En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 22 min 55 sec
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 1 heure 31 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 5 heures 5 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 6 heures 2 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 11 heures 27 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 52 min 12 sec
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 2 heures 56 sec
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 5 heures 11 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 11 heures 28 min
© Reuters
La solution contre l’évasion fiscale des multinationales serait en fait toute simple.
© Reuters
La solution contre l’évasion fiscale des multinationales serait en fait toute simple.
Midi à quatorze heures ?

Et si la solution contre l’évasion fiscale des multinationales était en fait toute simple

Publié le 17 novembre 2014
Gabriel Zucman, 27 ans, chercheur à Berkeley, a publié un livre très remarqué sur "La Richesse cachée des Nations. Enquête sur les paradis fiscaux", paru au Seuil. Selon lui, pour lutter contre l'évasion fiscale des entreprises, les Etats doivent se baser non pas sur le chiffre d’affaires et le bénéfice mais sur le nombre de ventes.
Eric Vernier, 46 ans, est Docteur ès sciences de gestion, HDR. Il dirige l’Institut de la Responsabilité Sociétale par l’Innovation (IRSI) à Sup de Co La Rochelle. Professeur de finance, il est Expert APM, Expert Francis Lefebvre, chercheur à l’IRIS et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Vernier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Vernier, 46 ans, est Docteur ès sciences de gestion, HDR. Il dirige l’Institut de la Responsabilité Sociétale par l’Innovation (IRSI) à Sup de Co La Rochelle. Professeur de finance, il est Expert APM, Expert Francis Lefebvre, chercheur à l’IRIS et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gabriel Zucman, 27 ans, chercheur à Berkeley, a publié un livre très remarqué sur "La Richesse cachée des Nations. Enquête sur les paradis fiscaux", paru au Seuil. Selon lui, pour lutter contre l'évasion fiscale des entreprises, les Etats doivent se baser non pas sur le chiffre d’affaires et le bénéfice mais sur le nombre de ventes.

Atlantico : Selon Gabriel Zucman, le système d'imposition sur les multinationales, qui disposent d'un réseau de filiales dans le monde, date des années vingt et ne correspond plus à la situation. Qu'en est-il dans les faits ?

Eric Vernier : Je critique depuis longtemps le système fiscal dans son ensemble et notamment en France. En effet, la plupart des impôts, leur calcul et leur mode de recouvrement datent d’un siècle. Les administrations améliorent leurs systèmes informatiques mais c’est encore largement insuffisant.

Même au sein d’un pays donné, le mode de recouvrement est archaïque au regard des avancées technologiques. On arrive à croiser les déclarations des salariés avec celles des employeurs, mais pas entre entreprises, entre un acheteur et un vendeur. Les délais de paiement de TVA et le système intracommunautaire permettent toutes les fraudes (la fraude du carrousel de TVA coûte des milliards aux pays européens chaque année).

Lorsque la question porte sur des multinationales implantées par définition dans plusieurs pays, avec chacun son système fiscal, sa souveraineté jalousement défendue et des frontières qui entravent toute velléité d’enquête administrative, policière ou  judiciaire, la réponse paraît évidente : tous les excès sont possibles. Il faut donc trouver un système partagé par tous, mais vous comprendrez que cette requête ne peut aboutir.

Pour Gabriel Zucman, les "tax ruling", formes déguisées d'aides d'Etats à l'origine de lourdes pertes financières au profit de plusieurs paradis fiscaux, ne sont toutefois pas insurmontables. Un système plus transparent pourrait être mis en place, via une allocation aux États des recettes fiscales de ces grands groupes en pourcentage des ventes qu'elles y réalisent. En d'autres termes, il faut subordonner le montant de la taxe au nombre de consommateurs de chaque pays. D'un point de vue théorique, pareille mesure est-elle envisageable ?

Cette proposition est intéressante. D’autres l’avaient déjà formulée auparavant. L’idée est de se baser non pas sur le chiffre d’affaires et le bénéfice, mais sur le nombre de ventes. Cette solution est d’autant plus attrayante pour les entreprises du net. Prenons deux cas.

Les dosettes Tassimo, les iPhones,…, s’ils sont achetés en France sur le Web, seront en fait réglés à une filiale luxembourgeoise. Le second porte sur les achats sur Amazon. Le chiffre d’affaires déclaré est ridicule et les royalties payées à la filiale luxembourgeoise sont telles que les bénéfices sont nuls ou négatifs dans les autres pays.

Si l’assiette d’imposition repose sur la nationalité des acheteurs, l’optimisation fiscale excessive (pour ne pas dire fraude fiscale) devient plus complexe à mettre en œuvre.

Ma crainte face à cette solution qui paraît facile, provient de la force de frappe de ces multinationales, qui trouvent facilement des parades à toute nouvelle mesure grâce à leurs fiscalistes de haut vol et qui procèdent toujours au chantage à l’emploi : « si vous nous cherchez des poux dans la tête, nous nous délocalisons et faisons disparaître les postes de travail de votre pays ».

Et d'un point de vue pratique, que suppose la mise en place de pareilles mesures ? Est-elle toujours aussi crédible ?

Il est nécessaire alors de mettre en place des mesures de contrôle efficaces et donc notamment automatisées. On peut les imaginer. Mais en pratique, c’est assez complexe.

Les systèmes informatiques peuvent brouiller les pistes et empêcher, par des sites miroirs, toute traçabilité fine des ventes. La parade risque d’être extrêmement coûteuse pour les États, mais c’est une piste intéressante.

Dans le cas du Luxembourg qui a récemment défrayer la chronique, Jean-Claude Juncker, actuel président de la Commission européenne, était à l'époque Premier ministre du Luxembourg au moment des accords fiscaux préférentiels passés avec nombre de grandes entreprises. Est-il concevable que ce dernier ait pu ne pas être averti des faits ou à l'origine de ces derniers ?

Que ce soit concevable ? C'est plutôt le contraire qui est totalement évident. J’ai été avec d’autres un ardent lanceur d’alerte contre le Luxembourg et ses pratiques. Mais Juncker a toujours crié au scandale et à la diffamation. Les spécialistes que nous sommes n’ont jamais été dupes. Denis Robert fut la première victime de ce système d’État avec des dizaines de procès contre lui à propos de l’affaire Clearstream.

Il est scandaleux que Jean-Claude Juncker soit élu à la tête de la Commission européenne. Pour mémoire, j’avais - à l'époque où sa nommination était sussurée - lancé quelques Tweets étonnés et exaspérés.

En conséquence, la difficulté d'une lutte contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux réside-t-elle dans la concurrence déloyale à laquelle se livrent les pays, y compris à l'intérieur de l'Europe ?

Oui, c’est évident. Le développement de certains pays comme l’Irlande ou le Luxembourg, repose sur ce dumping fiscal. Et si ces avantages cessent, les multinationales iront ailleurs, laissant ces États devant de nouvelles difficultés. L’aide apportée à l’Irlande lors de la crise financière n’a même pas permis de faire pression sur ce pays, qui doit bien rire de sa farce.

Est-ce là le point d'achoppement indépassable pour en finir avec les pratiques telles que les "tax ruling" ? (autre exemple s'il y a)

Oui sans aucun doute. Et une harmonisation fiscale totale irait à l’encontre du principe de souveraineté des États.

Propos recueillis par Franck Michel / sur Twitter

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 18/11/2014 - 09:05
C' est donc en qualité..
..de conservateur du Jacobinisme français , que l' auteur denoncera à l' unisson de l' atmosphère ambiante que l' optimisation fiscale des multinationales n' est en réalité qu' une évasion scandaleuse ( ils n' ont pas osés parler de fraudes ) , que l' éléction de Mr Juncker est une imposture , et que la régulation des flux financiers numériques doit être régulée parce que " l'harmonisation fiscale totale irait à l' encontre du principe de souveraineté des Etats " . Vous avez gagné votre strapontin pour l' Université d' été du Parti Socialiste .
Texas
- 18/11/2014 - 08:28
Avec pour ..
...corollaire , inavoué par l' auteur , la question du financement par les Chambres de Commerce et d' Industrie des grandes écoles de commerce ( son gagne-pain )...moins de rentrées fiscales pour l' Etat , plus de restrictions budgetaires qui conduiraient à cette situation ironique et insupportable pour la Gauche : solliciter des sponsors auprès des....multinationales ! .
superliberal
- 17/11/2014 - 13:24
la solution la plus simple: baisser les impôts
il n'existe aucun paradis fiscal il n'existe que des enfers fiscaux...dont seuls les riches et les multinationales peuvent s'échapper et les gouvernants le savent très bien, ce sont eux qui ont voté les textes...