En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

07.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

01.

Les femmes seraient-elles devenues drôles ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 8 min 30 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 17 min 27 sec
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 39 min 14 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 56 min 22 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 58 min 46 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 59 min 54 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 1 heure 4 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 16 heures 41 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 17 heures 19 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 20 heures 2 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 13 min 10 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 24 min 34 sec
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 44 min 51 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 57 min 44 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 59 min 47 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 1 heure
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 1 heure 4 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 17 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 19 heures 4 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 20 heures 37 min
Editorial

J-3 avant la probable mise sous tutelle de la France par l’Europe

Publié le 21 novembre 2014
Bruxelles va demander à Paris de rédiger un nouveau programme de réformes détaillées et échelonnées, tandis qu’une surveillance sérieuse sera mise en place.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruxelles va demander à Paris de rédiger un nouveau programme de réformes détaillées et échelonnées, tandis qu’une surveillance sérieuse sera mise en place.

Une lourde épreuve attend François Hollande à Bruxelles lundi prochain. A force de finasser, il croyait avoir surmonté tous les écueils lui permettant d’échapper aux foudres brandies à plusieurs reprises par la Commission pour ramener la France dans le droit chemin d’une politique économique orthodoxe. C’était compter sans la lassitude qui s’est emparée de la plupart de nos partenaires avec une mise en garde sévère lancée vendredi dans les Echos par le commissaire allemand à l’économie numérique, Günther Oettinger, dont la plume reflète en réalité le point de vue d’Angela Merkel.

Il ne peut être question d’accorder à notre pays un nouveau blanc-seing, alors que les promesses réitérées chaque fois n’ont conduit à aucune amélioration. D’autant que les progrès dans le redressement des comptes annoncés par la France ne sont guère crédibles aux yeux du commissaire, qui voit plutôt une aggravation au cours des deux prochaines années, avec un déficit qui atteindrait 4,4% du PIB en 2015 et s’alourdirait même à 4,5% en 2016, en raison de la faiblesse de l’activité. La France est le seul pays de la communauté qui ne respecte par le seuil des trois pour cent depuis si longtemps. L’Europe ne peut continuer d’accepter le laxisme de Paris, sans de graves conséquences pour l’ensemble européen dont la reprise risque d’être compromise, car le vieux continent a besoin d’une France solide.

Il faut donc agir vite, selon Günther Oettinger, en exigeant du partenaire "récidiviste" des contreparties concrètes et précises, face au handicap qu’il fait peser sur tous. La menace est jugée suffisamment réelle pour qu’une intense négociation ait été engagée en coulisses depuis quelques jours avec les autres capitales, tandis que Michel Sapin a été dépêché en Espagne et au Portugal, deux partenaires qui ont mis en route des plans d’austérité sévères, pour les inciter à s’associer à une offensive générale de relance de la croissance en Europe, qui autoriserait aux yeux de Paris le maintien d’un déficit élevé dans l’hexagone.

Mais, après les 3,6 milliards d’économies supplémentaires que le gouvernement avait sorti de son chapeau in extremis au moment de boucler le budget et qui étaient très vite apparus comme de la poudre aux yeux, la marge de patience des Européens parait désormais épuisée. Bruxelles va donc demander à Paris de rédiger un nouveau programme de réformes détaillées et échelonnées, tandis qu’une surveillance sérieuse serait mise en place. Théoriquement, la France pourrait même être condamnée à une amende de 0,2% du PIB, soit quatre milliards d’euros, pour non-respect de ses engagements. Certes, on n’en viendra pas encore à cette extrémité, car ce qui est en  jeu, c’est le risque de voir pour les deux dernières années du quinquennat, le pouvoir être transféré progressivement à Bruxelles. Pour tenter d’échapper une fois de plus aux foudres qui nous menacent, Paris ferait valoir que ce serait aussi le  meilleur moyen de renforcer les partis hostiles à l’Europe et donner en particulier plus de crédit au Front National. Mais, on ne voit pas se profiler, ni au sein du Parlement, à fortiori du gouvernement, englués dans le fameux pacte de responsabilité complexe à mettre en oeuvre en raison de son caractère bureaucratique, une vraie tentative pour s’attaquer aux réformes indispensables alors que l’horizon économique offre aujourd’hui pourtant des lueurs d’espoir avec la baisse de l’euro et la chute des cours du pétrole, qui sont autant d’atouts pour un retour de la croissance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas V
- 22/11/2014 - 11:39
Élections
Comme le clown actuel fut choisi en 2011, ns connaissons le nom du suivant choisi le 6 juin 2013, château de Grove. Cherchez. Non, ni Sarko ni Juppé, vedettes américaines pour chauffer la salle. Indice, c'est 1 ticket, il y a 1 femme. A nous de faire mentir le "choix ". Explorez les passerelles Bilderberg/Trilaterale/Le Siècle et vs verrez pourquoi la presse mainstream qui ne fonctionne que ds "le but " prendra les positions le moment venu. Parfois 1 journaliste laisse échapper un mot qui confirme. Soyez à l'affût. Élections piège à cons ?
Nicolas V
- 22/11/2014 - 11:29
Mise sous tutelle
C'est ce qu'attend le gouvernement et son clown en chef pour être enfin soulagé. Ça ne se résoudra que ds la rue. Souvenez-vs : "la Grèce n'est qu'1 laboratoire " (Schaubble) mêmes mots pour Chypre. C'est "chronique d'une dictature annoncée ". Nos dirigeants ont vendus notre souveraineté et n'ont été mis en place (vs croyez les avoir choisis "élus " ) que ds cet objectif.
zeliclic
- 22/11/2014 - 10:39
Que l'Allemagne balaie devant sa porte
et que Hollande ait une attitude un peu plus gaullienne.