En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

03.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

04.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ces publicités à peine dissimulées sur Doctissimo

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 9 min 29 sec
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 5 heures 15 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 6 heures 33 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 16 heures 55 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 18 heures 28 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 20 heures 2 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 28 min 38 sec
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 4 heures 5 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 6 heures 51 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 17 heures 47 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 19 heures 5 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 21 heures 19 min
Chère Anita Hausser...

PS : Valls et Montebourg contre les enfants de Delors

Publié le 19 septembre 2011
Et si le débat télévisé entre candidats aux primaires socialistes avait permis de montrer que le vrai choix au sein du Parti socialiste se situait entre Manuel Valls et Arnaud Montebourg et non entre Martine Aubry et François Hollande ?
Philippe David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et si le débat télévisé entre candidats aux primaires socialistes avait permis de montrer que le vrai choix au sein du Parti socialiste se situait entre Manuel Valls et Arnaud Montebourg et non entre Martine Aubry et François Hollande ?

Après avoir regardé la soirée « Primaires socialistes »  sur France 2 et en avoir discuté avec des amis, je dois avouer que nos conclusions ne sont pas les mêmes que celles qu’Anita Hausser relate dans les colonnes d’Atlantico et qu’on peut résumer en une  phrase : « Ça se passe entre Martine Aubry et François Hollande ».

"Montebourg - Valls" : le vrai duel

En effet, le débat à six de jeudi soir était un double débat : le duel « Montebourg - Valls » d'une part, représentant la nouvelle génération du Parti socialiste avec deux projets radicalement différents et  « l’énarque academy » regroupant Martine Aubry, Ségolène Royal et François Hollande. Jean-Michel Baylet n’étant pas socialiste et n’étant là que pour rappeler aux Français qu’il y a un Parti radical de Gauche (si, si) en France , permettez moi de le garder hors des vrais compétiteurs de cette primaire.

Alors pourquoi Montebourg et Valls ? Tout simplement parce qu’ils sont les seuls à avoir des idées cohérentes avec deux projets de société radicalement différents entre le « Néo-Blairisme » de Manuel Valls, censé adapter la France à la mondialisation, et la « démondialisation » d’Arnaud Montebourg.

Dans le premier cas, Manuel Valls prône une remise à plat du « modèle social français » pour le faire coller aux impératifs de compétitivité inhérents à la mondialisation ; remise à plat qui inclura des sacrifices douloureux tant pour les retraites, que pour la protection sociale, la flexibilité etc…

Dans le second cas, Arnaud Montebourg défend un retour aux fondamentaux de l’Europe (celle des pères fondateurs, pas celle des technocrates de la commission de Bruxelles et de la Banque Centrale Européenne) avec la réinstauration de la préférence communautaire, la remise en cause de la financiarisation de l’économie et du dogme de l’euro fort et la mise en place d’un protectionnisme européen.

En clair, Manuel Valls est un condensé de Blair et Schröder tandis qu’Arnaud Montebourg représente une vision du socialisme totalement en rupture avec la logique « sociale-libérale » qui est devenue la pensée unique de la gauche française et européenne depuis un quart de siècle.

Face aux fils énarques de Jacques Delors

Voilà donc où se joue le vrai débat au Parti socialiste car parmi les trois candidats de « l’énarque academy », il n’y a aucune différence de projet tous étant les enfants de Jacques Delors, enfant biologique pour Martine Aubry, enfants spirituels pour Ségolène Royal et François Hollande. Jacques Delors est en effet l’homme qui à fait du « social-libéralisme » la doxa des technocrates européens avec, entre autres, le refus total du protectionnisme, l’Europe devant être, selon la volonté toujours affichée par les Britanniques depuis leur entrée dans la CEE « une zone de libre échange ».

Comment alors affirmer sans démagogie, comme ces trois candidats, qu’on va « réindustrialiser la France » alors que les entreprises françaises sont en concurrence avec des entreprises chinoises qui ont, elles, un marché intérieur protégé alors que le notre est ouvert aux quatre vents et que nos entreprises facturent en euros surévalués alors que les chinois facturent en yuan sous évalués. Toute personne ayant un niveau minimal en économie peut comprendre ça mais il est vrai que l’économie n’est pas le point fort des anciens élèves de l’ENA. Ainsi, rien que sur ce point, Aubry, Hollande et Royal racontent des fadaises car ils se sont tous élevés contre le protectionnisme défendu par Arnaud Montebourg.

"Montebourg - Valls" : le seul choix

Pour réindustrialiser la France, seules pourraient fonctionner les méthodes de Valls et Montebourg. La méthode Valls en baissant les salaires et en faisant un maximum de flexibilité, ce que Schröder a fait en Allemagne, le poids lourd de l’industrie européenne ou la méthode Montebourg qui consisterait à produire à nouveau en France en réinstallant des industries que nous avons perdues et en réduisant l’ouverture des frontières (il faudra par contre trouver les investisseurs, chose compliquée vu le droit du travail français).

Entre Aubry, Royal et Hollande il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette qui sépare leurs programmes et leurs projets de société, c’est pourquoi le vrai choix se situe entre Arnaud Montebourg et Manuel Valls.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 18/09/2011 - 02:12
La droite
@vangog
La droite aussi, avec ses mesurettes!
vangog
- 18/09/2011 - 00:39
Les caisses ne sont plus pleines, qu'on peut dilapider...
On pourrait avoir l'illusion d'être revenu aux plus belles années du programme commun, où il n'y avait pas meilleur que le parti Socialiste pour enfumer une salle avec des idées creuses et un verbiage fumeux. Peut-être, un jour, arrêtera t'on de parler de la forme, pour ,enfin, parler du fond, dans ce parti issu du Quaternaire. Face à la crise, tous les Socialistes font l'autruche!
DEL
- 17/09/2011 - 18:19
La gauche "classique" est
La gauche "classique" est morte en 2000/2002 sous Jospin. La seule gauche qui reste commence avec le parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. PS et consort relèvent désormais du centre droit, et Valls devrait s'inscrire à l'UMP, s'il était intellectuellement honnête.