En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 6 min 46 sec
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 1 heure 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 2 heures 9 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 3 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 4 heures 20 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 5 heures 5 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 7 heures 57 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 8 heures 33 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 9 heures 2 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 32 min 37 sec
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 2 heures 59 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 3 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 29 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 9 heures 32 min
© Reuters
La commune de Pontault-Combault vient de décider d'infliger des amendes de 10 à 40 euros aux parents en retard pour venir chercher leurs enfants le soir à l'école.
© Reuters
La commune de Pontault-Combault vient de décider d'infliger des amendes de 10 à 40 euros aux parents en retard pour venir chercher leurs enfants le soir à l'école.
Et les contraintes des parents ?

Des amendes pour les parents en retard à la sortie de l'école : une idée à la fois inefficace et à côté de la plaque

Publié le 01 octobre 2014
Une commune de Seine-et-Marne a décidé d'infliger des amendes allant de 10 à 40 euros aux parents qui tardent à venir chercher leurs enfants à la sortie de l'école, n'envisageant pas de mener une réflexion sur l'adaptation des horaires aux réalités de la vie professionnelle contemporaine.
Olivier Cousin est professeur de sociologie à l'Université Bordeaux II et chercheur associé au CADIS/Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques EHESS/CNRS. Ses recherches portent sur le rapport des cadres au travail, l’éducation et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Cousin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Cousin est professeur de sociologie à l'Université Bordeaux II et chercheur associé au CADIS/Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques EHESS/CNRS. Ses recherches portent sur le rapport des cadres au travail, l’éducation et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une commune de Seine-et-Marne a décidé d'infliger des amendes allant de 10 à 40 euros aux parents qui tardent à venir chercher leurs enfants à la sortie de l'école, n'envisageant pas de mener une réflexion sur l'adaptation des horaires aux réalités de la vie professionnelle contemporaine.

Atlantico : La commune de Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, vient de décider d'infliger des amendes de 10 à 40 euros aux parents en retard pour venir chercher leurs enfants le soir à l'école. Une telle initiative peut-elle vraiment mettre fin aux retards de parents ?

Olivier Cousin : Non, car d'autres expériences de ce type ont déjà été menées, en Israël notamment (voir ici). Les parents qui se voient imposer une amende deviennent des acteurs rationnels : ils jugent que comme ils payent une amende qui n'est pas excessivement élevée, ils ont le droit d'être en retard. On peut dire que la sanction financière a pour effet contraire de les déculpabiliser : désormais ils savent le "prix" du retard, et s'adaptent en fonction. Cette mesure aura peut-être un effet pendant les premiers jours de son application, mais au fur et à mesure les conséquences involontaires dont je parle apparaîtront. Pourquoi se soucier de cette amende si on a les moyens de la payer ?

Derrière cette pénalisation financière, ne trouve-t-on pas aussi un jugement pernicieux contre les "mauvais" parents qui sont en retard ? Cela ne revient-il pas à oublier leurs contraintes, qui sont réelles ?

Les parents d'élèves doivent faire face à des contraintes de la vie quotidienne que sont le travail, les encombrements, les réunions qui s'éternisent, les pannes, etc. Ils essaient de tout combiner, et il se trouve que par moments ils n'y arrivent pas. Des parents disposent éventuellement de moyens pour trouver des palliatifs, au travers d'aides ou de coopérations avec d'autres parents, mais d'autres n'ont pas les mêmes moyens ou les mêmes possibilités d'organisation. Et voilà qu'on cherche à en faire de mauvais parents au travers d'une amende.

L'éducation nationale devrait-elle adapter davantage ses horaires aux réalités professionnelles de notre temps ?

Cela est déjà fait ; contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, on n'a pas affaire à un système mort-né face à des parents inconséquents. Il est possible de déléguer les fonctions à d'autres personnes, la situation n'est pas bloquée. Généralement les écoles arrivent à trouver des accommodements en fonction des différentes contraintes horaires des parents. La solution, c'est la discussion parents-école. Pas besoin de passer par des mesures coercitives, radicales et idiotes.

Dans le cas de Pontault-Combault, c'est l'argument financier qui est invoqué : les retards obligeraient la commune à verser des heures supplémentaires aux personnels encadrants…

L'argument est un peu court, les parents ne viennent tout de même pas chercher leurs enfants à minuit. L'école est autre chose qu'une succession d'heures de cours : si la majorité des autres communes ne tombent pas dans la même dérive, c'est parce qu'elles ont trouvé des solutions adaptées. Ce cas est révélateur d'une crispation qui consiste souvent, pour l'école, à rejeter la faute sur les familles.

Plutôt que d'en venir aux amendes, l'école pourrait-elle renforcer la ponctualité des parents en leur expliquant plus clairement les raisons pour lesquelles elle ne peut pas assurer la garde des enfants au-delà d'une certaine heure ?

Les parents qui arrivent avec du retard sont profondément gênés, mal à l'aise à l'idée d'avoir laissé leurs enfants errer. Il se trouve qu'ils ont été pris dans une situation indépendante de leur volonté. Sauf à supposer qu'ils se désintéressent de leur enfant, ce qu'on a peine à croire. De plus les horaires ne sont pas les mêmes partout, beaucoup d'écoles gardent leurs portes ouvertes jusque relativement tard.

Faut-il allonger encore plus les heures d'ouverture des écoles ?

Les personnes qui travaillent au sein de l'établissement ont leurs propres enfants à aller chercher. Je dirais que c'est surtout un problème d'arrangement au niveau local. Le cas de Pontault-Combault est marginal, et cette mesure ne pourra pas tenir bien longtemps. Mais de là réformer de fond en comble le système français…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 01/10/2014 - 10:31
Moi je pense que c'est aux associations des parents d'élèves de
gérer cela. Que l'association ou les associations payent un professionnel pour compléter la garde sur le temps nécessaire. Bien évidemment cela sera payé par les parents qui auront besoin de cette prestation.