En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

03.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

04.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

05.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

07.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 4 heures 15 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 5 heures 52 min
light > France
After Party
Les participants de la rave-party dans la Nièvre pourront aller se faire dépister gratuitement
il y a 7 heures 23 min
pépites > Economie
Tax-free
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
il y a 9 heures 32 min
décryptage > International
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

De sommets en sommets : un même constat d’indéniables résultats opérationnels mais inachevés et perturbés par l’absence de cohésion politique

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Culture
Disraeli Scanner

La vérité nous rendra la liberté

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Politique
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

il y a 12 heures 38 min
décryptage > Politique
La voie du nord

Cette autre France qu’entend incarner Xavier Bertrand pour ne pas se laisser asphyxier par Emmanuel Macron

il y a 13 heures 20 min
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 22 heures 27 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 23 heures 42 min
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 5 heures 3 sec
light > Insolite
Bal mortel au Texas
Invité à une "Covid party", un trentenaire meurt du virus
il y a 6 heures 39 min
pépites > France
Le retour du masque
Jean Castex : le port du masque dans les lieux clos est "à l'étude"
il y a 7 heures 47 min
pépite vidéo > Europe
Sur le fil du rasoir
Pologne : Le conservateur Andrzej Duda réélu président de justesse
il y a 10 heures 23 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La seule chose à relocaliser d’urgence ? C’est une intelligence de la proximité

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Consommation
"Végécovid"

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Politique
Pour une meilleure action publique

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

il y a 13 heures 31 min
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 22 heures 56 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 1 jour 11 min
© Reuters
M. Cambadélis et M. Zemmour.
© Reuters
M. Cambadélis et M. Zemmour.
Débat cornélien

Et vous, vous préférez quoi : la “zemmourisation” de la France ou la “cambadélisation” de la pensée ?

Publié le 20 octobre 2014
L’heure est grave. Il faut choisir. Et pour savoir qui va gagner, il faut lire l’article jusqu’au bout.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’heure est grave. Il faut choisir. Et pour savoir qui va gagner, il faut lire l’article jusqu’au bout.

Le premier secrétaire du Parti socialiste a fait une déclaration historique qui nous interpelle tous et qui sème le trouble dans nos âmes et nos consciences. Il faut combattre, a-t-il dit, la "zemmourisation du débat français". Un combat qui, si on le comprend bien, sera sans pitié et laissera obligatoirement un mort sur le pavé. Qui sera ce mort ? On peut s’interroger sur l’efficacité idéologique d’une formule, "la zemmourisation", censée remplacer la "lepénisation des esprits" contre laquelle la gauche se bat depuis trente ans. Si l’on en juge par les résultats électoraux du FN (24, 25, 26% des voix…), pas sûr que cette dénonciation incantatoire ait servi à grand-chose. On peut dès lors supposer que la lutte contre la "zemmourisation" accouchera du même bébé : quelques dizaines de milliers d’exemplaires de son dernier livre vendus en plus…

Jean-Christophe Cambadélis sait pertinemment que tout combat est idéologique. Donc, pour terrasser le monstre zemmourien, il appelle la gauche à définir "un nouveau progressisme". C’est intéressant. Mais là où y a problème, c’est dans la définition du "progressisme". Qui dira, de façon infaillible, ce qu’est ou ce que n’est pas le "progressisme" ? Personnellement, je me considère comme progressiste car je préfère l’énergie nucléaire à la lampe à huile, les avions aux diligences et les femmes aux hommes ("la femme est l’avenir de l’homme", chantait Aragon).

Mais est-ce que mon progressisme trouvera grâce aux yeux de M. Cambadélis ? Serais-je décoré de l’Ordre des Chevaliers du Progrès par les hautes instances du PS ? Etreint par un doute affreux, je n’ose répondre. C’est pourquoi je juge indispensable que soit clairement codifié le mot "progressisme" afin qu’il puisse bénéficier de l’étiquette AOC.

Donc il convient, pendant que l’affaire est chaude, de créer un ministère de l’Identité de Gauche qui aura pour mission de former et de subventionner les combattants anti-zemmouriens. Il faut également que voie le jour un CFCP (Conseil Français du Culte Progressiste) qui veillera à la stricte observance des règles du "progressisme". Sa composition doit être équilibrée et vierge de tout soupçon d’esprit partisan.

Ce Conseil devra compter un nombre significatif de "jeunes", les plus jeunes des jeunes, car les jeunes, c’est le progrès ! Il comprendra aussi des représentants des forces vives de la nation : le MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes), SOS Racisme, le MRAP, Oumma.com, l’UNEF, etc… Le CFCP aura pour tâche de fonder des milices chargées de faire respecter le "progressisme".

Tout comportement non conforme (genre se promener avec le drapeau tricolore) sera puni d’une amende (quand même pas de coups de fouets comme à Téhéran). Et c’est ainsi que sera gagnée la guerre contre la "zemmourisation". Un combat difficile qui nécessitera du sang et des larmes. Car pour le moment, les bookmakers de Londres donnent Zemmour à dix contre un.

Et n'oubliez pas : le A-book de Benoît Rayski, Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme, est toujours disponible à la vente sur Atlantico éditions : 

Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 16/04/2015 - 08:27
Eric eric eric
Zemmour
nabuccolm
- 22/10/2014 - 09:56
Cambadélis et le PS idéologiquement désarmé
La sortie de Cambadélis a un intérêt : il avoue que sur le plan idéologique, le PS (et presque toute la gauche) n'a aucun argument à opposer à l'analyse de Zemmour, à part des insultes (homophobe, rance, xénophobe, passéiste) ou des incantations sur les "principes républicains". D'ou l'idée de créer ce nouveau "progressisme" comme source de nouveaux arguments et concepts car les anciens concepts soixante huitards sont totalement éculés et ne convainquent plus personne.
Accessoirement, j'aimerais que l'on m'explique ce que le PS entend par ces rappels aux "principes républicains", véritable leitmotiv de sa dialectique ? : Accepter de voir des mendiants rom tous les 50m ? Accepter de crouler sous une bureaucratie inefficace et une fiscalité écrasante ? Accepter que la citoyenneté soit généreusement accordée à des personnes qui détestent la France ?...
Cela fait il partie des "principes républicains sans cesse rappelés par M. Valls et Cambadélis ? Si quelqu'un a une réponse, je suis preneur.
OLYTTEUS
- 20/10/2014 - 22:14
Régressisme
J'aime et je vis m'en servir!!' Merci M. Rayski et Vangog!!!