En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 56 min 17 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 1 heure 10 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 8 heures 15 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 22 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 1 heure 1 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 2 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 3 heures 5 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 6 heures 38 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 2 min
Éditorial

La politique du zig zag fiscal permanent ou la majorité prisonnière de son surmoi marxiste

Publié le 31 octobre 2014
En opposition totale avec ce que promettent les discours officiels du gouvernement et face aux exigences de Bruxelles, on voit soudain resurgir à tous propos des impôts et des taxes nouveaux pour réduire les déficits. En découle un climat anxiogène préjudiciable à l’économie française.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En opposition totale avec ce que promettent les discours officiels du gouvernement et face aux exigences de Bruxelles, on voit soudain resurgir à tous propos des impôts et des taxes nouveaux pour réduire les déficits. En découle un climat anxiogène préjudiciable à l’économie française.

Que penserait-on d’un navigateur qui changerait continuellement de cap ? Qu’il ferait du surplace ou risquerait de s’échouer sur un banc de sable faute de bien tenir son gouvernail.

C’est pourtant la politique que suit le gouvernement avec même une tendance à l’accélération qui crée un climat délétère et fait plonger à nouveau la cote de popularité des deux têtes de l’exécutif tout en semant le trouble dans l’opinion.   

Alors que la stabilité des prélèvements était devenue l’alpha et l’omega du discours officiel, on voit soudain resurgir à tous propos des impôts et des taxes nouveaux, ou la suppression de certains abattements autorisés, pour tenter de réduire les déficits face aux exigences de Bruxelles. Derniers en date : la taxe sur les risques systémiques à laquelle sont assujetties les banques ne sera plus déductible de l’impôt sur les sociétés. Et puis cet amendement ravageur proposé par un député et voté par ses pairs soumettant à cotisations sociales les dividendes des dirigeants actionnaires des sociétés, ce qui concerne la plupart des patrons de PME qui se seraient vus taxer entre 60 et 75%. Si les banques ont fait profil bas devant cette nouvelle attaque, un vent de panique a saisi le monde de l’entreprise devant une telle décision en opposition totale aux discours officiels, et le gouvernement a décidé immédiatement de faire machine arrière. Mais comme le texte a été voté en première lecture par l’Assemblée, il suivra le cheminement législatif ordinaire, ce qui signifie que pendant des semaines, le Premier ministre devra mener une véritable guérilla pour s’assurer que la mesure sera vraiment rapportée. Le climat empoisonné va donc continuer de régner, d’autant que sur le chantier de la concertation pour tenter un minimum de réformes, le dialogue de sourds ne connaît pas de trêve : aucune éclaircie n’est en vue pour rapprocher syndicats ouvriers et patronaux. Tout cela n’est pas de nature à rassurer les chefs d’entreprise, car il existe toujours au sein de la majorité actuelle un courant qui entend "casser du patron", car il voit dans la distribution des dividendes une appropriation abusive de la richesse créée par les salariés, en refusant de tenir compte du risque que prend l’entrepreneur lorsqu’il investit alors que le succès n’est jamais garanti, surtout dans une période de croissance zéro telle que nous la vivons présentement.

Malheureusement, une grande partie des parlementaires manque totalement de la moindre notion des mécanismes économiques et conserve des réflexes issus de la période marxiste, sans voir que le monde a changé. Vouloir aligner la fiscalité du capital sur celle des salaires est une hérésie, qui va à l’encontre de l’emploi. Mais le terme de capital continue d’être diabolisé par la majorité des députés, et pas seulement à gauche. Et il trouve un écho favorable au sein de l’administration, qui, bien souvent, torpille les initiatives gouvernementales en échafaudant des règlements aussi complexes qu’inapplicables, comme si son rêve était de transformer le monde de l’entreprise en une administration bureaucratique, en clair d’opérer sans le dire une sorte de nationalisation rampante du secteur privé qui ne pourrait s’en sortir qu’en se soumettant à la tutelle de l’Etat.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jmpbea
- 31/10/2014 - 17:18
Les socialistes ne laissent pas oublier
qu'ils viennent de la SFIO....Section Française de l'Internationale Ouvrière...normal le réflexe de casser du patron quand on est "de base" comme la plupart des instituteurs, fonctionnaires, avocaillons qui constituent la base du cheptel hollandais....
2bout
- 31/10/2014 - 17:03
... Patrons de PME taxer entre 60 et 75 %.
+ IR, taxes foncières et autres taxes locales, + Redevance, + TVA (20%) sur le solde. Optionnel : TIPP, Taxes Tabac, Alcool, Red Bull, etc ... Le total dépasse aisément 80%.
2bout
- 31/10/2014 - 14:26
En laissant là où devrait rester Sarkozy, c-à-d au passé,
on peut à loisir focaliser sur le tandem Valls-Macron, entravés de toutes parts par leur majorité parlementaire et, comme vous le faites remarquer, par l'administration elle-même. Quel est le pourcentage de fonctionnaires parmi les députés socialistes ? 70 % ? Encore une fois, si vous permettez Mr Garibal, et si il vous reste quelques relations à France Inter, pourriez -vous servir d'émissaire ? Cette semaine, Gattaz était reçu par des journalistes dont on perçoit une volonté de bien faire mais une incompréhension complète de l'économie. Puisque la question a été posée deux fois par un journaliste en trois minutes, pourriez-vous lui expliquer que si l'impôt sur les sociétés a eu un rendement moins grand que prévu, c'est parce que, le taux restant constant, ce sont les bénéfices des sociétés qui ont diminués. Merci d'avance.