En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 2 heures 58 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 3 heures 57 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 6 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 13 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 13 heures 42 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 14 heures 49 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 10 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 13 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 10 heures 27 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 12 heures 25 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 12 heures 49 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 21 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 13 heures 52 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 14 heures 59 min
Editorial

Pourquoi le débat sur la GPA et la PMA dépasse de très loin celui sur la loi Taubira

Publié le 18 novembre 2014
La société française ne peut pas faire l’économie d’un débat sur l’accès à la Gestation pour autrui et à la Procréation médicalement assistée dont les conséquences existent déjà bel et bien et qui ne sont en rien une spécificité des couples homosexuels.
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société française ne peut pas faire l’économie d’un débat sur l’accès à la Gestation pour autrui et à la Procréation médicalement assistée dont les conséquences existent déjà bel et bien et qui ne sont en rien une spécificité des couples homosexuels.

Et si la Gestation Pour Autrui et la Procréation Médicalement Assistée n’avaient en fait pas grand-chose à voir avec la loi de Christiane Taubira ?

Car le débat autour de la loi sur le mariage pour tous concerne de moins en moins le droit au mariage des couples homosexuels auquel une majorité de Français - y compris les sympathisants de l’UMP - est désormais favorable, comme l’a montré le sondage IFOP publié par Atlantico le week-end dernier.

Non, ce qui continue d’inquiéter bon nombre de détracteurs de la loi Taubira, comme c’est encore le cas du contributeur Frédéric Martin sur notre site ce matin, c’est le lien juridique qui va se tisser, inéluctablement selon eux, entre le droit au mariage pour tous et une future légalisation de la GPA et de la PMA en France. Il est vrai que l’accession au mariage des homosexuels ouvre aux couples de personnes de même sexe les droits liés à la filiation et à la parenté et que le débat s’ouvrira probablement un jour autour de l’égalité de tous les couples, y compris homosexuels, face au droit à avoir un enfant.

Mais une éventuelle réécriture ou abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous ne changerait rien au fait que nous ne pourrons pas faire l’économie du débat autour du droit à la PMA et à la GPA, tout simplement parce que le problème est déjà là, bien présent, et qu’il n’a rien d’exclusif à l’homosexualité.

Tout d’abord parce que la procréation médicalement assistée n’est pas régie en France par le code civil, mais par le code de santé publique qui à aucun moment ne lie les conditions d’accès à la PMA à un quelconque mariage. Il n’est aujourd’hui pas légalement nécessaire pour un couple d’être marié pour revendiquer le droit à une insémination artificielle.

Mais plus encore, il n’est nul besoin d’attendre d’hypothétiques conséquences juridiques de la loi sur le mariage pour tous pour avoir à faire face à la réalité des fécondations artificielles ou des mères porteuses. Il suffit de quelques heures de train à une femme pour aller se faire inséminer le plus légalement du monde en Belgique ou en Espagne et revenir enceinte en France. Quelques heures d’avion à deux Français pour aller aux Etats-Unis faire appel à une mère porteuse et revenir neuf mois plus tard avec un enfant légalement reconnu comme étant le leur par les autorités américaines.

C’est interdit en France, cela heurte des consciences et ébranle sérieusement nos schémas traditionnels de la famille mais, conséquence de la mondialisation, cela existe et nous devons y faire face. Selon les associations spécialisées, environ 2000 enfants sont aujourd’hui concernés en France par un problème de légalité de la filiation consécutif à une GPA menée à l’étranger et le mariage pour tous n’a rien à voir dans cette affaire.

Pour preuve, la décision l’été dernier de la Cour Européenne des Droits de l’Homme de condamner la France pour avoir refusé de transcrire à l'état civil les actes de naissance d'enfants nés par mères porteuses aux Etats-Unis concernait les enfants de couples… hétérosexuels.

Dans ses attendus, la CEDH a fait valoir qu’elle basait sa décision, avant toute autre considération, sur le droit et l’intérêt des enfants. Le droit et l’intérêt des enfants ? N’est-ce pas précisément ce que revendiquait la Manif pour tous l’année dernière ?

>> Arrêts Mennesson c. France et Labassee c. France - liens de filiation pour des enfants nés d’une GPA à l’étranger

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 19/11/2014 - 14:59
Ganesha - 19/11/2014 - 01:12 Ouf! même en économie
les Français commencent à demander du Libéral pour éloigner l’obscurantisme Socialo/Marxiste/Nationalisme FN
Ganesha
- 19/11/2014 - 11:07
Anguerrand
Une fois n'est pas coutume, jusqu'à un certain point, je partage votre point de vue... l'idéal pour un enfant, c'est d'être élevé par un homme et une femme, qui s'aiment d'un amour sincère ! Mais quelle est d'après vous la proportion infime qui connaît ce bonheur ? Que vaut-il mieux : des parents qui se haïssent, mais refusent le divorce, une famille recomposée, une mère isolée qui élève son enfant avec le RSA ? Au moins, j'ai l'image du couple homosexuel masculin, comme de deux joyeuses folles très divertissantes ! Par contre, aussi bien une fille qu'un garçon, élevés par des lesbiennes, ou de simples féministes, vouant une haine féroce envers la moitié masculine de l'humanité...
Le gorille
- 19/11/2014 - 08:20
Ne pas déifier les animaux
Non, Ganesha. L'animal n'est pas une référence. L'Homme doit justement sortir de l'animalité. Et aujourd'hui, sous prétexte de liberté chérie, ce sont tous les vices qui s'exposent. La responsabilité, la durée, la finalité que justement la religion tente d'inculquer à l'homme, tout cela est méprisé pour justifier l'égoïsme et la jouissance. La Loi Taubira, au lieu de créer un homme nouveau, au lieu de l'élever, l'a ramené et donc descendu au statut de singe... plus particulièrement le Bonobo...