En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 13 heures 28 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 14 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 15 heures 30 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 17 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 18 heures 25 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 20 heures 23 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 20 heures 58 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 21 heures 47 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 23 heures 7 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 23 heures 32 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 13 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 15 heures 7 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 16 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 17 heures 49 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 20 heures 48 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 22 heures 31 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 23 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 23 heures 36 min
© Reuters
Jean-Claude Juncker.
© Reuters
Jean-Claude Juncker.
Les infiltrés

Le plan Juncker sera-t-il le nouveau cheval de Troie chinois en Europe ?

Publié le 05 décembre 2014
Le vice-ministre chinois des Finances, Shi Yaobin, a manifesté auprès de Jean-Claude Juncker la volonté de la Chine de prendre part au plan d'investissement de 300 milliards d'euros de l'Union européenne alors qu'elle vient de réaliser deux acquisitions importantes : l’aéroport de Toulouse et Center Parks.
Jean-François Di Meglio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Di Meglio est président de l'institut de recherche Asia Centre.Ancien élève de l'École normale supérieure et de l'Université de Pékin, il enseigne par ailleurs à l'IEP Lyon, à l'Ecole Centrale Paris, à HEC ParisTech, à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le vice-ministre chinois des Finances, Shi Yaobin, a manifesté auprès de Jean-Claude Juncker la volonté de la Chine de prendre part au plan d'investissement de 300 milliards d'euros de l'Union européenne alors qu'elle vient de réaliser deux acquisitions importantes : l’aéroport de Toulouse et Center Parks.

Atlantico : Quel intérêt l'Empire du milieu trouverait-il dans cette participation, et quels montants pourrait-il engager ?

Jean-François Di Meglio : En théorie, les montants que la Chine peut engager sont supérieurs au plan lui-même : la Chine dispose de 4000 milliards de dollars de réserves en devises, dont seulement 30% au maximum sont en euro, mais c’est déjà plus que le Plan. Simplement, il s’agirait pour la Chine de diversifier ses investissements.

Il est probable que l’intérêt principal serait bien sûr d’entrer à des niveaux à la fois bas sur la devise (qui a perdu de sa valeur contre le dollar, donc contre la monnaie chinoise depuis six mois) et aussi de prendre part à des projets intéressants. Potentiellement aussi, et sans que la Chine ne soit déterminée à internationaliser massivement sa devise, l’un des intérêts est clairement de réaliser une partie de ces investissements en monnaie chinoise internationalisée mais non encore convertible, de façon à accroître, comme le souhaitent les Européens, la "profondeur" du marché non domestique de la monnaie chinoise.

Le ralentissement de la Chine pesant sur certaines de ses industries, les entreprises du pays sont entrées dans une phase d'expansion géographique, rachetant des actifs en Europe, comme le port du Pirée en Grèce. N'est-ce pas l'occasion pour ces entreprises de prendre le contrôle d'actifs stratégiques en Europe ? Quels sont les risques ?

La Chine, en plus du Pirée, vient de réaliser deux acquisitions importantes : l’aéroport de Toulouse et Center Parks, au moment où des acteurs occidentaux non négligeables (le dernier en date Best Buy) se retirent de la Chine. C’est sans doute dans ce dernier élément que le "risque chinois" est le plus important. Les barrières objectives ou non explicites au développement des étrangers en Chine est sûrement plus dangereux que l’arrivée d’investisseurs chinois chez nous. Les montants absolus, la diversité et l’absence réelle de stratégie concertée dans ses investissements affaiblissent considérablement la portée du risque de perte de souveraineté pour nous.

Quelles conditions l'Europe doit-elle impérativement poser pour que le plan Juncker ne devienne pas le cheval de Troie chinois en Europe ? Comment éviter de tomber dans une relation déséquilibrée ?

La relation est largement déséquilibrée au plan commercial, la Chine étant, malgré ses représentations plus réfractaires aux exportations européennes et à l’arrivée de capitaux étrangers dans certains secteurs que l’Europe, très accueillante et accommodante. En matière d’investissements, même si 2014 aura sans doute vu pour la première fois le total des investissements chinois dépasser les investissement étrangers arrivant en Chine en flux annuels, le stock est largement en faveur de l’Europe. Le cheval de Troie est un poney, ou tout au plus un poney. Mais il est vrai que les infrastructures intéressent particulièrement les Chinois, ce qui n’est pas forcément un mal pour un continent qui doit faire la remise à jour de ses réseaux et vit sur un déficit qui ne permet pas cette remise à jour, elle-même créatrice d’emplois.

Outre les risques, quels avantages l'Europe trouverait-elle dans cette participation chinoise ?

La relance par les investissements, l’amélioration des infrastructures, le développement d’un marché financier continental de la devise chinoise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 05/12/2014 - 21:07
Les Chinois ont le temps...
Les européens ne l'ont plus! Plombés par la France et l'Italie, les deux derniers pays socialisant d'UE, ils ne se relèveront pas! Avec un Junker opportuniste comme une teigne, ne doutons pas qu'ils iront chercher ailleurs les investissements productifs qu'ils ne sont pas capables de réaliser par un QE intelligent! Et les Chinois sont de fin renards...en embuscade des faiblesses de l'UE, comme ils l'étaient de l'avidité pécuniaire de l'Afrique...ils ont déjà gagné! Car l'UE est gouvernée par des socio-démagogues impuissants!