En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Caputre d'écran / l'Express
Bonnes feuilles
Le terrorisme pour les nuls : aux origines du djihad
Publié le 05 octobre 2014
Ce livre fait le point sur ce phénomène violent en perpétuelle mutation et vous aidera à comprendre un des enjeux majeurs du XXIe siècle. Extrait de "Le terrorisme pour les nuls", Alain Bauer et Christophe Soullez, publié chez First (2/2).
Christophe Soullez est criminologue et dirige le département de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) à l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Il est l'auteur de "Histoires...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Bauer est professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, New York et Shanghai.Il est notamment l'auteur de Les polices en France (Puf, 2010), Les politiques publiques de sécurité (Puf, 2011), Dernières nouvelles du...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Soullez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Soullez est criminologue et dirige le département de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) à l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Il est l'auteur de "Histoires...
Voir la bio
Alain Bauer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Bauer est professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, New York et Shanghai.Il est notamment l'auteur de Les polices en France (Puf, 2010), Les politiques publiques de sécurité (Puf, 2011), Dernières nouvelles du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce livre fait le point sur ce phénomène violent en perpétuelle mutation et vous aidera à comprendre un des enjeux majeurs du XXIe siècle. Extrait de "Le terrorisme pour les nuls", Alain Bauer et Christophe Soullez, publié chez First (2/2).

À partir du terreau fondamentaliste, notamment développé par les Frères musulmans égyptiens dans les années 1930, apparaît un terrorisme contemporain reposant sur une conception radicale de l’islam et l’imposition d’un système politique basé sur la stricte application de la charia.

Les Frères musulmans égyptiens relèvent d’une association créée en 1928 par Hassan al-Banna ayant pour objectif la réislamisation de la société arabe. C’est une scission des Frères musulmans (Al-Jihad) qui est à l’origine de l’assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate le 6 octobre 1981. Limité au départ à des actions contre les dirigeants arabes « apostats », le terrorisme islamiste s’internationalise à partir de la révolution iranienne de 1979. L’Arabie Saoudite et l’Iran s’opposent alors pour le contrôle des institutions islamiques et se lancent dans une surenchère pour la défense des intérêts musulmans, ce qui provoque la naissance de mouvements utilisant la violence à des fi ns « religieuses ». L’Iran intervient également dans le conflit israélo-palestinien en soutenant le Hezbollah libanais contre Israël et les pays occidentaux.

 

C’est notamment le Hezbollah qui est responsable de la « mission sacrifice » contre l’ambassade américaine à Beyrouth le 18 avril 1983 (63 morts) et de l’enlèvement à Beyrouth de plusieurs Occidentaux. Le Hezbollah est également considéré comme responsable de la campagne terroriste, en France, de décembre 1985 à septembre 1986. La guerre d’Afghanistan (1979-1989) ouvre de nouvelles perspectives aux mouvements terroristes islamistes. La guerre indirecte menée par les États-Unis et l’Arabie Saoudite au régime athée de Kaboul soutenu par l’URSS, conduit des milliers de combattants musulmans, les moujahidines, à entrer dans la guerre. À la fin du conflit Afghan, les « combattants d’Allah » rentrent dans leur pays désireux de poursuivre le jihad afin d’y imposer un ordre islamiste. Partageant la haine de l’Occident et de ses valeurs (démocratie et liberté), ces groupes prennent notamment pour cibles l’Égypte et l’Algérie. Ainsi, en Égypte, après la signature le 17 septembre 1978 des accords de Camp David entraînant la reconnaissance d’Israël, la Gama’a al Islamiya commence à fédérer un certain nombre d’individus déçus de l’abandon de la lutte armée. Elle sera à l’origine de nombreux attentats dans les années 1990 avant de se convertir en parti politique à l’occasion de la chute du régime d’Hosni Moubarak.

 

Au cours des années 2000, l’Égypte fut aussi la cible de plusieurs attentats, attribués à des organisations proches d’al-Qaida, et perpétrés en direction d’étrangers et de touristes. Le terrorisme jihadiste s’impose de plus en plus.

 

En Algérie, c’est la montée en puissance du Front islamique du salut (FIS) et de son bras armé l’Armée islamique du salut (AIS), au début des années 1990, qui déclenche une guerre civile causant des milliers de morts et plongeant le pays dans la terreur (notamment le massacre de 500 villageois de la commune de Relizane en décembre 1997). D’autres mouvances islamiques apparaissent : le Groupe islamique armé (GIA) de Djamel Zitouni et le Groupement salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) qui deviendra AQMI (al-Qaida au Maghreb islamique).

 

À compter de 1994, la situation en Algérie, et notamment le conflit entre le pouvoir en place, soutenu par la France, et les organisations islamiques, s’exporte en France. Le 24 décembre 1994, quatre terroristes du GIA détournent un avion d’Air France (voir page 57). Quelques mois plus tard, le GIA étend et intensifie son action en France et est à l’origine de la vague d’attentats qui secoue le pays entre juillet 1995 et décembre 1996.

 

Extrait de "Le terrorisme pour les nuls", Alain Bauer et Christophe Soullez, publié chez First, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires