En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Suites de l’affaire Sagnol : pauvre LICRA ! Jusqu'où descendra-t­-elle ?
Naufrage
Suites de l’affaire Sagnol : pauvre LICRA ! Jusqu'où descendra-t­-elle ?
Publié le 11 novembre 2014
Plus bas, toujours plus bas... L'organisation antiraciste fait tout son possible pour y arriver. Et elle y arrive plutôt bien...
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus bas, toujours plus bas... L'organisation antiraciste fait tout son possible pour y arriver. Et elle y arrive plutôt bien...

La Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) a eu un passé respectable. Quand elle fut fondée dans les années 30 elle s'appelait Ligue Internationale Contre l'Antisémitisme (LICA). C’était un temps où la droite extrême française défilait dans les rues en criant "à bas les métèques !" "mort aux Juifs !". Son combat avait alors un sens, une utilité et un adversaire clairement désigné.

Puis, l'époque ayant changée et la lutte contre l'antisémitisme lui paraissant un objectif trop réducteur, la LICA se débaptisa pour se rebaptiser LICRA. C'est qu'il fallait prendre en compte la stigmatisation, réelle ou supposée, des Arabes et des Noirs vivant sur notre territoire. Dans cette logique, qui sacrifiait à l'air du temps, lutter contre l'antisémitisme pouvait éloigner la LICRA les populations souffrantes qu'elle voulait protéger et consoler.

Or il se trouve que l'antisémitisme est de nouveau, et férocement, de retour en France. Précisément chez ceux pour lesquels la LICRA a rajouté un "R" à son précédent sigle. C'est en effet dans les banlieues que la haine des Juifs se porte le mieux. Pauvre LICRA ! Que peut-elle faire ? La dignité voudrait qu'elle ait le courage de reprendre son ancien nom de Ligue Internationale Contre l'Antisémitisme. Mais du courage elle n'en a pas. Elle a décidé d'emprunter un tout autre chemin.

Par tradition, par fidélité à ses origines, peut être, la LICRA est, pour l'essentiel, dirigée et animée par des Juifs. Ce qui n'est ni bien ni mal. Et en tout cas pas honteux. Mais tout se passe comme si la LICRA supportait mal l'étoile jaune qu'elle s’était elle-même cousue sur la poitrine. C'est pourquoi elle fait tout ce qu'elle peut pour s'en débarrasser ou en tout cas pour la dissimuler.

Pour ce faire elle chausse de gros sabots qui écrasent aveuglement l'intelligence et le bon sens. Ainsi elle a rompu avec fracas le partenariat qui la liait aux Girondins de Bordeaux. Au motif que l'entraîneur du club, Willy Sagnol, a déclaré que "les joueurs africains n'étaient pas chers et couraient vite" et que les joueurs nordiques étaient "habiles et intelligents". Pour ceux que ça intéresse un peu, et qui ne crient pas au racisme chaque matin quand ils se rasent (pardon mesdames), ils peuvent consulter l'Indice de Développement Humain établi par l'ONU et regarder les résultats comparés de l'Afrique Noire et de l'Europe du Nord...

L'affaire a fait grand bruit d'autant plus que le PS, jamais en retard d'une idiotie, a réclamé des sanctions contre M. Sagnol. Au même moment que la LICRA rompait avec Bordeaux, elle nouait des liens très tendres avec la municipalité de Vaulx-en-Velin. Un partenariat avec un budget de 150 000 euros pour combattre "les discriminations, le racisme et l'antisémitisme". Noble tâche ! Or il se trouve que l'adjoint chargé de la citoyenneté (et donc de la lutte contre la discrimination) dans cette mairie de gauche est un certain Ahmed Chekhab.

Il y a quelques mois il eut son heure de notoriété quand furent révélées ses saillies vulgairement et grossièrement anti-juives. Cambadélis gronda un peu : "ce n'est pas bien". La maire de la ville, Mme Geoffroy, tempéra en assurant qu'Ahmed Chekhab "était jeune et ne savait pas..." Il fut néanmoins sanctionné. On le priva de son poste d’adjoint aux sports. Et il fut nommé adjoint à la citoyenneté et donc chargé de lutter contre les discriminations ! Un douloureux chemin de croix pour le malheureux Ahmed Chekhab. Et qui sait si arrivé au Golgotha on ne l'obligera pas à mettRe une kippa en guise de couronne d'épines ? Mais toute rédemption a son prix...

Invité à commenter cet intéressant partenariat, M. Benguigui, patron de la LICRA locale, s'est félicité de cette belle avancée. Il a reconnu que son organisation aurait pu attaquer Ahmed Chekhab en justice pour ses propos. Mais, a t-il dit, cette démarche n'a pas été jugée opportune. Un charitable souci d'apaisement sans doute. Car – qui sait ? - on ne sait quelles émeutes anti-juives auraient pu éclater à Vaulx-en-Velin. Au passage M. Benguigui a déploré qu'il n'y ait plus qu’une dizaine de familles juives dans la ville alors que dans le temps il y en avait 200. Si la LICRA ignore les raisons de cet exode nous pouvons la renseigner. C'est parce qu'à Vaulx-en-Velin il y a des centaines d'Ahmed Chekhab que l'ex-LICA caresse dans le sens du poil.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
05.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
05.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
06.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hugues001001
- 12/11/2014 - 02:14
Et ben.
150 000 euros le partenariat ? Par ici la bonne soupe. Ça va en faire des emplois fictifs en perspective.
cloette
- 11/11/2014 - 21:53
Les associations,
Doivent se prendre en charge elles mêmes , pas de subvention!
Eolian
- 11/11/2014 - 17:58
Entièrement d'accord
avec Mario. Le plus simple serait de supprimer TOUTES ces associations qui ne servent strictement à rien.