En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 6 heures 51 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 9 heures 7 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 9 heures 45 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 15 heures 7 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 22 heures 17 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 4 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 15 heures 12 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 23 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

60 ans après le début de la guerre, pourquoi les relations entre la France et l'Algérie ne s'apaisent pas

Publié le 02 novembre 2014
L'auteur retrace l'histoire des conflits entre la France et l'Algérie à partir des attentats du FLN du 1er novembre 1954 jusqu'à nos jours, en montrant que ni l'entente ni la séparation entre les deux pays ne sont possibles. Parmi les causes de cette situation : la primauté des intérêts d'Etat sur les intérêts des nations, et la persistance d'une communauté de destin entre les deux peuples. Extrait de "France Algérie : l'impossible divorce", de Stéphane Babey, publié aux éditions du rocher (2/2).
De mère française et d'un père juif algérien ayant pris le parti de l'indépendance algérienne avant de devoir quitter celle-ci, Stéphane Babey, dans ses écrits, ne cesse de tisser les fils de cette intimité avec lesquelles ces deux pays doivent savoir...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Babey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De mère française et d'un père juif algérien ayant pris le parti de l'indépendance algérienne avant de devoir quitter celle-ci, Stéphane Babey, dans ses écrits, ne cesse de tisser les fils de cette intimité avec lesquelles ces deux pays doivent savoir...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'auteur retrace l'histoire des conflits entre la France et l'Algérie à partir des attentats du FLN du 1er novembre 1954 jusqu'à nos jours, en montrant que ni l'entente ni la séparation entre les deux pays ne sont possibles. Parmi les causes de cette situation : la primauté des intérêts d'Etat sur les intérêts des nations, et la persistance d'une communauté de destin entre les deux peuples. Extrait de "France Algérie : l'impossible divorce", de Stéphane Babey, publié aux éditions du rocher (2/2).

Secret de polichinelle là encore, mais qui constitue un authentique scandale tant ainsi la France contribue à empêcher l’existence d’une vie démocratique porteuse de progrès dans tous les domaines, et notamment dans le secteur de l’économie totalement étouffé par les pratiques en cours.

Il aurait beau jeu, ce pouvoir français, de revendiquer la raison d’État dans une affaire aussi glauque et qui se résume à des centaines de millions de devises transférées par avions de ligne dans des valises avec le concours d’hommes de main. De l’argent qui provient pour l’essentiel des richesses pétrolières et gazières immenses qui appartiennent pourtant officiellement au peuple algérien. En échange de quoi le pouvoir français a-t-il toujours accepté ces pratiques ? En échange de quel service politique ou financier ? En échange de l’attribution de quel marché et à quelle entreprise ? Comme il existe une France-Afrique, il existe une France-Algérie qui fait ses affaires sur le dos du peuple algérien.

En échange de quoi le pouvoir français a-t-il toujours accepté ces pratiques ? En échange de quel service politique ou financier ? En échange de l’attribution de quel marché et à quelle entreprise ? Comme il existe une France-Afrique, il existe une France-Algérie qui fait ses affaires sur le dos du peuple algérien. La France, si elle entend fonder une intimité nouvelle avec l’Algérie, si elle décide de porter un projet d’avenir commun, doit commencer par cesser ses pratiques intolérables, ses pratiques d’un autre temps. Cette mascarade- là est aussi une mascarade française. C’est pourquoi il appartient à Paris de savoir prendre les décisions qui désormais s’imposent. En finir avec l’hypocrisie est toujours source de dignité.

Au plan algérien, ces pratiques d’un autre âge décrédibilisent à elles seules le discours nationaliste régulièrement mis en avant par les hiérarques au gré d’intérêts guère avouables. Car pendant que les représentants les plus éminents de la gérontocratie au pouvoir vilipendent par d’interminables diatribes l’ancienne puissance coloniale, ceux-ci gardent précieusement leur passeport français, continuent à investir en France ou à épargner en Suisse ou dans un quelconque paradis fiscal européen alors qu’un Algérien lambda ne peut toujours pas faire sortir le moindre dinar du pays et nombre d’hommes de pouvoir et de généraux continuent sûrement à toucher de confortables commissions. Il n’est que temps d’en finir avec le cynisme de cette Françalgérie et de fonder une véritable relation franco-algérienne que le peuple ne cesse d’appeler de ses voeux et nécessaire pour la France. Parce que la France et l’Algérie partagent une jeunesse commune qui a besoin de sa double identité pour s’épanouir, parce que l’Algérie est une extraordinaire porte d’entrée sur le marché africain, parce que son propre potentiel économique est à coup sûr le plus fort des pays du Maghreb dans les quinze, vingt ans à venir, la France ne saurait passer à côté d’une relation nouvelle avec ce pays dont le destin est déjà mêlé
au sien.

Extrait de "France Algérie : l'impossible divorce", de Stéphane Babey, publié aux éditions du rocher, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
berdepas
- 02/11/2014 - 16:41
Hypocrisies
Babey n'a pas tout à fait tort. Il existe, certes un ressentiment dans les deux pays. Celui des Pieds Noirs qui considèrent, à tort ou à raison, avoir été chassés d'une terre qu'ils aimaient, au moins autant que les algériens eux-mêmes, celui des Algériens qui ont souffert d'avoir été pris "entre deux feux" pendant la terrible guerre qui a été autant une guerre civile qu'une guerre de libération coloniale. Celui, enfin des combattants du FLN, frustrés de leur "victoire" par l'Armée des Frontières qui s'est emparée du Pouvoir et en a conservé toutes les rennes depuis l'indépendance.
Mais ces ressentiments s'estompent.
Il suffit de lire la Presse algérienne, et surtout les commentaires de la jeunesse algérienne sur internet à la suite des articles traitant des relations avec la France.
Cette jeunesse est lucide. Elle a tiré un trait sur la période coloniale. Il existe même des sites internet algériens qui célèbrent jour après jour, "l'Algérie d'antan", avec une pointe de nostalgie....et une sévérité cruelle à l'égard de ceux qui dirigent le pays.
Dans une génération, il ne restera plus que des Historiens pour se souvenir de tout ça......
sandhom
- 02/11/2014 - 11:20
Et donc
Comment fait-on, concrètement ?
On demande poliment aux dirigeants de deux côtés de bien vouloir être moins corrompus, plus gentils, de faire preuve de moralité et d'avoir à cœur le bien-être de leur population qui aurait plus de pouvoir ? Et surtout de s'auto-contrôler ?
Sans être trop cynique, ce n'est pas demain la veille. Comme dans d'autres pays d'Afrique.