En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 43 min 8 sec
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 1 heure 31 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 13 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 7 heures 15 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 37 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 57 min 7 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 2 heures 4 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 2 heures 48 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 3 heures 14 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 5 heures 41 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 8 heures 4 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 1 jour 21 min
© Pixabay
Les Européens sont en moyenne plus riches de 2,75% qu’avant la crise de 2008
© Pixabay
Les Européens sont en moyenne plus riches de 2,75% qu’avant la crise de 2008
Analyse

Les Européens plus riches de 2,75% qu’avant la crise de 2008 : la moyenne qui masquait le sort de 90% des Français

Publié le 06 octobre 2014
La richesse européenne aurait dépassé en 2013 le niveau atteint avant la crise de 2008. Une bonne nouvelle pour les Suisses et Luxembourgeois détenteurs d'un patrimoine financier important, mais pas pour une grande majorité de la population française.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La richesse européenne aurait dépassé en 2013 le niveau atteint avant la crise de 2008. Une bonne nouvelle pour les Suisses et Luxembourgeois détenteurs d'un patrimoine financier important, mais pas pour une grande majorité de la population française.
  • Selon une enquête suisse publiée, en 2013, la richesse détenue par les Européens (56 trillions d'euros) aurait dépassé le niveau atteint avant la crise de 2008 (54,5 trillions d'euros)
  • En France, le montant du patrimoine moyen est en 2014 supérieur au niveau qui avait été atteint en 2009.
  • Mais la revalorisation du patrimoine a essentiellement profité aux 10 % des Français les plus riches
  • Hausses d'impôts, chômage, salaires à l'embauche plus bas : la contraction du pouvoir d'achat atteindrait selon certaines études 4 % depuis 2012.
  • Les jeunes et les familles monoparentales sont les principales victimes, ainsi que les classes moyennes qui ne possèdent pas de patrimoine financier

 

Avec la crise, avec la montée du chômage, avec l’augmentation des prélèvements, nous avons l’impression d’être confrontés à un redoutable processus d’appauvrissement. Il faut se méfier, en la matière, des conclusions trop hâtives. Comme en météo, il faut distinguer le ressenti du réel. Par ailleurs, il faut prendre en compte de multiples critères comme la catégorie sociale ou son niveau de revenu ou de patrimoine. Les moyennes qui sont mises en avant ne retracent qu’imparfaitement les situations réelles sur le terrain. Ce qui est certain, c’est que la France ne figure pas parmi les pays de l’OCDE où les revenus augmentent le plus vite. En revanche, les inégalités, contrairement à quelques idées reçues, ne sont pas accrues, ces dernières années dans notre pays mais en fouillant bien, nous constatons que certaines catégories sociales sont touchées de plein fouet par la longue atonie de la croissance.

Selon une enquête suisse publiée le 2 octobre dernier, en 2013, la richesse européenne (56 trillions d'euros) aurait dépassé le niveau atteint avant la crise de 2008 (54,5 trillions). Ce retour à bonne fortune est évidemment le plus net pour les pays qui ont connu les taux de croissance les plus élevés. C’est ainsi le cas de la Suisse ou de l’Allemagne dont la richesse est respectivement supérieure de 1 et de 2 trillions d’euros. En revanche, sans surprise, le niveau de richesse a reculé de 28 % en Espagne et de 23 % en Grèce.

En retenant le critère de richesse par habitant, le rapport souligne que ce sont les résidents des petits pays européens qui disposent du plus haut niveau de patrimoine. Ainsi, le Luxembourgeois possède, en moyenne 432 200 euros quand un Suisse possède 394 600 euros. En revanche, un Espagnol dispose d’un patrimoine moyen de 92 300 euros quand le Grec a, toujours selon cette étude, 58 900 euros de patrimoine moyen.

De manière très traditionnelle, l’étude suisse révèle que 10% des ménages européens possèdent plus de la moitié de la richesse du continent, tandis que la moitié inférieure des détenteurs de richesse possèdent moins de 10% de la richesse totale de l'Europe.

Les inégalités sont les plus fortes en Allemagne et en Autriche et les moins importantes au Royaume-Uni, en Grèce ou au Pays-Bas.

Comme l’a démontré par ailleurs, Thomas Piketty, la concentration du patrimoine dans les mains d’une minorité s’est accrue depuis une dizaine d’années. Avec la crise de 1929 et les deux guerres mondiales mais aussi avec l’augmentation des prélèvements obligatoires, le patrimoine s’était diffusé au sein des classes mondiales. Les Trente Glorieuses, l’inflation des années 70 et 80 et l’appréciation des actifs financiers à partir des années 80 ont favorisé les générations du baby-boom qui ont pu se constituer des patrimoines immobiliers et financiers. Les difficultés économiques que nous connaissons depuis plusieurs années touchent différemment ceux qui ont du capital et les autres. De ce fait, les jeunes, les catégories sociales modestes mais aussi les cadres moyens peuvent enregistrer des baisses de revenus.

La progression du patrimoine s’explique par l’appréciation des actifs financiers dont la valeur est au plus haut dans la quasi-totalité des pays. La France fait figure d’exception avec un CAC qui tourne autour de 4200 points 20 % au-dessous de son niveau d’avant crise. En revanche, en France, l’immobilier a plus que compensé la faible valorisation des cours boursiers. En dix ans, le prix a été multiplié par deux. Mais, en la matière, une fois de plus, il s’agit d’une moyenne qui ne prend pas en compte les spécificités régionales. Depuis 2012, les prix de l’immobilier sont, en France, légèrement orientés à la baisse sans pour autant contrecarrer le processus de hausse enregistrée de 1997 à 2008 et de 2010 à 2012.

