En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Etre seul tue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 9 heures 7 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 17 heures 23 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 1 jour 33 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 17 heures 27 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
Madame Royal a décidé de mettre un terme à l’écotaxe.
© Reuters
Madame Royal a décidé de mettre un terme à l’écotaxe.
Le buzz du biz

Pourquoi on sous-estime le mal que l'affaire Ecomouv' a fait auprès des investisseurs étrangers

Publié le 21 novembre 2014
En refusant d’indemniser la société Ecomouv' et en contestant le contrat qui la liait à l’Etat, le gouvernement a fini de décrédibiliser la parole étatique.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En refusant d’indemniser la société Ecomouv' et en contestant le contrat qui la liait à l’Etat, le gouvernement a fini de décrédibiliser la parole étatique.

Les commentateurs les plus désabusés aiment répéter que le politique n’a plus de pouvoir, dépossédé par des forces qui lui échappent. Il ne lui resterait que la parole, ce qui serait bien vain. Dans le domaine économique, pourtant, cette parole publique a de lourds impacts, surtout quand elle est mal utilisée. Le gouvernement vient d’en faire la magistrale – et dramatique – démonstration, pénalisant ainsi un peu plus la compétitivité de la France.

En octobre dernier, Madame Royal a décidé de mettre un terme à l’écotaxe. Confronté à une opposition de terrain hyperactive, le Gouvernement a décidé d’enterrer le dispositif que la Droite avait adopté, s’empressant de ne pas le mettre en œuvre. Ce faisant, la ministre de l’Ecologie a clairement fait savoir qu’elle refusait d’indemniser la société Ecomouv, et entrepris de contester le contrat qui la liait à l’Etat.

Dans cette saga peu honorable, le ministre des Transports (ne voulant probablement se laisser dépasser par sa collègue), a même expliqué que l’Etat n’allait pas "payer comme ça". A l’appui de cette revendication, celui qui fut avocat, expliquait : "ce n’est pas nous qui avons signé ce contrat".

Etonnante conception du droit. Etrange définition de la continuité de l’Etat. Car, aussi pénible que cela puisse lui sembler, le Gouvernement est tenu par les engagements de ses prédécesseurs ; non parce qu’il est obligé de partager leurs convictions, mais parce que c’est l’Etat, personne morale, qui engage sa parole et sa signature et non les individus qui composent le Gouvernement.

Surprenante compréhension également de l’Etat de droit, qui conduit Madame Royal quelques jours plus tard à suggérer de modifier arbitrairement et unilatéralement le régime d’exploitation des compagnies d’autoroute. Que leurs contrats soient mal conçus n’est pas le sujet ; l’Etat est tenu par des contrats et il ne peut les considérer comme de simples bouts de papiers à déchirer selon son bon vouloir.Tous les défenseurs de l’Etat de droit devraient avoir froid dans le dos.

Ces déclarations à l’emporte-pièce n’ont pas tardé à produire des effets économiques dévastateurs. Les investisseurs se sont inquiétés : à l’étranger, avec une vision lointaine de la France, la pratique gouvernementale a fait l’effet d’une douche froide. Pourquoi lancer des projets et mobiliser son argent si, du jour au lendemain, le fait du prince peut les tuer sans justification ?

Une conséquence directe de ce naufrage, c’est que l’australien Macquarie et l’espagnol Ferovial se sont retirés du processus d’acquisition de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, s’inquiétant de la gestion de Madame Royal. D’autres pourraient à l’avenir hésiter franchement avant de se lancer dans une aventure avec l’Etat français.

L’opposition (la droite), de son côté, ne fait rien pour rassurer. A l’entendre, elle promet que si elle revient au pouvoir, elle effacera le quinquennat de François Hollande, faisant grossièrement disparaître tout ce qu’il a fait. Après le socialisme de gauche, idéologie utilisant l’Etat pour imposer ses vues, viendra le socialisme de droite, idéologie qui utilise l’Etat pour imposer ses vues, par principe opposées aux précédentes, et réciproquement. L’instabilité succèdera à l’instabilité.

En quelques semaines, le Gouvernement a décrédibilisé la parole économique de l’Etat et semé le trouble parmi les investisseurs étrangers. Il a ajouté une insécurité juridique majeure, faisant peser un risque nouveau sur les investissements. La compétitivité de la France s’en trouve pénalisée. Les adeptes de la sinistrose devraient donc se rassurer : le politique a toujours du pouvoir ; un pouvoir de nuisance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 21/11/2014 - 15:36
Réponse :
parce qu'on a des NULLISIMES/ des novices/des PIEDS NICKELES à la tête de l'Etat mais aussi un paresseux qui préfère se balader, manger baiser et organiser un "complot" contre Sarko (lire V.Actuelles de cette semaine) très très explicite.....détails à l'appui
tubixray
- 20/11/2014 - 18:55
et roule roule joli camion....
Quand on compare la surface au sol et la masse d'un 40 tonnes à coté d'une automobile, on comprend déjà que le montant des péages autoroutiers par les PL est dérisoire.
Quand à ceux qui utilisent les nationales / voies express ou autoroutes libres d'accès c'est cadeau, merci les bonnets rouge et surtout merci à ce gouvernement de pleutres (un de plus!).
Gilly
- 20/11/2014 - 14:40
A vous lire
La droite, revenue au pouvoir, devrait conserver les lois et décrets mortifères pour l'économie que la gauche a mis en place. Vous êtes sûr que cela rendrait confiance aux Français, aux entrepreneurs et aux investisseurs ? Incohérent....