En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

05.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

06.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

07.

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

01.

Mi-figue, mi-raisin

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 8 heures 20 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 9 heures 52 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 11 heures 26 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 17 heures 9 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 17 heures 54 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 20 heures 23 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 22 heures 9 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 9 heures 12 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 10 heures 30 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 12 heures 44 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 14 heures 33 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 17 heures 27 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 22 heures 23 min
© Reuters
La Terre a connu, pendant l'été 2012, une menace biblique.
© Reuters
La Terre a connu, pendant l'été 2012, une menace biblique.
Sauve qui peut !

21 juillet 2012 : le cataclysme nucléaire auquel nous avons échappé et pourquoi nous ferions bien de nous en inquiéter

Publié le 23 octobre 2014
La plus grande menace pour l'homme ne vient pas des sources d'énergies qu'il ne parviendrait plus à maîtriser, mais de la toute première, à l'origine de tout : le Soleil. Les travaux de chercheurs français devraient d'ailleurs bientôt permettre de prédire les tempêtes solaires.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La plus grande menace pour l'homme ne vient pas des sources d'énergies qu'il ne parviendrait plus à maîtriser, mais de la toute première, à l'origine de tout : le Soleil. Les travaux de chercheurs français devraient d'ailleurs bientôt permettre de prédire les tempêtes solaires.

Un mois après Fukushima, Christian Combaz publiait un article intitulé "piscines en ébullion" qui retrouve une singulière actualité depuis une révélation de la NASA, relayée par Atlantico au mois d'août selon laquelle la Terre a échappé à un accident électrique global le 21 juillet 2012. Mais l'article du mois d'août insistait sur le simple recul que cela signifierait. En vérité faute de pouvoir refroidir les centrales nous serions déjà morts pour la plupart. En fait de recul, on ne peut pas imaginer pire.

 

La Terre a connu, pendant l'été 2012, une menace biblique qui n'a pas reçu l'écho auquel on aurait pu s'attendre, mais depuis l'Arche de Noé le monde a l'habitude de traiter la perspective du Déluge à la légère.

Il est vrai que la tempête de particules solaires qui s'est déchaînée cette année-là n'a rien provoqué d'observable dans les transformateurs mais si la Terre s'était trouvée dans la fenêtre où l'éternuement de notre étoile était capable de nous atteindre, il ne nous aurait pas seulement atteint : il nous aurait mis à genoux. Il s'en est fallu de dix jours. Une série d'aurores boréales ravissantes mais annonciatrices de pannes épouvantables se serait manifestée. La lecture des emails et le fonctionnement des satellites auraient été affectés. Jusque-là, dira-t-on, rien qui excède les désagréments d'une journée orageuse. Eh bien, justement si : cet événement aurait dépassé tout ce que nous avons connu dans l'histoire en matière d'apocalypse.

Les systèmes de transmission, le répérage GPS, le guidage des avions, les téléphones et télévisions numériques, se seraient mis en rideau, en carafe, en rade de façon plus ou moins longue et permanente. C'est effrayant, mais pas pour les raisons qu'on nous donne.

Examinons les autres. Quand on nous raconte qu'un pépin de cette envergure "coûterait mille milliards de dollars et que le monde développé mettrait dix ans à s'en remettre", on se moque de nous. En vérité, s'il est aussi grave que celui auquel la NASA prétend que nous venons d'échapper, l'Occident aura les pires difficultés à se remettre d'un orage magnétique même en trois siècles. Notre réseau d'approvisionnement électrique en toile d'araignée, celui que nous pouvons observer sur les photos prises en orbite pendant la nuit terrestre est susceptible de disjoncter partout en même temps, nos transmissions ethernet de devenir inutilisables, notre système nerveux d'entrer en convulsions. L'électronique et l'électricité en général sont au cœur de tous nos réseaux de sécurité, alarmes, vannes, portes, guichets, ce qui pour commencer nous infligerait des mésaventures comme le fait de ne plus pouvoir quitter son labo, son étage, son garage ou son ascenseur, de devoir renoncer à sa voiture, à son ordinateur, à son téléphone, à sa télévision. Plus d'avions, plus de trains. Le tout à l'échelle de deux ou trois continents et quasi-simultanément. L'acheminement des produits alimentaires deviendrait impossible. Sur deux semaines c' est déjà fâcheux mais, sur deux trimestres, cette situation nous expose aux sept plaies d'Egypte. Les boîtiers d'allumage feraient défaut sur les groupes électrogènes de secours, lesquels fonctionnent au fuel, sur des réserves qui s'épuiseront, réserves qu'il faudra reconstituer auprès de raffineries elles aussi truffées d'électronique, donc en panne, et qui, de toute façon, ne recevront plus de bateaux puisqu'ils seront impossibles à guider, à contacter en mer, à pomper à quai.

"Heureusement", nous disaient, il y a deux ans, les commentateurs de l'accident de Fukushima, "les groupes électrogènes de secours sont là pour refroidir les piscines protégeant le combustible radioactif en cas de défaut de l'alimentation principale". C'est là qu'on s'aperçoit que le débat sur le nucléaire fait l'impasse sur les trois-quarts du problème. Au Japon, deux piscines sont déjà une catastrophe mondiale mais que faire si elles sont mille, réparties sur tout l'hémisphère nord et si elles commencent à bouillir ?

En cas d'arrêt des réacteurs (58 en France, 450 dans le monde) par défaut d'alimentation électrique continentale, on peut espérer que le cœur aura échappé à la fusion mais il est probable que, faute de refroidissement, les piscines radioactives seront vaporisées et que le zirconium des tubes explosera. Il n'y aura donc plus un coin d'Europe épargné par le césium 137. En trois ans la nature reprendra ses droits contre nous, sauf peut-être en Afrique Centrale et en Australie comme le montre cette carte, en admettant que ces deux continents soient protégés d'une irradiation atmosphérique, ce qui n'est pas certain.

Il y aura encore des matins d'hiver et des soirs d'été, des fontaines qui chantent, des ruisseaux qui scintillent, du vent dans les arbres, mais sans nous.

La probabilité de tout cela? Elle n'est pas nulle et c'est déjà énorme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sandhom
- 25/10/2014 - 18:00
@brennec
Dark Angel, me semble-t-il, de Cameron.
Benino
- 25/10/2014 - 17:24
La guerre climatique ?
Faites Haarp ( avec 2 a) sur votre navigateur...Vous entrez a Gakona, en Alaska. La, depuis plus de 50 ans des savants fous mijotent la guerre climatique de demain, sous prétexte d'étudier les aurores boréales. Le soit disant "changement climatique" reflète plutot les expériences menées par ces fous pour tester les ouragans, les sécheresses, les tremblements de terre, les éruptions et les rayons Gamma... Un livre d'anticipation, MacLah, moteur a crottin et lampe a huile, raconte le B-three , (big bang bug), marquant la fin de l'électricité et le retour aux temps sauvages.
brennec
- 24/10/2014 - 19:01
Série télé.
Il existe une série sur ce thème: "black Angel" qui fait jouer Jessica Alba comme héroine. Cette série a été abandonnée après la première saison car elle n'a pas soulevé l'intéret des spectateurs américains.