En ce qui concerne la France, en 2012, le patrimoine des ménages a augmenté de 1,6 % faisant suite à une hausse de  4,3 % en 2011, Il s’élève à 10 544 milliards d’euros ce qui représente huit fois leur revenu disponible net. Depuis la crise de 2009, il progresse moins vite. La décélération de 2012 est liée à la moindre reflète la moindre progression de l’immobilier. Il ne fait pas oublier qu’en France le patrimoine immobilier correspond à plus des deux tiers du patrimoine des ménages. En 2012 comme en 2013, les actifs financiers ont fortement augmenté. Le patrimoine financier net des ménages (après déduction de l’endettement) a augmenté de  7,0 % en 2012 après une baisse de  0,4 % en 2011. La revalorisation du patrimoine a essentiellement profité aux 10 % des Français. Il n’en demeure pas moins que qu’en 2014 le montant du patrimoine est supérieur au niveau qui avait été atteint en 2009. Néanmoins, avec la légère baisse des prix de l’immobilier et les évolutions contrastées de la bourse, il y a un net ralentissement par rapport aux années 2000.

Au niveau des revenus, par unité de consommation, le pouvoir d’achat baisse en France depuis 2012. La contraction atteindrait selon certaines études de 4 % en trois ans.

Selon l’INSEE, en France, en 2012, le niveau de vie médian de la population s’élevait à 19 740 euros annuels. Il avait  baissé de 1,0 % en euros constants par rapport à 2011.

La contraction des niveaux de vie a concerné toutes les catégories sociales mais elle plus marquée pour les Français les plus modestes. Les 10 % des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 610 euros. Les 10 % les plus aisées disposent d’au moins 37 430 euros, soit 3,5 fois plus. Ce ratio est, en France, très stable. Il en est de même pour le taux de pauvreté voisine le taux de 14 % depuis des années. Néanmoins, la pauvreté a tendance à augmenter parmi les familles monoparentales  du fait d’une réduction de leurs revenus d’activité et d’une stagnation des prestations sociales.

De 2009 à 2013, la situation des retraités s’est améliorée du fait des règles d’indexation des pensions. Le gel décidé par le Gouvernement de Manuel Valls devrait changer la donne. Le taux de pauvreté des retraités est en réduction en raison de revalorisation du minimum vieillesse. Il est aujourd’hui de 8,4 % contre 9,3 % en 2011.

Du fait des augmentations d’impôt, les Français se situant dans la moitié supérieure des revenus ont enregistré des baisses de pouvoir d’achat d’autant plus si la part des revenus financiers est faible.

Depuis la crise de 2009 et la stagnation économique que nous connaissons depuis 2012, les demandeurs d’emploi sont confrontés à une véritable érosion de leur pouvoir d’achat du fait de l’allongement de la durée du chômage qui a, en un an, a progressé de 39 jours. Il est à noter que la part des diplômés parmi les demandeurs d’emploi augmente ce qui a abouti à relever le niveau des indemnités et ce qui peut fausser les analyses. Les salariés qui ne sont pas confrontés à des périodes de chômage bénéficient de revalorisation salariale qui protège en partie leur pouvoir d’achat. Les salaires continuent, en France, à progresser plus vite que les prix. En revanche, pour les entrants sur le marché du travail, les salaires proposés sont en baisse.

Les familles monoparentales et les familles avec deux enfants doivent faire face à des évolutions de revenus défavorables. La moindre revalorisation des allocations et le plafonnement du quotient familial ont contribué à cette évolution.

Avec une croissance nulle ou presque depuis trois ans, avec une population en augmentation, par définition, la répartition des revenus devient un enjeu de plus en plus complexe. Par unité de consommation, un processus de baisse s’est engagé que les pouvoirs publics tentent de masquer. Sur la montée des inégalités, il n’y a pas de rupture mais des recompositions. Les 0,01 % des Français les plus riches améliorent leur situation plus vite que la moyenne grâce aux revenus du patrimoine. Les jeunes et les familles monoparentales souffrent du fait des problèmes d’insertion professionnelle, du recours croissant au temps partiel et à l’intérim.


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TortugaP
- 07/10/2014 - 03:34
Toujours les mêmes 10% ?
C’est très irritant d’entendre en permanence parler des 10% qui s’enrichissent, alors que ce ne sont pas les mêmes personnes qui composent ce groupe tout au long de la période. Les cadres qui prennent leur retraite, les commerciaux qui ont une bonne, ou une mauvaise année, ceux qui perdent leur emploi, en retrouve un, montent leur boite, la revende, font faillite … Le CAC est 30% sous ses plus hauts et les journalistes osent dire que les actionnaires passent un bon moment quand on passe de 3800 à 4200 … C’est assez faux pour ceux qui ont acheté au-dessus de 6000 .. .C’est si dure à comprendre ? Cette démagogie intellectuellement malhonnête fait le lit du populisme.
La France est très intolérante vis-à-vis de ceux qui n’ont pas forcement choisit ni la sécurité ni la régularité dans leur carrière, et ne comprend pas que l’on puisse avoir de bonnes puis de mauvaises années. L’ idéal français est 8/17h du lundi au vendredi de 20 à 62 ans, en France, sans chômage, au-delà de ça, aucun salut, et aucune tolérance, ceux qui tentent autre chose doivent être tondus … A part peut être les artistes et les sportifs, qui bénéficient parfois de conditions particulières, les autres sont condamné.
Ganesha
- 06/10/2014 - 10:16
Marie-Antoinette
Tout cela n'empêche pas de trouver régulièrement sur internet des commentateurs de droite qui viennent dire : ''Les pauvres sont des paresseux, et s'ils manquent pain, qu'ils mangent de la brioche !''