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 20 heures 26 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 20 heures 55 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 22 heures 2 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 22 heures 31 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 23 heures 5 min
Une forte proportion de militants socialistes estiment que Manuel Valls incarne le mieux l'avenir du parti.
Une forte proportion de militants socialistes estiment que Manuel Valls incarne le mieux l'avenir du parti.
Schizophrénique

Le défi Valls : comment répondre à la demande de gauche des militants PS sans trahir les qualités qui font sa force

Publié le 07 décembre 2014
Un sondage OpinionWay, paru vendredi 5 décembre, présente un certain paradoxe de la part des sympathisants socialistes. Ainsi, 53% d'entre-eux désirent un virage à gauche du PS, et pensent dans les mêmes proportions que Manuel Valls - à la tête du courant libéral de la gauche - incarne le mieux l'avenir du parti.
Bertrand Rothé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Rothé est agrégé d’économie, il enseigne à l’université de Cergy-Pontoise et collabore régulièrement à Marianne. Il est déjà l’auteur de Lebrac, trois mois de prison (2009) et co-auteur de Il n’y a pas d’alternative. (Trente ans de propagande...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage OpinionWay, paru vendredi 5 décembre, présente un certain paradoxe de la part des sympathisants socialistes. Ainsi, 53% d'entre-eux désirent un virage à gauche du PS, et pensent dans les mêmes proportions que Manuel Valls - à la tête du courant libéral de la gauche - incarne le mieux l'avenir du parti.

Atlantico : Volontarisme politique, incarnation d'un certain changement de méthode, capacité au rassemblement... Quelles sont les qualités que les sympathisants socialistes reconnaissent à Manuel Valls ? En quoi est-il apprécié ?

Bertrand Rothé : Si vous permettez, j'inverserais la question. Qu'est-ce que ce sondage nous apprend sur les sympathisants socialistes ? Et là, la réponse est sans ambages, il nous apprend qu'il ne reste plus beaucoup de socialistes au PS ? Certaines mauvaises langues diront que le parti est devenu progressivement une annexe de l'UMP. Je ne suis pas loin de le croire...

C’est normal, Manuel Valls a fait 5,63 % des voix aux primaires, il est aujourd'hui Premier ministre et c'est sa politique qui est mise en place. Les sympathisants PS de l'époque ont du se sentir floué et sont partis. Qui peut leur en vouloir ? La démocratie a été encore une fois bafouée. Voilà un parti sans électeurs et sans sympathisants. Les seuls sympathisants qui restent sont ceux qui ont voté Manuel Valls.

Opinion Way a du interroger ceux qui restaient. Comment ont-ils fait ? Il y’en a si peu... C’est malheureusement plus facile de trouver un UMP partisan de Jean-François Copé ou un chômeur que d’échanger avec un socialiste. J’imagine qu’Opinion Way a du s’adresser aux fils et aux épouses des élus. Hugues Cazenave, le président de l’institut doit bien connaitre deux ou trois jeunes gens opportunistes passés par l'UNEF qui attendent un strapontin pour faire carrière…

Tout cela est très cohérent. Ce qui l’est moins, c’est que les militants n'aient pas tous fui le navire. Au début de la semaine on a appris que seulement un militant socialiste sur deux avait quitté le Parti. C'est peu, si l'on considère toutes les couleuvres que le gouvernement leur a fait avaler depuis 2012.

Comment Manuel Valls pourrait-il faire la synthèse entre ce désir de gauche de la part de son camp, tout en conservant l'image de l'efficacité politique ?

Je vais continuer sur ma démonstration et inverser de nouveau la question. Que cache ce désir de gauche des derniers sympathisants du PS ? La nostalgie d’être un parti fréquentable, généreux, respectueux de ses engagements de campagnes. C’est très difficile de faire le deuil de ces valeurs, et je les comprends, ce sont des valeurs que je partage et c’est pour cela qu’on ne me prendra plus jamais à voter socialiste. 

Pour le reste, il faut vite que Manuel Valls change le nom du parti. Il le souhaite, il faut qu’il le fasse, c’est urgent. Socialiste ne lui convient plus. Qu’est ce que ce gouvernement a de socialiste ? Il est entrain de rogner sur la protection sociale, il obéit à toutes les injonctions des libéraux bruxellois. Le PS doit abandonner son nom, il pourrait s'appeler, "Pour une Europe Libérale" ou "Parti Réformateur".

A quoi devra-t-il faire face pour y arriver ? Quels seront les compromis engagés ?

Cette fois si je me retrouve en phase avec votre question. Vous avez choisi le bon terme. Manuel Valls ne fera jamais de "compromis" à gauche, il ne veut pas se compromettre à gauche. S’il avait du le faire, il l'aurait déjà fait. Il se rêve en héraut du libéralisme.

Pour les prochaines élections, Nicolas Sarkozy occupe déjà les starting-blocks. Manuel Valls sait que pour cette fois, il est grillé. Il pense sûrement aux coups d’après. Ses consultants en communication doivent y réfléchir. Dans sept ans, qui sera le concurrent de Manuel Valls ? Est-ce NKM ou Wauquiez ?

Benoît Hamon, n'obtient quant à lui que 4%. Peut-on y voir également un renoncement à l'idéal d'égalité sociale, dans un contexte économique - croissance atone, déficits publiques non-maitrisés - qui ne permet pas de conduire une vraie politique de gauche ?

Je pense que le peu de partisans qu'il reste à Benoît Hamon s'explique pour d'autres raisons.  Benoit Hamon a eu du pouvoir, il a participé au pouvoir, il a été ministre de François Hollande et qu'a-t-il fait ? Pas grand chose, voire rien. Rien ! Oublié les beaux discours de gauche, oublié les valeurs de gauche. C'est sûr qu'aujourd'hui les français peuvent douter de la sincérité de cet homme et je les comprends.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
le Gône
- 07/12/2014 - 11:47
Ah bon...
Celui qui en pleurant commentait l'arrestation de l'ordure DSK en affirmant tout le bien qu'il en pensait a donc des qualités ?...mais dites nous vite lesquelles qu'on rigole un coup!!