En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 17 min 59 sec
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 2 heures 24 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 8 heures 33 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 20 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 42 min 47 sec
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 8 heures 52 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 19 heures 57 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 20 heures 46 min
Editorial

Pas d'impôt supplémentaire en 2015 selon François Hollande, oui, si on oublie les hausses conséquentes déjà prévues

Publié le 07 novembre 2014
François Hollande a annoncé jeudi 7 novembre sur TF1 qu’il n’y aura aucune création nouvelle d’impôt l’an prochain, ce qui ne peut que susciter l’incrédulité de nos compatriotes, puisqu'un certain nombre de hausses sont déjà annoncées pour 2015, concernant le prix du gazole, la redevance télé et la modulation des allocations familiales.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a annoncé jeudi 7 novembre sur TF1 qu’il n’y aura aucune création nouvelle d’impôt l’an prochain, ce qui ne peut que susciter l’incrédulité de nos compatriotes, puisqu'un certain nombre de hausses sont déjà annoncées pour 2015, concernant le prix du gazole, la redevance télé et la modulation des allocations familiales.

François Hollande a inventé un nouveau mode d’expression : le principe d’irréalité. Il s’exprime toujours comme s’il vivait dans un monde parallèle, éloigné du quotidien des Français, un monde d’optimisme qui n’a rien à voir avec ce que connaissent nos compatriotes.

D’où une succession d’engagements qui ne tiennent pas la route : il y a eu celui de l’inversion de la courbe du chômage. Cette fois, dans une émission destinée au grand public, il assure qu’il n’y aura aucune création nouvelle d’impôt l’an prochain. Ce qui ne peut que susciter l’incrédulité de nos compatriotes, puisque la même promesse avait été faite l’an dernier pour 2014 et n’a pas été tenue.

D’autant qu’un certain nombre de hausses sont déjà annoncées pour 2015, concernant le prix du gazole, la redevance télé, la modulation des allocations familiales, qui vont peser sur le pouvoir d’achat des ménages. Et puis, l’hypocrisie du pouvoir trouve aussi un autre mode d’expression, en resserrant de quelques crans les taux sur les prélèvements existants. Ainsi, l’augmentation des droits de mutation prévue pour cette année sera pérennisée pour les prochaines années, vient de promettre Manuel Valls. De même, la revalorisation des bases qui permettent  la hausse des impôts  locaux sera discrètement assurée en répercutant un rythme d’inflation que l’on gonflera pour la circonstance. La possibilité de majorer la taxe d’habitation est déjà pratiquement organisée, officiellement pour les villes disposant d’un patrimoine immobilier et foncier insuffisamment utilisé. Mais on peut être assuré que l’ensemble des taxes foncières sera relevé compte tenu de la diminution des aides de l’Etat aux collectivités locales. Et certains prosélytes du gouvernement seraient partisans de donner un coup de pouce aux prélèvements sociaux malgré leur poids déjà excessif.

Car les engagements au plus haut niveau de l’Etat sonnent creux. Qui peut croire François Hollande décidé à "chausser des bottes de sept lieues pour rendre le pays plus fort", alors que la politique suivie lui pporte un démenti permanent ? Sans doute faudrait-il lui conseiller d’abandonner ses lunettes roses, qui génèrent un optimisme artificiel conduisant l’Etat à surestimer les perspectives de croissance de l’économie, avec les rentrées fiscales supplémentaires qui lui seraient liées. Il est alors nécessaire, en cours d’exercice, de trouver d’urgence des mesures nouvelles pour freiner la dérive des déficits et l’on multiplie alors les mesurettes au coup par coup par la politique du rabot, qui pénalise l’économie tout en créant un climat d’instabilité de plus en plus insupportable, au lieu de se fixer un cap pour une politique fiscale de long terme. Cette politique de gribouille est dénoncée par la Commission de Bruxelles qui souligne les artifices auxquels recourt la France, comme on l’a vu avec les 3,6 milliards de recettes nouvelles prévues pour financer le prochain budget, notamment en assurant que le pays pourrait continuer à financer sa dette l’an prochain avec des taux d’intérêt très bas, au moment où les milieux financiers internationaux prévoient une remontée du loyer de l’argent en raison de la nouvelle politique américaine.

Tout cela est au fond le fruit d’une sorte de consensus de la majorité parlementaire pour s’opposer à tout changement en profondeur, comme si les réformes s’avéraient trop périlleuses. Le puissant front du refus qui enserre notre pays n’est pas près d’être démantelé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evy
- 07/11/2014 - 22:40
Les impôts supplementaires
viendront par les impôts locaux. Il faudra que les conseils généraux et les communes renflouent leurs caisses. L'Etat se défausse sur les régions.
lexxis
- 07/11/2014 - 16:41
TRADUCTION DU HOLLANDAIS EN FRANÇAIS BASIQUE
Promis, juré, il n'y aura donc pas de nouvel impôt sur qui que ce soit à partir de 2015 (en exceptant bien entendu tous ceux, et il y en a, qui sont en train d'être votés par la majorité Godillot aux ordres de Monsieur Eckert). Fort bien, me dites vous, mais on nous a déjà plusieurs fois fait le coup et et on ne croit plus un traitre mot de "Moi, Président, je"…

Sans doute n'avez-vous pas tout à fait tort, mais réfléchissez quand même qu'il n'est pas rigoureusement impossible que cette fois-ci il dise bien la vérité. Certes le problème du menteur c'est qu'on finit par croire qu'il ment toujours. Mais là, ce n'est pas absolument sût.

Car, l'engagement formel de ne pas créer de nouvel impôt et même - ne soyons pas chiches - de ne pas augmenter les anciens, laisse encore les mains parfaitement libres à celui qui se "cramponne" si bien à tous nos sous. En effet, il peut parfaitement encore augmenter les cotisations sociales ou, ce qu'il préfère parce que c'est plus lâche et que cela se voit moins, continuer à assécher les prestations sociales et … le tour est joué!

Vous ne me croyez pas: avec quoi à votre avis il va financer ses 50 milliards de dotations aux entreprises?
Anguerrand
- 07/11/2014 - 16:18
Pas d'impôts supplémentaires?
Ce nouveau mensonge semble totalement assumé par Hollande, déjà 6 nouveaux impôts et taxes sont déjà dans les tuyaux dont la taxe sur le gasoil, comment devant des millions de télé spectateurs il ose tout ça, Audiard disait que c'est précisément à ça que "l'on reconnaît les cons". Gageons que ce ne sont pas les seuls sur l'année prochaine, la banque centrale américaine va relever ses taux directeurs ce qui aura pour effet immédiat de relever les taux sur notre dette, et la bonjour les dégâts, français vous n'avez pas fini d'ouvrir votre porte feuille. Hier soir j'ai trouvé que le seul moment ou il se sentait à l'aise c'est quand il a parlé de sa présidence de la Corrèze, c'est bien le maxi pour lui et encore il a ruiné ce département, comme il ruine la France actuellement.