En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 32 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 17 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 40 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 10 heures 2 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 10 heures 56 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 33 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 53 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 16 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 21 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 8 heures 56 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 42 min
© Reuters
A trois heures du matin ce dimanche, il sera en fait deux heures.
© Reuters
A trois heures du matin ce dimanche, il sera en fait deux heures.
Coup de barre

Une heure de sommeil en plus avec le changement d’heure à ne surtout pas rater... Ces graves risques que nous prenons à tous dormir de moins en moins

Publié le 31 octobre 2014
Le passage à l'heure d'hiver est pour ce dimanche en France. L'occasion de dormir une heure de plus la nuit prochaine : à trois heures du matin, il sera en fait deux heures. Et éventuellement de décider de se coucher un peu plus tôt à l'avenir, tant les effets du manque de sommeil sur la santé sont importants.
Yves Dauvilliers est responsable de l’Unité du Sommeil, Département de Neurologie du CHRU de Montpellier. Il fait également partie de l'unité de l'INSERM U1061 et est coordinateur national des centres de référence narcolepsie et Hypersomnie...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Dauvilliers
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Dauvilliers est responsable de l’Unité du Sommeil, Département de Neurologie du CHRU de Montpellier. Il fait également partie de l'unité de l'INSERM U1061 et est coordinateur national des centres de référence narcolepsie et Hypersomnie...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le passage à l'heure d'hiver est pour ce dimanche en France. L'occasion de dormir une heure de plus la nuit prochaine : à trois heures du matin, il sera en fait deux heures. Et éventuellement de décider de se coucher un peu plus tôt à l'avenir, tant les effets du manque de sommeil sur la santé sont importants.

Atlantico : Dormons-nous suffisamment ou sommes-nous esclaves des rythmes qui nous sont imposés dans les sociétés contemporaines ?

Yves Dauvilliers : Effectivement nous sommes privés de sommeil régulièrement et avons perdu environ 90 minutes de sommeil depuis environ 100 ans... nous le savons par la durée de sommeil de nuit qui diminue au fil des décades et par le rebond de sommeil le week end et pendant les congés confirmant cette privation chronique de sommeil. De plus dans nos sociétés occidentalisés, 20% des sujets travaillent la nuit, induisant ainsi un rythme biologique non physiologique qui induit un mauvais sommeil de jour le lendemain. Notre société nous impose ainsi un rythme pas toujours en adéquation avec les besoins de sommeil de chacun. Notre vie sur terre nous impose un rythme de 24h alors que nous sommes faits pour vivre sur 24,18 heures en l'absence de synchronisation via notre environement lumière, température, activité, repas.... Hors du temps, de l'alternance jour nuit et coupé du monde dans une grotte ou un bunker, nous vivons sur 24,18 h....

Avons-nous tous les mêmes besoins en termes de sommeil ? Qu'est-ce qui peut expliquer les différences ? Aurions-nous besoin d'une prise de conscience collective en la matière ?

Nos besoins de sommeil sont différents entre les  sujets : il y a des courts dormeurs  : moins de 6h.... et des longs dormeurs : plus de 9h, comme il y a des sujets qui s'endorment tôt ou tard avec une forte prédisposition génétique qui nous pousse a ces variations.

Toutefois notre environnement joue aussi un rôle majeur, nous imposant une privation de sommeil ou des horaires de sommeil et de veille inadaptés. nous le voyons au quotidien , dans le train, métro, avion, les gens dorment pour récupérer car ils se privent de sommeil au quotidien et récupèrent dès qu'ils le peuvent. L'homme pense le plus souvent qu'on peut se priver de sommeil facilement pour augmenter son temps de travail, de loisir mais dans les faits en cas de privation chronique les conséquences diurnes  sont importantes.

De plus  pour un même sujet la durée de sommeil va être modulée en  fonction de l'environnement, l'âge et la motivation pour réaliser diverses actions de la vie quotidienne.

Quelles sont les conséquences du non respect chronique de nos besoins en sommeil sur notre état de santé au quotidien et plus particulièrement sur notre cerveau ?

Le manque de sommeil est a l'origine d'une fatigue, d'une somnolence, d'une baisse des performances cognitives par troubles de l'attention et de la concentration. La somnolence est la première cause d'accident mortel sur autoroute. Il existe aussi des conséquences de la privation chronique de sommeil sur le métabolisme avec prise de poids, diabète, hypertension, douleur et céphalée... De plus en cas de privation chronique de sommeil, la gestion du quotidien et notamment du stress devient difficile avec des conséquences potentiellement délétères comme  la décompensation d'un trouble anxieux ou d'un trouble de l'humeur.

Quelles conséquences ce manque de sommeil peut-il générer dans nos rapports aux autres ?

Le manque de sommeil peut conduire a une impulsivité, irritabilité et à de mauvaise décisions. La relation avec autrui devient ainsi plus difficile a gérer, les frustrations, les contrariétés sont hypertrophiés et constamment ruminées,  notamment la nuit, ce qui auto entretient le processus. L'absence de  prise en charge du manque de sommeil peut conduire ou précipiter un véritable burn out.

ce problème de manque de sommeil est une constante chez l'adolescent et le jeune adulte qui se couche plus tard et se lève tôt via des rythmes imposés entraînant ainsi une véritable privation chronique de sommeil.

Ces mauvaises décisions ont été bien documentées lors des grandes catastrophes naturelles. Elles sont souvent survenues en milieu de nuit au moment où ĺ'homme n'avait pas réagi suffisamment de façon adaptée avec des mauvaises décisions prises au final.

Comment, dans le contexte actuel, parvenir malgré tout à dormir davantage dans le respect autant que possible des besoins individuels en la matière ?

En présence d'horaires imposés par le travail, il faut pouvoir compenser en réalisant des siestes programmées et ne pas subir la privation de sommeil. Il existe des horaires privilégiés pour la réalisation de ces siestes en fonction des sujets et de leurs horaires. Il faut éviter qu'elles soient trop longues pour ne pas impacter ensuite le sommeil de nuit.

En l'absence d'horaire atypique imposé, il faut savoir s'écouter et ne pas trop se priver pour éviter toute conséquence délétère a moyen terme de la privation de sommeil.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires