En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 3 heures 39 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 9 heures 40 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 20 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 3 heures 57 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 4 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 8 heures 53 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 11 heures 53 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
Henri Proglio devrait être reconduit lundi à la tête d'EDF.
© Reuters
Henri Proglio devrait être reconduit lundi à la tête d'EDF.
Recette gagnante

Henri Proglio sera-t-il reconduit à la tête d'EDF pour ses mérites ou par le système ?

Publié le 27 septembre 2014
Le PDG d'EDF, Henri Proglio, devrait être reconduit à son poste après le vote de l'assemblée générale des actionnaires et sur décision finale de François Hollande. Et ce n'est pas grâce à son mauvais bilan à la tête de l'entreprise.
Thierry Gadault, journaliste économique indépendant, a travaillé pour La Tribune, l'Expansion et le Nouvel Économiste. Il est co auteur d’"Henri Proglio, une réussite bien française. Enquête sur le président d'EDF et ses réseaux, les plus...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gadault
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gadault, journaliste économique indépendant, a travaillé pour La Tribune, l'Expansion et le Nouvel Économiste. Il est co auteur d’"Henri Proglio, une réussite bien française. Enquête sur le président d'EDF et ses réseaux, les plus...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le PDG d'EDF, Henri Proglio, devrait être reconduit à son poste après le vote de l'assemblée générale des actionnaires et sur décision finale de François Hollande. Et ce n'est pas grâce à son mauvais bilan à la tête de l'entreprise.

Atlantico : Le conseil d'administration d'EDF se réunit ce lundi 29 septembre, pour examiner la liste des administrateurs qui sera soumis au vote de l'assemblée générale des actionnaires. Henri Proglio devrait être reconduit à la tête d'EDF. Quel bilan peut-on faire de son action ?

Thierry Gadault : Si on prend la situation financière de l’entreprise, le bilan est extrêmement mauvais puisque EDF est surendettée, ces performances opérationnelles sont extrêmement faibles, il n’y a plus d’argent en caisse et donc le financement de la montagne d’investissements que l’entreprise doit faire au cours des dix prochaines années est impossible.


Côté opérationnel, on peut considérer que tout compte fait, Henri Proglio a plutôt bien mené sa barque en éviter tout conflit social dur à l’occasion de l’annonce de la fermeture de la centrale de Fessenheim, d’autre part il a quand même réglé les trois dossiers les plus embêtants pour EDF à l’internationale, à savoir l’Italie, l’Allemagne et les Etats-Unis. Mais au final, la situation globale d’EDF est aujourd’hui extrêmement préoccupante.

Comment expliquer alors son maintien à ce poste ? S’agit-il d’une position acquise par le mérite ou est-ce dépendant d’un certain système qui le favorise ?

La réponse est un peu complexe. D’un côté ce qui est évident, c’est qu’il n’y a pas de générations de patrons aujourd’hui d’entreprises publiques qui se détachent, ce qui ferait que le gouvernement aurait un choix assez important pour pouvoir remplacer un tel ou un tel. C’est ce système qui est en place, et il se maintient, c’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Stéphane Richard à la tête d’Orange. D’autre part, vu de l’Elysée, il a rempli en grande partie le deal qui avait été passé, sous cet angle là il n’y a de raisons non plus de le sanctionner.

On parle d’un homme qui a les réseaux les plus puissants de France, qui a été pendant plus de 30 ans, un lieutenant puis le général de la Compagnie générale des eaux, qui est devenu Vivendi, puis Véolia. C’est la société de services aux collectivités locales, Henri Proglio connaît donc bien toutes les coulisses et les secrets de la politique, c’est donc assez difficile de se fâcher avec un personnage tel que lui. Mais en même temps, il a 65 ans passées, on ne peut pas dire que EDF soit dans une situation très reluisante, on ne pas considéré que le forcing qui a été fait pour prolonger de 20 ans la durée de vie des centrales soit une excellente idée, il y a donc aussi tous les arguments pour en changer… Après il s’agit d’une question de volonté politique…

Pourtant en 2012, le candidat François Hollande voulait sa tête : "Proglio, il est sur la liste, celui-là. Ce type qui organise des meetings dans les centrales nucléaires contre les accords Verts-PS", déclarait-il. C'est aujourd'hui le Président Hollande qui prendra la décision finale. Comment expliquer ce revirement ? Comment Henri Proglio a-t-il gagné sa place ?

Entre mai et août 2012, à la suite de l’élection présidentielle Henri Proglio avait clairement pris position en faveur de Nicolas Sarkozy. A l’époque son maintien en place est du à deux faits : d’une part l’incapacité du Président en place à trancher et prendre des décisions, d’autre part une partie de son entourage était pour le maintien en poste de Proglio à la condition qu’il accepte un deal qui portait sur trois points. Le premier était la baisse de sa rémunération pour la mettre au niveau demandé pour les chefs d’entreprises publiques, ce qu’il a fait. Deuxièmement, il devait mettre sous contrôle la CGT pour éviter tout débordement social, il l’a fait. Et le troisième c’était de participer positivement à la préparation de la loi sur la transition énergétique, il a effectivement participé, mais si j’étais un partenaire écologiste du gouvernement je dirais qu’il a plutôt tout fait pour couler les ambitions de la loi, plutôt que d’en faire un instrument de politique énergétique.

Qui sont ses alliés dans le monde politique ?

Le lobbyiste Paul Boury est l’une des personnes qui ont fait le lien entre Henri Proglio et François Hollande, à l’Elysée il avait un soutien de poids : Pierre-René Lemas, l’ancien secrétaire général de l’Elysée, et au sein du gouvernement et à l’Assemblée, il avait de très nombreux élus, à commencer par Jean-Marc Ayrault.

Récemment Ségolène Royal lui demandait s'il était vraiment indispensable qu'il reste jusqu'en 2017... Qui sont les autres prétendants au "trône" ? Henri Proglio est-il sûr de l'emporter ?

Tant que la décision n’est pas prise on ne peut pas être sûr, mais s’il est renommé dans la liste des administrateurs c’est déjà un signe important. Thierry Breton, l’ancien ministre de l’Economie et patron d’Atos n’est pas candidat officiellement, mais on sait qu’Alain Minc et son ami Jean-Pierre Jouyet, le nouveau secrétaire général de l’Elysée ont fait le forcing cet été pour le positionner. On sait que de nombreux ministres sont opposés à un renouvellement d’Henri Proglio, que le nom de Guillaume Pépy est ressorti lui aussi durant l’été et qu’il se tiendrait prêt. Et le corps des mines essaie toujours de positionner l’un des siens, peut-être Jean-Pierre Clamadieu, le patron de Solvay.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires