En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 5 min 40 sec
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 36 min 31 sec
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 1 heure 13 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 3 heures 2 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 16 heures 52 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 17 heures 48 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 18 heures 44 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 15 min 53 sec
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 53 min 17 sec
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 1 heure 22 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 2 heures 40 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 16 heures 41 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 17 heures 26 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 18 heures 9 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 19 heures 40 min
Alexei Leonov, le premier "piéton de l'espace".
Alexei Leonov, le premier "piéton de l'espace".
Héros

L’exploit qui avait failli tourner au drame… intersidéral : la véritable histoire du premier homme à avoir fait une sortie dans l’espace

Publié le 24 octobre 2014
Le 18 mars 1965, le cosmonaute Alexei Leonov a été la première personne à faire une sortie dans l’espace. Mais sa combinaison ayant gonflé dans le vide spatial, il a eu toutes les peines du monde à retourner dans l’écoutille.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 18 mars 1965, le cosmonaute Alexei Leonov a été la première personne à faire une sortie dans l’espace. Mais sa combinaison ayant gonflé dans le vide spatial, il a eu toutes les peines du monde à retourner dans l’écoutille.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Alexeï Arkhipovitch Leonov fut le premier homme à réaliser une sortie extravéhiculaire dans l'espace, dans le cadre de la mission Voskhod 2. Il est depuis surnommé le"premier piéton de l'espace".

Le 18 mars 1965, environ une heure et demi après que le vaisseau a été placé en orbite, il s’extrait du sas. Il est ébloui par le Soleil. Signale qu'il parvient néanmoins à discerner les montagnes du Caucase que le vaisseau survole. Pavel Beliaïev, le commandant de la mission, reste dans la capsule.

Il enlève le capuchon de l'optique de la caméra fixée à l'extérieur sur le sas qui filme l'événement.

Sa réaction à ce moment est un véritable éloge du silence, et un hymne à la Terre, rapporté par Le Point :

« C’est surtout le silence qui me frappa le plus. C’était un silence impressionnant, comme je n’en ai jamais rencontré sur Terre, si lourd et si profond que je commençai à entendre le bruit de mon propre corps [...]. Il y avait plus d’étoiles dans le ciel que je ne m’y étais attendu. Le ciel était d’un noir profond, mais en même temps, il brillait de la lueur du Soleil… La Terre paraissait petite, bleue, claire, si attendrissante, si esseulée. C’était notre demeure, et il fallait que je la défende comme une sainte relique. Elle était absolument ronde. Je crois que je n’ai jamais su ce que signifiait “rond” avant d’avoir vu la Terre depuis l’espace. »

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Alors qu’il flotte à 190 kilomètres au-dessus de l’Orange bleue, il réalise que dans le vide, la combinaison s'est tellement dilatée que ses pieds et ses mains ne sont plus positionnés dans les gants et les bottes, comme s'il avait rétréci. « Je me suis mis à ressembler à Bibendum, le personnage de la publicité pour Michelin ! », a-t-il raconté au site Cosmopif.

« Naturellement, nous nous étions entraînés sur Terre dans une chambre barométrique simulant 90 km d'altitude et j'avais longtemps vérifié le scaphandre lors de ces séances : j'étais persuadé de sa sécurité. Mais il n'existe pas sur notre planète les conditions comparables à celles rencontrées dans le cosmos et nous ne pouvions pas être totalement certains de tout », ajoute-t-il.

Il réalise alors qu’avec la combinaison dans cet état, il ne pourra pas rentrer dans l’écoutille de la capsule. Et il doit réagir vite : 5 minutes plus tard, la capsule doit passer dans l’ombre de la Terre. Leonov sera dans le noir total, précise Business Insider.

Sans en informer ses collègues, il décide alors de vider la combinaison de la moitié de son air. Les risques sont grands pour sa santé, mais s’il ne rentre pas dans cette capsule, il est mort. Il veut donc tenter le tout pour le tout. Les techniciens russes, interpellés par son comportement étrange comprennent qu'il éprouve certaines difficultés et interrompent la retransmission en direct.

Alors que l’air s’échappe de la valve de sa combinaison, Leonov se sent mal : il subit les effets de la décompression, comme un plongeur qui remonterait trop rapidement à la surface. « En 5 minutes la température de mon corps est montée de 1,9°C. Or, vous savez, que si on fait monter de 2°C la température d'un homme en bonne santé, il meurt, tout simplement. Moi, j'en étais pas loin », a-t-il dit à Cosmopif.

Malgré ces difficultés, le cosmonaute parvient à se hisser dans la capsule, inondant son casque de transpiration. « Je ne transpire normalement pas beaucoup, mais ce jour-là j’ai perdu 6 kilos », a-t-il indiqué à la BBC. Hors de question pour lui de croquer la pilule de poison que les médecins lui avaient remise pour éviter une pénible agonie dans le cas où il serait resté à l'extérieur !

Nouveau problème : dans la confusion, Leonov est entré la tête la première, alors qu’il devait y aller en marche arrière. Il doit alors se retourner dans un espace étroit pour récupérer le « cordon ombilical » qui le relie à la capsule et pouvoir fermer l’écoutille.

L’entrée aurait dû se passer comme indiqué sur ce schéma :

Arrivé dans la capsule, le sort s’acharne. Cette fois, c’est le système d’orientation automatique, qui permet le bon positionnement de la capsule pour la rentrée dans l’atmosphère, qui lâche. « Les cosmonautes réussissent difficilement à orienter manuellement la capsule. Ils atterriront à quelques 400 km de la zone prévue, dans deux mètres de neige, et passeront deux jours dans la nature avant de pouvoir être récupérés sans risque », rappelle le site Anecdotes-spatiales.

Quelques jours plus tard, lors d’une conférence de presse, Leonov doit répondre à un journaliste qui lui demande de résumer son expérience. « Avec une combinaison spéciale, l’homme peut survivre et travailler dans le vide spatial. Merci pour votre attention », déclare-t-il.

Toutes ces péripéties ne seront dévoilées que bien plus tard lors de la libéralisation de l’URSS.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires