En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
François Hollande.
Eurêka
Oui, François Hollande sera réélu en 2017 ! S'il est le seul candidat…
Publié le 25 novembre 2014
Au PS, certains rivalisent d’imagination pour sauver le chef de l’État du naufrage. Et le plus imaginatif, c'est Gérard Collomb, le maire de Lyon.

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au PS, certains rivalisent d’imagination pour sauver le chef de l’État du naufrage. Et le plus imaginatif, c'est Gérard Collomb, le maire de Lyon.


Des primaires, des primaires ! Chez les socialistes, tout le monde (ou presque) en veut. Dans le but inavoué, mais murmuré tellement fort, de faire dégager François Hollande dont le seul nom évoque une raclée historique annoncée. TSH (Tout Sauf Hollande) ! L’ébullition socialiste est à son comble la panique l'emportant de beaucoup sur l'espoir. N’importe qui ferait mieux que François Hollande. De quoi nourrir les appétits de Valls, d'Aubry ou de Montebourg.

Zeus, disait les Grecs, rend fou ceux qu'il veut perdre. Et c'est bien un vent de folie (douce) qui souffle sur le PS. La preuve : une proposition révolutionnaire de Gérard Collomb, proche de François Hollande. Proposition passée inaperçue dans le brouhaha ambiant mais que nous sommes fiers de signaler à nos lecteurs tant elle mérite l'attention.

Le maire de Lyon se déclare en effet partisan de primaires. Primaires ouvertes, primaires fermées... Aucune importance : c'est juste bon pour les agités de l'UMP. Lui ce qu'il veut c'est des primaires avec un seul candidat : François Hollande ! Oui, vous avez bien lu, un seul candidat ! Ce serait, selon M. Collomb, un merveilleux plébiscite qui accorderait au chef de l’État une enviable légitimité. Ainsi au concours Lépine des inventeurs frappadingues, M. Collomb a pris une sérieuse avance pour le premier prix.

Il y a chez lui du burlesque à la Marx Brothers (sans leur talent). De l'humour à portée de tous, version le « Gendarme de Saint-Tropez » (mais, hélas, sans de Funès). C'est mieux que « Bienvenue chez les Cht'is » : c'est « Bienvenue chez les barges ». Mais bon, il ne faut pas faire la fine bouche, le spectacle hilarant proposé par M. Collomb fera certainement beaucoup d'entrées.

Jaloux, de la gloire naissante du maire de Lyon, nous envisageons pour notre part de faire plus et mieux. Pourquoi pas, en suivant son implacable logique, une élection présidentielle avec un seul candidat ? Oui pourquoi pas ? Niqué, écrabouillé, terrassé Gérard Collomb ! François Hollande, seul candidat, gagnerait à coup sûr l’élection présidentielle. Mais ce ne serait pas démocratique protestent déjà des grincheux. Et alors ? Cet argument ne vaut pas tripette dès lors qu'on le compare au supplément inestimable d’autorité qu'aurait un président élu avec 99,99% des suffrages...

Pour revenir à M. Collomb, rendons lui grâce d'avoir fait souffler un vent d'air frais sur la vie politique française. Nous en avions bien besoin. Le chômage augmente. Les impôts aussi et le déficit se creuse. Sous Hollande donc tout paraît aller mal. Mais, merci M. le Président, jamais nous n'avons autant ri que sous votre règne. Vous allez nous manquer.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 26/11/2014 - 12:46
@zouk - élections présidentielles communistes ?
Les dirigeants des pays communistes n'ont jamais porté le titre de président de la république même si, internationalement, ils étaient considérés comme tels. Ils étaient "secrétaires généraux du parti communiste" de leur pays.
cloette
- 25/11/2014 - 23:19
Quelle mouche a piqué les Français
quand ils ont voté Hollande si peu glamour, si peu convainquant !?
Je n'imagine pas qu'il soit seul candidat ou pas qu'une même erreur puisse se reproduire
vangog
- 25/11/2014 - 22:18
@sheldon Sarko-le-tricheur ou Flamby-le-menteur!...
Bravo! Je vous nomme prince de l'UMPS et principal responsable du vote alternatif qui élargit la brèche du Titanic-France, depuis quarante ans...glou-glou-glou...