En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 38 min 29 sec
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 3 heures 16 sec
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 5 heures 33 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 15 heures 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 18 heures 15 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 19 heures 44 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 3 heures 38 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 6 heures 14 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 17 heures 53 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 18 heures 46 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 20 heures 50 min
© REUTERS/Bertrand Langlois/Pool
François Hollande inaugure le Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, à proximité d’Arras
© REUTERS/Bertrand Langlois/Pool
François Hollande inaugure le Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, à proximité d’Arras
Un peu trop tôt

11 novembre : ces étranges choix français dans les commémorations du centenaire de la guerre 14-18

Publié le 14 novembre 2014
Les cérémonies de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale s'enchaînent depuis maintenant un an, et donnent lieu à quelques incongruités historiques. François Hollande a notamment cherché à faire de ce 96e anniversaire de la signature de l'Armistice un événement de portée internationale, alors qu'il aurait fallu attendre quatre ans pour conclure comme il se doit le cycle entamé.
Dimitri Casali, historien et directeur de collection, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques, notamment : Qui a gagné Waterloo ? Napoléon 2015 (6 mai 2015, Flammarion), L’Histoire de France de l’Ombre à la Lumière (Flammarion 2014),...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali, historien et directeur de collection, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques, notamment : Qui a gagné Waterloo ? Napoléon 2015 (6 mai 2015, Flammarion), L’Histoire de France de l’Ombre à la Lumière (Flammarion 2014),...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les cérémonies de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale s'enchaînent depuis maintenant un an, et donnent lieu à quelques incongruités historiques. François Hollande a notamment cherché à faire de ce 96e anniversaire de la signature de l'Armistice un événement de portée internationale, alors qu'il aurait fallu attendre quatre ans pour conclure comme il se doit le cycle entamé.

Atlantico : En ce 96e anniversaire de la signature de l’Armistice, François Hollande inaugure le Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, à proximité d’Arras. Le président de la République compte se recueillir devant trois noms de soldats : un Français, un Britannique et un Allemand. Cette initiative correspond-elle au sens initialement donné à la commémoration de l’Armistice ?

Dimitri Casali : On voit bien que François Hollande cherche à célébrer l’idée européenne, ce qu’on ne peut lui reprocher. Ces rituels de commémoration sont ce qui permet de réconcilier la nation dans l’un des rares moments d’émotion et de rassemblement de tous les Français. De cette manière on s’inscrire dans une histoire longue, mais que chacun peut s’approprier, et en particulier la mémoire des "Poilus". Ce rare moment de communion peut contribuer à redonner un peu de fierté aux Français, et surtout leur donner du courage pour affronter l’avenir. C’est le sens même des commémorations historiques. Sauf qu’avec François Hollande, se présente un double problème :

  • C’est un président qui n’a pas de culture historique approfondie, au contraire de son prédécesseur socialiste François Mitterrand, qui lui, ne se complaisait pas dans la repentance.
  • Sur les questions historiques, il tient toujours un discours clivant, car idéologue et sectaire. Ne serait-ce que sa conception de l’histoire de France : pour lui cette dernière ne commence qu’avec la Révolution, faisant fi des racines chrétiennes et monarchiques de notre pays, pourtant bien réelles.

 

L’événement suivant de seulement deux jours les 25 ans de la chute du mur de Berlin, Angela Merkel n'est pas présente. David Cameron quant à lui, surpris de ne pas avoir été convié aux célébrations de la bataille de la Marne le 12 septembre, réserve sa venue pour juillet 2016, à l’occasion du centenaire de la bataille de la Somme. Ces problèmes de concordance des dates révèlent-ils un manque de sens de l’Histoire chez François Hollande ?

Bien sûr. Déjà, les célébrations du 11 novembre 2013 étaient anachroniques, la Première guerre n’avait même pas commencé, symboliquement : il faut célébrer les centenaires, les bicentenaires, mais pas le 99e anniversaire ! Je reproche au gouvernement de ne pas avoir organisé une cérémonie unique, comme savent si bien le faire les anglo-saxons, afin de réunir les Français dans une grande communion. Son camp et les historiens qui le servent ont voulu ce saupoudrage d’inaugurations de musées de province. C’est le président "normal" qui veut faire de l’histoire "normale", dénuée de vision et de grandeur. C’est tout de même le plus grand traumatisme de l’histoire de France ! Il ne saisit même pas le calendrier, c’est comme s’il inaugurait des MJC à travers tout le pays, alors qu’il faudrait avoir le courage de dire qu’il faut redonner confiance à la nation et à l’armée, montrer que nous sommes capables par les temps qui courent de nous défendre. Il faut avoir ce courage, et sortir de la vision victimaire de 1914 afin de donner un sens à la défense de la nation. Qui pourrait mourir aujourd’hui pour la France en 2014 ? Pas grand monde,  à par l’armée.

Qu'est-ce qui témoigne encore de ce manque de sens de l'histoire chez François Hollande ? 

En ordonnant en 2013 l’ouverture aux Invalides d’un espace consacré aux 639 soldats fusillés pour avoir déserté, François Hollande a non seulement humilié l’armée, mais aussi dénaturé les Invalides, cœur de notre Roman national, et haut lieu de pédagogie pour nombre d’écoles qui y viennent en visite. François Hollande donne la lâcheté et la désertion en exemple à nos enfants, alors qu’il faudrait insister sur le courage et l’honneur des 1 385 000 morts pour la France. A l’étranger, on ne voit pas les choses comme ça : les exemples héroïques son appris, inculqués aux enfants afin de donner confiance en l’avenir. Pourquoi la France est-elle la championne du monde du pessimisme ? A cause de ce genre d’attitude vis-à-vis de l’enseignement, et à cause de l’idéalisation des déserteurs.

 

François Hollande, au travers de cette célébration du 96e anniversaire de l’Armistice, parvient-il tout de même à fédérer les Français ?

Pas du tout, il est clivant. Nous avons bien le pire président de toute l’histoire de la politique française. Même sur un événement aussi fondamental que la commémoration du 11 novembre, nous avons affaire à un président idéologue et sectaire, qui met en avant la lâcheté et la désobéissance civile.

Propos reccueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 12/11/2014 - 10:03
A PROPOS DE L'ANNEAU MEMORIEL DE NOTRE-DAME DE LORETTE
Tels de faux monnayeurs, les historiens ont progressivement fait main basse sur une guerre qui ne pouvait être la leur. En hommage servile au veau d'or européen, ils y ont scellé le pacte illusoire et trompeur que la guerre peut faire naître l'amitié entre les peuples et qu'avec le souvenir elle peut faire oeuvre de rédemption, les torts n'existant plus, la barbarie étant oubliée. Se sont-ils jamais demandé quel sens donner encore à l'engagement de ceux qui, loin de toutes ces billevesées, vont chaque jour encore risquer leur vie pour la France sur des terrains périlleux et ennemis? Ces soldats courageux et leurs familles doivent-ils songer qu'au fil des décennies leur valeureux sacrifice ne servira tout au plus qu'à susciter dans quelques années une repentance dans l'air du temps? Avant quelques décennies plus tard de fournir aux historiens en Afrique et ailleurs le ferment d'une future amitié franco-terroriste qu'ils n'avaient pas vue venir?
vangog
- 11/11/2014 - 19:07
"Hier ennemis"..."aujourd'hui absents"...
son mauvais style télégraphique et pleurnichard, à l'image du style stéréotypique qui a envahi les médias depuis leur Filipettisation forcée, ne fera pas oublier que ceux dont il parle, Anglais, Allemands...sont absents, ne voulant plus être vus en compagnie d'un looser dont ils pressentent la chute prochaine...
phegp
- 11/11/2014 - 18:31
Et rebelote
Notre comique troupier manque peut-être de sens de l'Histoire mais il ne manque pas les occasions de se faire jouer la Marseillaise ni, comme aujourd'hui, d'essuyer une fin de non-recevoir de la part de nos amis anglais et allemands. Heureusement, il aura débarrassé le plancher en 2018, année du véritable centenaire du 11 Novembre.