En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 19 min 59 sec
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 8 heures 14 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 19 heures 42 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 22 heures 42 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 23 heures 48 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 7 heures 25 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 8 heures 59 sec
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 18 heures 47 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 22 heures 55 sec
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 23 heures 14 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 1 jour 35 min
Nos frontières sont des passoires.
Nos frontières sont des passoires.
Plantage

Cheops et nos frontières passoires : ce qui se passe vraiment avec le logiciel qui est censé relier tous les fichiers de police

Publié le 06 octobre 2014
Cheops, le système qui centralise tous les fichiers de la police, a connu un grave dysfonctionnement qui a permis à trois djihadistes présumés d'atterrir à l'aéroport de Marseille sans être inquiétés. Problème : il ne s'agissait pas d'une première, Cheops multipliant les soucis techniques.
Patrice Ribeiro est secrétaire général de Synergie-Officiers
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Ribeiro
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Ribeiro est secrétaire général de Synergie-Officiers
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cheops, le système qui centralise tous les fichiers de la police, a connu un grave dysfonctionnement qui a permis à trois djihadistes présumés d'atterrir à l'aéroport de Marseille sans être inquiétés. Problème : il ne s'agissait pas d'une première, Cheops multipliant les soucis techniques.

Atlantico : Le système Cheops, qui réunit les fichiers de la police, a récemment connu une "panne" retentissante en ne permettant pas d'arrêter à leur arrivée à l'aéroport de Marseille trois djihadistes présumés. Les autorités ont laissé entendre que ces pannes étaient assez fréquentes. Quelle est leur fréquence et comment s'expliquent-elles en majorité ?

Patrice Ribeiro : Les pannes sont en effet récurrentes car c'est un système qui est très souvent mis à jour, avec des milliers d'informations qui rentrent constamment dans la base de données. On est plutôt face à des problèmes de "tuyauteries", un peu comme si dans un appartement tout le monde ouvrait tous les robinets en même temps. Cela cause alors un flux très lent, voire des bugs. Il n'y a cependant pas que les pannes, il y a aussi des mises à jour fréquentes, et des périodes de maintenance, qui peuvent entraver le bon fonctionnement de Cheops. Il y a clairement un sous-dimensionnement du système, car les choses ont été faites à une autre époque, avec un volume d'informations moindre alors que nous devons aujourd'hui upgrader constamment le contenu. Aujourd'hui l'outil n'est malheureusement plus adapté aux nouvelles exigences de volume de données.

Eu égard à la fréquence des pannes, peut-on dire que Cheops ne remplit qu'en partie son rôle ? Le cas de Marseille a été médiatisé, mais peut-on penser que de nombreux cas similaires, moins "graves" (ou moins médiatiques) qu'une affaire de djihadistes, se produisent très régulièrement ? 

J'attire votre attention sur le fait que même quand Cheops marche, on ne peut pas vérifier systématiquement tous les passeports des ressortissants de l'espace Schengen. Mais concrètement, quand Cheops ne marche pas, la police agit effectivement à l'aveugle. Et ces moments sont totalement aléatoires, il n'y a évidemment rien de programmé, ce sont soit des pannes, soit du surrégime de l'utilisation de Chéops.

Les syndicats ont déjà tiré la sonnette d'alarme sur les insuffisances de Cheops, sans que l'affaire ne s'ébruite dans les médias malgré sa gravité. Pourquoi ? Y a-t-il eu une volonté des syndicats de garder une certaine discrétion sur la question vis-à-vis du grand public ?

Mais nous n'avons pas cherché à rester discrets ! Il y a malheureusement beaucoup de dossiers qui avancent à l'aune de grandes affaires médiatiques, comme celle de Marseille. Nous avons longuement prévenu pour dire qu'un jour un problème grave arriverait avec cette contraction des budgets de fonctionnement, et c'est arrivé. Le budget de la police nationale, c'est 8 milliards d'euros.  Sept d'entre eux sont consacrés aux traitements des policiers et aux pensions des retraités. Il reste moins d'un milliard pour "faire tourner la maison", c’est-à-dire le budget pour les voitures, les logiciels, les armes, les frais de déplacement, l'entretien des bâtiments… Cela représente à peu près le déficit annuel du régime des intermittents du spectacle. On ne peut donc pas nous dire sans cesse qu'il n'y a pas d'argent et en mettre ensuite à fonds perdus dans d'autres postes budgétaire, alors qu'il existe en France une menace prégnante, certaine et nouvelle.  

Le problème c'est que nos sujets de mécontentement sur la question du financement sont très nombreux (véhicules, armement, locaux…) mais cela n'avait – jusque-là – pas de dimension politique. Il n'y avait pas de volonté politique de le faire sortir ou de l'étouffer, il s'agissait seulement de notre quotidien. Mais maintenant une fenêtre médiatique s'est ouverte sur notre état de vulnérabilité.

Que faudrait-il pour que les choses s'arrangent ? Est-ce seulement une question de moyens, ou existe-t-il des "black out" incompressibles pour ce type de système ?

C'est avant tout une question de moyens car les principaux problèmes que nous rencontrons viennent d'un manque d'optimisation du système face aux nouvelles masses de données que nous devons traiter. Tout cela complique le fonctionnement général. Demain, nous allons en plus rajouter à nos fichiers de police le fichier Cassiopée du ministère de la Justice… La police n'est malheureusement pas plus à l'abri qu'une multinationale qui connaîtrait des dysfonctionnements de systèmes informatiques. En tout cas, il est certain qu'il y a un talon d'Achille et qu'il devrait être réparé très rapidement. Le mérite de cette affaire de djihadistes aura au moins été de jeter la lumière sur ces dysfonctionnements et notre vulnérabilité.

Malheureusement, nous sommes un peu dans la situation d'une grenouille dans la casserole d'eau. Si elle est dans une eau déjà brûlante, elle va sauter dehors, mais si vous la mettez dans une eau froide et que vous faite monter la température petit à petit, elle va mourir sans s'en apercevoir. C'est pareil dans la police : nous avons des matériels ultra-pointus, mais nous devons travailler avec des bouts de ficelle, des véhicules qui ont 300 000 km, du mobilier de récupération… Le policier se débrouille donc avec ce qu'il a car il est habitué à la pénurie. Dans le cas de Chéops, comme dans d'autres, les dysfonctionnements sont connus, la hiérarchie est au courant, et nous sommes bien obligés de travailler avec ce que nous avons.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
daerlnaxe
- 07/10/2014 - 00:33
Cheops est un fichier
Cheops est un fichier centralisé ou un modèle peer to peer ou tout le monde est à la fois hote et client ?
vangog
- 06/10/2014 - 11:36
Absence d'anticipation, absence
de corrélation avec les besoins, inadaptation, incohérence...tout ceci est le fait d'immigrationistes manipulateurs pour qui la fin justifie les moyens: aboutir à plus d'immigration incontrôlée par sabotage interne...les communistes qui refusaient que la France se défendit contre les socialistes allemands ne faisaient pas différemment en 1939: sabotage et manipulation...les deux mamelles du gauchisme!