En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Vive le vent...

Entrepreneurs, 5 étapes pour vous transformer en marque de Noël

Publié le 24 décembre 2014
Noël est une période chérie des consommateurs mais surtout des marques. Ces dernières s’approprient les codes festifs afin de booster leurs ventes à l'instar de grands noms de la consommation. Si vous n'avez pas les moyens marketing de Coca-Cola ou de Nestlé, voici 5 étapes pour adapter votre marque aux fêtes de fin d'année.
Yves Goblet est spécialiste du marketing et des médias. Après avoir enseigné, notamment à la Harvard Business School, il a piloté des lancements de marque comme Bouygues Telecom, TPS et fut directeur Général adjoint de TF1 et président exécutif d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Goblet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Goblet est spécialiste du marketing et des médias. Après avoir enseigné, notamment à la Harvard Business School, il a piloté des lancements de marque comme Bouygues Telecom, TPS et fut directeur Général adjoint de TF1 et président exécutif d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Noël est une période chérie des consommateurs mais surtout des marques. Ces dernières s’approprient les codes festifs afin de booster leurs ventes à l'instar de grands noms de la consommation. Si vous n'avez pas les moyens marketing de Coca-Cola ou de Nestlé, voici 5 étapes pour adapter votre marque aux fêtes de fin d'année.

1. Changer de registre et s’adapter au contexte

L’objectif des marques est de créer une relation durable avec le public ciblé. Toutefois Noël est une période très particulière et immanquable, durant laquelle une nouvelle relation, plus contextuelle, peut se créer. Il s’agit d’une parenthèse dans la vie d’une marque, durant laquelle elle peut développer des formats plus adaptés afin de conquérir un public plus large. Les hauts joailliers, comme Boucheron, proposent par exemple des bijoux plus abordables à cette période. Cela leur permet d’aller chercher de nouveaux clients et de toucher un maximum d’acheteurs.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

2. Mettre en avant des produits compatibles avec la période

L’idée étant ici de se concentrer sur un type de produits qu’il s’agit de rendre populaires et accessibles au plus grand nombre. Une marque de Noël développe des produits centrés sur le thème, parfois des éditions limitées ou un packaging différencié pour les fêtes, qui restent dans un certain esprit que recherchent les clients. Mettre quelques guirlandes, un sapin et des paillettes ne suffit pas à attirer les acheteurs potentiels.

3. Concentrer les efforts sur ces produits uniquement

Une fois les produits phares mis en avant, mieux vaut se concentrer dessus et ne pas se disperser. Entre le 15 novembre et le 15 décembre, la parenthèse des achats de Noël permet de débloquer des offres populaires. Si la marque continue à promouvoir d’autres produits sans rapport, elle risque de perdre le client dans la mesure où celui-ci attend quelque chose de bien précis lorsqu’il fait ses achats durant cette période.

4. Utiliser les bons outils de communication

En parlant de choses précises, lorsqu’il s’agit de la promotion ou la communication autour de ces produits de Noël, elles doivent être efficaces. Si une marque lance une campagne de communication de fond, tente de se repositionner et proposer quelque chose de rationnel, les risques que cela ne fonctionne pas sont grands. Les clients attendent une offre qui leur permette de s’équiper pendant cette période. Leur expliquer qu’en tant qu’opérateur, votre réseau mobile est le meilleur par exemple, faire des comparatifs ou appel à la raison n’aura aucun impact. La notion de plaisir est primordiale pour eux à cette époque.

5. Accompagner les distributeurs

Pour une marque qui propose des équipements susceptibles d’être des cadeaux, ne pas se soucier de cette période peut être vécu comme une « trahison » par les distributeurs. Ces derniers réalisent jusqu’à 45% de leur chiffre d’affaire à ce moment de l’année, ils ont donc besoin d’être accompagnés par les marques. Si ce n’est pas le cas, les distributeurs, petits détaillants ou grandes chaînes sont susceptibles de stopper leur collaboration avec la marque qui leur a fait faux bond et se tourner vers des concurrents. La marque peut se retrouver complètement rejetée par son écosystème.

Pauline Leduc

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires