En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 27 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 9 heures 1 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 28 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 47 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 14 heures 11 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 50 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 15 heures 13 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 15 heures 15 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 51 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 53 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 15 heures 13 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 15 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Approche empirique

La mi-temps d’un mandat catastrophique pour les entreprises, c’est maintenant

Publié le 06 novembre 2014
Ça y est, nous voilà arrivés dans la deuxième moitié du mandat de François Hollande. Et bien que la multiplication des mesures économiques ait marqué cette période, les chefs d'entreprise n'en sont pas satisfaits pour autant.
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ça y est, nous voilà arrivés dans la deuxième moitié du mandat de François Hollande. Et bien que la multiplication des mesures économiques ait marqué cette période, les chefs d'entreprise n'en sont pas satisfaits pour autant.

Mauvaise idée que ce point d‘étape du Président de la République pour célébrer la mi-temps d’un mandat au bilan catastrophique pour les entreprises. Comment reprendre espoir pour la seconde partie de cette mandature lorsqu’on n’en finit pas de payer les pots cassés, au sens propre et au sens figuré, d’un échec politique, social et économique. 

On ne dira jamais assez que les entreprises ne sont ni de Gauche, ni de Droite : preuve en est que contrairement aux opposants des clans multiples, les entrepreneurs ne rêvent que d’une chose : le succès des mesures que ce gouvernement pour les deux ans 1/2 à venir ! 

Que va t-il dire, que peut-il dire, que doit-il dire ?  

Le chef de l’Etat va-t-il enfin assumer officiellement son "tournant" économico-idéologique ? Car il existe du moins dans le discours.

Quant au traditionnel bilan : pitié, pas de faux semblants, oserait-il se satisfaire ? De la défiscalisation des heures supplémentaires ? De la croissance en berne ? Des déficits qui montent ? Du chômage qui grimpe ? Du budget de l’Etat qui stagne ? Des "économies" qui nous coûtent si cher ? Du socle de complexité abyssal croissant malgré les efforts d’un Ministre convaincu ? Des contrôles pesants ? De la suspicion croissante ? Du foisonnement des commissions inutiles ? De la mauvaise humeur contenue de Bruxelles ? De la révolte des espèces animales : pigeons, poussins, moineaux, sans oublier collectivement les dindons silencieux de la farce !

Le dialogue social est mort, l’image des hommes politiques agonisante… et nous, les Français, ne nous sentons pas très bien. 

Alors il y a bien sûr quelques bouées de sauvetage auxquelles se raccrocher sans conviction. 

La seule usine à gaz qui reste en France : le CICE ? Les entrepreneurs commencent certes à utiliser le crédit d’impôts ; méfiants mais faute de baisse de charges... On leur a tellement dit qu’on leur faisait des cadeaux qu’ils essaient d’y croire. Même si desserrer la corde qu’on vous a mise autour du cou en vous expliquant que l’oxygène dont vous bénéficiez est un "cadeau" laisse sceptique. Les sommes annoncées venant dont ne sait où, qui sont de fait étalées sur 3 ans, compensent à peine les taxes innombrables qui tous les matins guettent le patron et ses salariés. 

"Dégager le côté positif de la chose" : un sketch d’un vieux comique célèbre, voilà ce qu’on nous demande de faire.

Certes, il y a consensus des gens compétents, une prise de conscience que les solutions, les propositions, les rapports, les commissions, les consultations et les préconisations de toutes part se rejoignent et sont les bonnes... Mais personne n’en tient compte. Savoir ce qu’il faut faire constitue un pas en avant, mais ne pas en avoir le courage en le sachant, est un grand pas en arrière. 

Que faudrait-il ? Il faudrait que le Président de la République se lâche ! Qu’il dise la vérité, la vraie vérité.

En l’occurrence : "Pendant ma campagne, j’ai laissé mon cœur parler et l’idéologie prendre le dessus, mais aujourd’hui la réalité s’impose et la Gauche ne peut plus vivre de mensonges et d’idées fausses. Nous ne pouvons plus ignorer ce que les autres pays ont compris. Nous ne pouvons plus laisser croire qu’il suffit de prendre l’argent "où il est" c’est-à-dire chez ceux qui en ont gagné à la sueur de leur front et en récoltant les fruits de leur talent et de leur prise de risques…". Nous ne pouvons plus taxer pour faire semblant de réduire la dette.

Il faut dire aux Français qu’à ce stade d’impopularité "moi Président de la République j'ai décidé de sacrifier une hypothétique pseudo-réélection en prenant les mesure indispensables pour réformer, même si elles sont contradictoires de ce qui structure un aveuglement socialiste qui divise mon propre camp".

Il faut qu’il explique qu’il ne s’agit pas de sacrifier la fonction publique ni de s’attaquer à des fonctionnaires respectables et mal dirigés, mais qu’il est temps que les salariés Français soient égaux entre eux, devant la maladie, les impôts, la retraite.

Il faut qu’il se comporte en Chef de l’Etat courageux capable de définir les missions régaliennes qui se verront assurées, celles-ci seulement par des fonctionnaires, seuls bénéficiaires d’un régime spécial... au lieu de rendre ce sujet tabou puisque on sait quil s'agit de la seule réserve electorale de voix.

Il faut être magistral, pédagogue, il faut entrainer le pays, il faut surprendre, risquer le tout pour le tout devant les Francais, faire la preuve en un minimum de temps que la France pendant les 2 ans et demi à venir aura à sa tête l’homme de la situation.

Lancer un appel aux hommes politiques de bonne volonté de tous bords pour qu'ils l'aident à mener à bien le changement fondamental d’un modèle économique et social qui n’en est plus un.

L'interet général pour une fois pourrait-il être au rendez vous ? La France entière l'attend .

François Hollande peut décider d’être l’homme providentiel qui sans calcul d’arrière boutiques, sans état d’âme politicien, aidé par les quelques ministres qui partagent ses convictions, lance ce défi de réformer la France en profondeur.

Et pour rassurer tous ceux qui tremblent de perdre ce petit privilège, ce quelque chose qu’ils ont déjà perdu... Rappelons-leur  qu'"il faut que tout change pour que rien ne change."

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires