En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 20 min 16 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 6 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 2 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 3 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 5 heures 33 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 5 heures 46 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 19 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 7 heures 34 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 7 heures 54 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 21 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 47 min 12 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 20 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 3 heures 30 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 5 heures 44 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 16 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 16 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 8 heures 26 min
info atlantico
© Reuters
Garry Kasparov, le célèbre joueur d’échecs.
© Reuters
Garry Kasparov, le célèbre joueur d’échecs.
Scandale d'Etat

Le témoignage de l’un des plus grands joueurs d’échecs de tous les temps peut-il éviter l’extradition vers la Russie d’un oligarque kazakh pourtant habile à se jouer de la justice française ?

Publié le 17 octobre 2014
Ce vendredi 17 octobre, la Cour d’appel de Lyon examine la demande d’extradition visant Moukhtar Ablyazov, riche banquier d'affaires. Celui-ci a jusqu'ici su repousser l'échéance, il bénéficierait du soutien de personnes proches du pouvoir socialiste français. Ses avocats ont sollicité le témoignage d’un opposant au régime de Poutine, le célèbre joueur d’échecs Garry Kasparov.
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce vendredi 17 octobre, la Cour d’appel de Lyon examine la demande d’extradition visant Moukhtar Ablyazov, riche banquier d'affaires. Celui-ci a jusqu'ici su repousser l'échéance, il bénéficierait du soutien de personnes proches du pouvoir socialiste français. Ses avocats ont sollicité le témoignage d’un opposant au régime de Poutine, le célèbre joueur d’échecs Garry Kasparov.

C’est un sacré coup de poker que tentent ce vendredi 17 octobre devant la Chambre de l’instruction de Lyon, les avocats de Moukhtar Ablyazov, l’oligarque kazakh susceptible d’être extradé en Ukraine ou en Russie. Ce coup de poker, c’est l’icône du monde des échecs de la fin du XXème siècle au même titre que l’américain Bobby Fischer au début des années 70. Son nom : Garry Kasparov, 51 ans, ancien champion du monde - de 1985 à 2000 - et opposant farouche au régime de Poutine. Avec la présence d’Ablyazov comme témoin,  la défense de ce dernier espère démontrer à la Cour de Lyon le danger que courrait le Kazakh si d’aventure il était extradé vers la Russie.

Lire également : De l’utilité de savoir se payer des soutiens proches du pouvoir socialiste ? Des hauts magistrats auraient été espionnés pour le compte d’un oligarque

Le 25 septembre dernier, le Parquet général de Lyon avait requis  l’extradition vers l’Ukraine de l’homme d’affaires, accusé d’avoir détourné  6 milliards d’euros de la BTA-Bank, banque kazahk ainsi que de ses filiales à Moscou et Kiev. Le 9 janvier 2014, la chambre de l’instruction d’Aix-en-Provence, suivant les réquisitions de l’avocate générale Solange Legras avait donné son feu vert. Mais pour des raisons de pure forme, la Cour de cassation avait cassé la décision d’Aix-en-Provence et renvoyé l’affaire à Lyon. A Aix-en-Provence, l’atmosphère entre magistrats de la chambre de l’instruction et les conseils d’Ablyazov était particulièrement tendue, les premiers soupçonnant l’homme d’affaires kazakh d’avoir piraté les sms échangés entre Me Guillaume-Denis Faure, avocat de l’Ukraine et Solange Legras… Ces sms avaient non seulement été  retranscrits sur un site ukrainien, mais en prime tronqués. Dans l’entourage d’Ablyazov , on nie catégoriquement être à l’origine de cette opération qui s’apparente à de la barbouzerie.

 

Ce 17 octobre, devant la Chambre d’instruction de Lyon vont défiler toute une série de témoins qui viendront dire haut et fort que l’ancien patron de la  BTA Bank risquerait pour sa vie s’il venait à être envoyé à Moscou. En tête de ses témoins donc, figurera Garry Kasparov.  Immense champion d’échecs – il gagne son premier tournoi en 1979  à 16 ans – Kasparov, après avoir été l’un des soutiens de Boris Eltsine, anime depuis de longues années des manifestations contre le régime de Vladimir  Poutine. Il a d’ailleurs fondé dès 2005 un mouvement d’opposition au gouvernement appelé "L’Autre Russie". Deux ans plus tard, il dénonce les élections législatives "injustes" qui se déroulent en Russie, avant d’annoncer, en 2008, sa candidature à la présidentielle. Finalement, il y renonce, faute de pouvoir  louer des salles ou de trouver des endroits pour organiser ses meetings. A la fin de 2008, il  lance un autre parti, Solidarnost en compagnie d’un dissident célèbre, Vladimir Boukovski. Depuis cette date, l’ancien joueur d’échecs a souvent été arrêté, notamment en 2011 lorsqu’il dénonce le résultat des élections législatives. Il l’est à nouveau  alors qu’il manifeste devant le tribunal où sont jugées les Pussy Riot. Leur avocat devrait être présent à Lyon, ce 17  octobre ainsi que plusieurs membres d’ONG…

 

C’est dire que, en faisant venir à la barre Garry Kasparov,  les avocats d’Ablyazov médiatisent  à fond ce dossier pour obtenir la non extradition de leur client. Ils ne manqueront pas de répéter, comme ils l’avaient fait le 25 septembre lors de l’examen de l’extradition vers l’Ukraine, que depuis la fin 2013, six pays – Pologne, Italie, Espagne, République tchèque, Autriche et Royaume-Uni – ont systématiquement refusé d’extrader vers l’Ukraine, la Russie ou le Kazakhstan des proches ou ex-associés d’Ablyazov. Sauf que dans le cas présent,  selon la Convention de Genève de 1951, l’Ukraine et la Russie ont interdiction  légale de procéder à une réextradition vers le Kazakhstan…  N’oublions pas aussi que les trois conseillers de la Chambre d’instruction de Lyon ne pourront pas ignorer les nombreuses gymnastiques  financières ou opérations peu orthodoxes dont Ablyazov se serait rendu coupable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires