En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

03.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

04.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 1 min 23 sec
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire aurait été assassiné
il y a 29 min 46 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 2 heures 29 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 5 heures 28 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 6 heures 6 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 6 heures 31 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 7 heures 4 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 7 heures 31 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 7 heures 47 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 19 min 2 sec
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 49 min 11 sec
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 3 heures 36 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 4 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 6 heures 8 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 7 heures 15 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 8 heures 10 min
© Reuters
Des traitements par voie orale à base de matières fécales pourraient bientôt voir le jour.
© Reuters
Des traitements par voie orale à base de matières fécales pourraient bientôt voir le jour.
Délicieux

Les médicaments formulés à partir de matières fécales, c’est pour demain et vous n’y échapperez pas

Publié le 15 octobre 2014
Des traitements par voie orale à base de matières fécales pourraient bientôt voir le jour. Ils représentent notamment une opportunité pour lutter contre des diarrhées chroniques et l'obésité.
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des traitements par voie orale à base de matières fécales pourraient bientôt voir le jour. Ils représentent notamment une opportunité pour lutter contre des diarrhées chroniques et l'obésité.

Atlantico : Selon une expérience menée par une équipe de  chercheurs du MIT, la transplantation fécale -utilisée dans le traitement de diarrhées à répétition causées par une bactérie appelée Clostridium difficile- pourrait bientôt être remplacée par l'absorption de capsules fécales (voir ici). Quels sont les effets d'un tel traitement et quels sont les avantages à le prendre par voie orale ?

Stéphane Gayet : Les matières fécales se forment dans le gros intestin ou colon, après digestion des aliments et absorption des nutriments tout au long de l’intestin grêle. Le colon est le siège d’une réabsor­ption d’eau qui conduit à densifier les matières fécales. Leur concentration en bactéries est phénoménale, de l’ordre de 1000 milliards par gramme, constituant plus du tiers du poids des selles.

Trois flores cohabitent, l’une est dominante, il s’agit d’espèces bactériennes, non seule­ment sans pouvoir pathogène, mais qui plus est protectrices ; l’autre est dite sous-dominante, potentiellement pathogène ; la troisiè­me est dite fluctuante ou transitaire (en transit), très va­riée. C’est parmi cette dernière que l’on peut rencontrer la bactérie Clostridium difficile, agent bactérien potentiellement pathogène à l’origine de colites diarrhéiques.

Or, ces bactéries tran­sitaires, dont C. difficile, ne colonisent le colon qu’à condition que les autres flores leur en lais­sent la possibilité, car il existe une compétition entre les différentes flores. Le principe de la transplantation fécale ou greffe de flore fécale est de chasser C. difficile en colonisant artifi­ciellement le colon par des bactéries rivales dominantes venant d’un donneur. Elle consiste ainsi à prélever des matières fécales chez des sujets sains et à les implanter chez un sujet atteint par C. difficile, cela par endoscopie basse ou même haute, et après une évacuation du tube digestif du receveur. Bien sûr, des précautions sont prises pour s’assurer de l’absence de nocivité des selles du donneur, en particulier sur le plan microbien. Ce traitement est écologique — on utilise des bactéries dominantes non pathogènes pour chasser des bactéries pathogènes — et efficace. Le fait d’être parvenu à coloniser le colon d’un sujet atteint par C. difficile, non plus par endos­copie, mais par ingestion d’une capsule de matières fécales, est un progrès décisif. En effet, le non-recours à l’acte invasif coûteux, désagréable et non dénué de risques qu’est l’endoscopie apporte du confort, de la sécurité et de la facilité, en plus de l’économie. Grâce à une telle évo­lution thérapeutique, il sera possible de traiter davantage de personnes et de façon plus aisée.

Quelles sont les autres maladies qui pourraient bénéficier d'un traitement similaire ?

Une telle optimisation de cette méthode thérapeutique qu’est la transplantation ou greffe de flore fécale pourrait trouver des débouchés pleins d’intérêt. Les maladies inflammatoires chroni­ques touchant le colon et pour lesquelles une participation microbienne est plus que probable seraient peut-être susceptibles de bénéficier de ce procédé. On pense en particulier à la maladie de Crohn colique qui est invalidante et non rare. On pense également, dans le même ordre d’i­dées, à des états, non pas de maladie, mais de colonisation (présence non agressive de bacté­ries) par des bactéries indésirables, car potentiellement pathogènes : ces états dits de "portage sain", au niveau du colon, de germes comme des salmonelles, yersinias, shigelles, vibrions, liste­ria, ou encore des entérocoques hautement résistants aux antibiotiques. En somme, cette avan­cée thérapeutique qui simplifie la transplantation fécale pourrait constituer une aide détermi­nante à la prise en charge de ces différents états chroniques du colon, pour lesquels aucun traitement n’est à ce jour vraiment curatif, s’agissant en particulier des antibiotiques.

A quelle échéance peut-on espérer bénéficier de tels traitements ?

Le protocole de préparation de la flore colique à transplanter est relativement simple : sélection de donneurs sains, prélèvements fécaux, leur traitement et leur congélation. Mais avant de pou­voir en faire un médicament largement utilisable, il y a tout de même pas mal d’obstacles à franchir. Si l’intérêt de cette variante de la transplantation de flore fécale devait se confirmer, il faudrait attendre encore une paire d’années avant de l’essayer dans divers états de santé.

Alors que l'on sait aujourd'hui que certaines bactéries du microbiome humain ont une influence sur les comportements alimentaires, peut-on envisager des traitements à base de matière fécale pour lutter contre l'obésité ?

Il s’agit dans ce cas des bactéries du microbiote jéjunal et iléal, c’est-à-dire de l’intestin grêle. Elles sont quand même assez différentes de celles du microbiote colique, constitué principale­ment d’espèces anaérobies (tuées par l’oxygène de l’air) dominantes non pathogènes, microbio­te dont nous venons donc de parler. Néanmoins, l’utilisation de bactéries en thérapeutique n’est encore qu’embryonnaire et bien des applications sont à prévoir. Si l’on ne peut exclure complè­tement une telle voie de recherche, il convient de rappeler que nous disposons déjà de toute une palette de moyens thérapeutiques pour lutter contre l’obésité, maladie des pays à haut niveau de vie et à habitudes alimentaires dégradées.

Plus largement peut-on imaginer que des nouveaux régimes à base de matière fécale voient le jour ? 

La coprophagie est considérée comme un trouble du comportement de type psychiatrique, que l’on rencontre chez certains enfants et qui disparaît en général avec la préadolescence. Mais, pour rester sérieux, il n’est pas question actuellement d’utiliser des matières fécales humaines comme compléments alimentaires. Il serait plutôt question d’en faire, dans des conditions bien définies et en s’entourant de grandes précautions, un médicament destiné à traiter certains états pathologiques du gros intestin ou colon ayant une composante microbienne avérée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 16/10/2014 - 14:18
ouch.
La bonne nouvelle c'est qu'il y en aura pour tout le monde!
assougoudrel
- 16/10/2014 - 11:48
Même pas en suppositoires.
Pourquoi ne pas en manger directement pendant que c'est chaud. Ca ne coûtera rien aux consommateurs et à la SS. Bon appétit.