En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 1 min 7 sec
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 heure 3 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 2 heures 58 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 5 heures 23 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 23 heures 17 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 45 min 47 sec
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 2 heures 25 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 4 heures 32 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 5 heures 59 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 7 heures 6 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 10 heures 25 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 23 heures 11 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 23 heures 45 min
© Reuters
Une association a décidé d'alerter les pouvoirs publics sur la prostitution adolescente.
© Reuters
Une association a décidé d'alerter les pouvoirs publics sur la prostitution adolescente.
Hypersexualisation de la société

Prostitution dans les collèges : mais comment en est-on arrivé là ?

Publié le 23 octobre 2014
Une association a décidé d'alerter les pouvoirs publics sur la prostitution adolescente, qui se déroulerait notamment dans l'enceinte des collèges. Ne disposant pas de chiffres officiels, elle estime néanmoins, en extrapolant à partir de données réunies par les associations et les acteurs de terrain, qu'entre 5 000 et 8 000 mineurs se prostituent en France.
Gisèle George
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gisèle George est pédopsychiatre. Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages comme La confiance en soi de votre enfant (2007, Odile Jacob) ou encore Ces enfants malades du stress (2002, Anne carrière) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une association a décidé d'alerter les pouvoirs publics sur la prostitution adolescente, qui se déroulerait notamment dans l'enceinte des collèges. Ne disposant pas de chiffres officiels, elle estime néanmoins, en extrapolant à partir de données réunies par les associations et les acteurs de terrain, qu'entre 5 000 et 8 000 mineurs se prostituent en France.

Atlantico : L'association Agir contre la prostitution des enfants (ACPE) lance une campagne pour attirer l'attention du public sur un phénomène qu'elle estime grandissant, la prostitution des adolescents, notamment dans les collèges où certains professeurs ont rapporté avoir eu des confidences d'élèves à ce sujet, qui pratiqueraient notamment des fellations dans les toilettes. A qui incombe la responsabilité de ce genre de pratique ? Quelle est la part de responsabilité des parents et de l'école dans cette situation ?

Gisèle George : Il est difficile d'attribuer cette responsabilité. Il est naturel, entre 12 et 15 ans de chercher à découvrir sa sexualité. Les enfants ont toujours cherché à connaitre la sexualité, que ce soit dans les livres, en grappillant des informations à droite, à gauche. La différence aujourd'hui est que ces informations sont en libre accès. Certaines d'entre-elles sont adaptées, d'autres sont plus "trash" et ne doivent pas être interprétées au 1er degré. Mais pour un enfant, il est difficile de faire la part des choses et ce dernier peut penser que ce qu'il voit dans des films pornos est représentatif de la sexualité. On se retrouve donc avec des adolescents qui pensent que s'embrasser ce n'est pas très important et que la sexualité c'est d'abord la fellation.

A-t-on mesuré l'ampleur de la "sur-sexualisation" ? N'a-t-on pas laissé les enfants complètement démunis ?

Je pense que les adultes n'ont pas toujours conscience que les 12-15 ans sont une classe d'âge à risques. A leur entrée au collège, on leur demande de s'autonomiser et de réagir comme des petits hommes alors qu'ils ne sont en fait que des grands enfants. C'est à nous, adultes, de leur apprendre le code de la route de la vie. Entre 12 et 15 ans ils font comme les copains, ils disent "oui" à tout ce que veulent les copains. Leurs camarades leurs apprennent le porno,  eh bien, à nous parents, de leur apprendre une sexualité adaptée. La sexualité c'est aussi une affaire de transmission. Il faut d'abord surveiller les sites sur lesquels ils surfent et les chats qu'ils utilisent. Il ne faut pas interdire, mais les guider dans leur utilisation d'internet, y compris dans leur soif de connaissances. En fait, il faut explorer avec eux.

Je pense que si la transmission se faisait mieux, nous ne serions pas face à des milliers d'enfants de moins de 12 ans qui surfent sur des sites pornos. Découvrir la sexualité en voyant des couilles plein pot sur son écran, ce n'est pas le meilleur moyen de le faire.  

Quelles est l'influence de la représentation des femmes et des jeunes adolescentes dans les médias sur leur perception de la sexualité ?

Les enfants reconnaissent qu'il y a une sexualité et c'est très bien, mais c'est aux parents de "faire le CSA". Nous, notre problème dans les associations, c'est que les enfants ne font pas la différence entre le porno et la sexualité. Mais qui leur apprend la différence ? On travaille aussi beaucoup, avec les associations comme ACPE par exemple, sur le fait que le corps des enfants leur appartient. L'éducation sexuelle doit également se faire  sur la sensualité des rapports. Le corps n'est pas que mécanique, et la sexualité est un échange dans le respect l'un de l'autre. Les copains racontent des tas de choses, cela a toujours été le cas mais cela est aujourd'hui étayé par des médias qui ne sont pas adaptés aux enfants de 12 ans

Les psychologues notent que la prise de conscience chez les adolescents d'actes pouvant être assimilés à de la protitution est assez lourde à porter. Quelles peuvent en être les conséquences à long terme ?

Je pense que cela dépend des conditions dans lesquelles cela a été fait. Si l'on s'aperçoit  qu'on a été abusé, que d'autres ont utilisé ce besoin d'être aimé, cela peut avoir des conséquences psychologiques très graves. Du même ordre qu'un abus sexuel. Et généralement ce genre de prostitution n'est pas reconnu par les adultes qui estiment que les enfants jouent à "touche pipi". En revanche, d'autres peuvent mieux le vivre. On peut se rendre compte lorsque l'on rencontre quelqu'un de bienveillant, qu'on a essayé des choses par le passé qui ne relevaient pas de l'amour. Mais comme on ne s'est pas trop forcé, ce n'est pas si grave.

Néanmoins, la prostitution est une forme de violence dans laquelle le corps est réduit à un mécanisme, un objet que l'on peut vendre.

Comment rétablir un rapport plus sain à leur corps et à leur sexualité ?

Les parents trouvent cela difficile d'aborder la sexualité. Et il est vrai que ce n'est pas facile de parler de sexualité avec ses enfants. Il faut susciter leur questionnement, parler des transformations que subissent leur corps. A cet âge-là, l'enfant a un dégoût de son corps et il va se comparer à ses copains. Il faut leur dire qu'ils passeront de la phase chrysalide au papillon. Il est aussi important d'expliquer à un enfant ses premières transformations que de lui montrer comment se brosser les dents. Nous sommes face, à l'école notamment, à un réel déficit d'information. Par ailleurs, si on expliquait aux enfants de 12 ans la sexualité et les MST à l'école, je suis persuadée que les parents ne verraient pas cela d'un bon œil. Les parents ont tendance à penser que cela donne des idées à leurs enfants, mais ils n'ont pas besoin de nous pour cela !

Il faut essayer d'harmoniser l'esprit de l'enfant dans une société qui fait de nos corps une mécanique. Regardez la publicité, vous n'êtes jamais assez beau, votre corps n'est jamais assez bien.  

Propos recueillis par Carole Dieterich

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 24/10/2014 - 14:20
À Assougoudrel
C'est vrai que certains ici au lieu d'apporter des arguments qui pourraient être utiles utilisent des insultes, ils se reconnaîtront il suffit de lire Vangog qui insulte régulièrement gratuitement ceux qui sont en désaccord avec lui. Minable...
assougoudrel
- 23/10/2014 - 11:59
@ Anguerrand - Merci du soutient
Je sors du sujet pour essayer de faire comprendre à certains mon emploi du temps depuis 2000. J'ai fait construire et depuis, mon terrain qui était un peu en pente est plat, avec ma pioche, ma pelle et ma brouette. J'ai taillé et coupé des tonnes et des tonnes de granit pour faire des murets, les pilliers de mon entrée (montés moi-même. J'ai fait deux terrasses en bois et une en granit. J'ai fait mon grenier, mon potager, planté des arbres fruitiers. J'ai fait un four à pain en bois, les séparations avec les voisins, seul, pendant qu'ils travaillaient. Ma femme ne cuisine presque jamais, car je suis le chef cuistot. Je fais beaucoup de pâtisseries, de gâteaux et mon pain. Sur un grand pan de mur, avec des arrondis, j'ai taillé de l'ordoise que j'ai encollé, pareil avec des carreaux en quartz sur un autre pan. Je me suis mis à l'espagnol que j'aime beaucoup. Enfin, avec tout ça, entre 2 activités, je lis Atlantico, car je regarde peu les infos qui sont mensongers. De plus, en lisant les commentaires de chacun, j'ai l'impression de faire partie d'une amicale et ça me chagrine que certains balancent des piques, au lieu de faire une remarque sympa. Je ne demande qu'à me corriger.
Anguerrand
- 23/10/2014 - 08:02
CAPUCINE ET assougoudrel
Capucine, beaucoup de bon sens dans votre post, c'est aux parents de ne pas accepter que leur gamine ne dépassent pas les bornes, le problème c'est que beaucoup de parents sont fiers de faire de leur filles des lolitas. À assougoudrel ne vous cassez pas, les fotes d'ortografe tout le monde en fait, et je suis sur que chacun d'entre nous après relecture certaines fautes sont passées inaperçues , et deviennent évidentes des la parution. Malheureusement sur ce site, aucun moyen de les corriger après la parution. Il y aura toujours des Ganesha pour râler et pourtant j'ai déjà relevé des fautes dans ses écrits.