En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

02.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

03.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

04.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

05.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

06.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

07.

Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 7 heures 6 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 8 heures 15 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 9 heures 55 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 12 heures 2 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 13 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 1 jour 6 heures
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 7 heures 30 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 8 heures 32 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 10 heures 28 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 12 heures 53 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 1 jour 6 heures
info atlantico
© Pixabay
Le groupe Cambacérès demande à François Hollande de faire appel de l'arrêt de la CEDH condamnant la France pour ne pas avoir retranscrit les actes de naissance des enfants nés de GPA à l'étranger.
© Pixabay
Le groupe Cambacérès demande à François Hollande de faire appel de l'arrêt de la CEDH condamnant la France pour ne pas avoir retranscrit les actes de naissance des enfants nés de GPA à l'étranger.
Lanceur d'alerte

GPA : "Pourquoi nous demandons à François Hollande de faire appel de la décision de la CEDH"

Publié le 26 septembre 2014
Le groupe Cambacérès, un collectif de hauts fonctionnaires formé lors des débats sur le mariage pour tous, demande à François Hollande de faire appel de l'arrêt de la CEDH condamnant la France pour ne pas avoir retranscrit les actes de naissance des enfants nés de GPA à l'étranger.
Le Groupe Cambacérès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Groupe Cambacérès regroupe à ce jour 82 anciens élèves de l’ENA, répartis sur 34 promotions de Montesquieu (1966) à Marie Curie (2012), qui ont souhaité interpeller le Président de la République sur les conséquences, néfastes pour l’intérêt général,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe Cambacérès, un collectif de hauts fonctionnaires formé lors des débats sur le mariage pour tous, demande à François Hollande de faire appel de l'arrêt de la CEDH condamnant la France pour ne pas avoir retranscrit les actes de naissance des enfants nés de GPA à l'étranger.

Lire l'appel du groupe Cambacérès : 

Monsieur le Président de la République, le 26 septembre, il sera trop tard.

Nous l’écrivions, citantd’éminents juristes,en mai 2013 : la loi dite « mariage pour tous » «invite àaller fabriquer les enfants à l'étranger, ce qui est déjà inacceptable, en attendant de dénoncerl’injustice de la sélection par l'argent pour organiser le marché des enfants en France».

Nous y sommes.

Le 26 septembre, en n’exerçant pas de recours contre l’arrêt de lacour européenne des droits del’homme du26 juin 2014, vous allez franchir une étape décisive et irréversible dans la prochainelégalisation du trafic des enfants et des contrats de mères porteuses, pudiquement appelé« gestation pour autrui » (GPA).

En juillet dernier, un ancien Premier ministre, un ancien Président de la Commission européenne, desscientifiques, des hommes et des femmes politiques vous ont publiquement et solennellementdemandé de vous opposer à cet arrêt. Nous ne citerons que deux phrases de ce texte limpide :« si laFrance plie, si les filiations des enfants issus de contrats de mères porteuses faites à l’étranger sontinscrites à l’état civil français, alors le marché des bébés devient de fait efficace. Le contrat de mèreporteuse fait à l’étranger sera aussi efficace que s’il était licite. »

Nul ne peut prétendre, sans mentir aux Français, que la GPA restera longtemps interdite en Francealors que les couples assezriches pourront y recourir à l’étranger, ni que le droit pourra longtempsinterdire la cause alors qu’ilaura reconnu son effet.

Quand le droit est dans cet état, il n’y a plus d’Etat de droit! Est-ce l’intérêt général?

Le 26 septembre, la France, pays des droits de l’homme, va s’engagersans le savoir dans la premièreétape d’une transformation de l’homme en objet de commerce ; mais vous, Monsieur le Président dela République, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Monsieur le Président de la République, il n’est pas encore trop tard…

Le groupe CAMBACERES

 

Atlantico a choisi d'interrogé le porte-parole du groupe Cambacérès afin qu'il puisse expliquer les motivations de l'appel lancé. 

 

 

Atlantico : Le groupe Cambacérès composé d'anciens élèves de l'ENA s'est formé au moment des débats sur le mariage pour tous. Pourquoi avoir choisi de vous reformer aujourd'hui ?

Le porte-parole de Cambacérès : Nous sommes étonnés de l'absence de réaction et de mobilisation de la Manif pour tous relativement à l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), condamnant la France pour ne pas avoir retranscrit les actes de naissance d'enfants nés de GPA à l'étranger. La France a jusqu'au 26 septembre pour faire appel de cette décision. Si le président de la République ne le fait pas, cet arrêt de la CEDH sera lourd de conséquences comme le souligne la tribune publiée au mois de juillet 2014 dans le quotidien Libération dont Lionel Jospin et Jacques Delors sont cosignataires. 

Ce sujet a eu très peu d'échos dans les médias et dans l'opinion, or on sait que si l'on ne fait pas appel de cet arrêt d'ici le 26 septembre, il entrera en vigueur. Nous estimons qu'il est de notre devoir d'alerter l'opinion sur un problème juridique qui est la conséquence de la loi qui a été adoptée. Pour nous, il y a urgence. 

>>> A lire également : Mariage homosexuel : "non, il n'est pas trop tard !"... Un collectif de hauts fonctionnaires interpelle le président de la République

 

Justement quelles seraient les conséquences d'une entrée en vigueur de l'arrêt de la CEDH ?

Reconnaitre les effets de la GPA pratiquée à l'étranger reviendrait à l'autoriser. De notre point de vue de haut fonctionnaire c'est très grave car le droit devient menteur. Soit le droit autorise, soit il interdit mais il ne peut pas interdire et autoriser les effets. Nous allons nous voir imposer une jurisprudence externe. C'est une fiction juridique discriminatoire car seuls les couples aisés pourront avoir recours à cette pratique.

Les conséquences en termes de jurisprudence seront simples, il y aura recours au principe d'égalité. Au nom d'une revendication d'égalité entre les couples d'hommes, les couples de femmes et les couples hétérosexuels, le même corpus juridique leur sera appliqué relativement à l'adoption et à la filiation. Au nom de la non-discrimination et de l'encadrement de cette pratique, la GPA et la PMA deviendront une pratique et le droit devra reconnaître la filiation ce qui conduira à une banalisation et une légalisation du marché des enfants. 

Il s'agit dans un premier  temps d'une incitation à changer les pratiques et quand les pratiques vont changer ce sera une incitation  à adapter la loiLes effets seront les mêmes que si la GPA était licite. Mais il s'agit d'un contrat portant sur les êtres humains ! Il y aura une pression sociale pour mettre en accord le droit avec la pratique. On ne peut pas interdire le principe et reconnaitre les effets.

Pourtant l'arrêt de la CEDH ne s'appuie-t-il pas sur la notion d'"intérêt supérieur" de l'enfant ? 

On oppose l'intérêt individuel de l'enfant qui sera plus heureux s'il a une situation juridique, à l'intérêt supérieur de l'enfant en général. Mais comment peut-on dire que d'organiser un marché des enfants sera dans l'intérêt supérieur de l'enfant ? C'est regarder le problème par le petit bout de la lorgnette. Nous sommes des serviteurs de l'intérêt commun, et c'est pour cela que nous alertons sur ces conséquences. Nous estimons que nous sommes là pour appliquer la loi à condition que la loi soit claire. Encore une fois la loi ne doit pas mentir. De même quand nous avion alerté en 2013, la loi n'était pas encore votée. Et nous avions alerté sur les conséquences du projet de loi qui sont la filiation. Notre mobilisation sur ce sujet prouve s'il en était besoin que notre opposition ne portait pas sur l'union de deux personnes de même sexe mais les conséquences sur les enfants du mariage de deux personnes de même sexe.Il ne s'agit pas là d'homophobie comme nous avons pu en être accusés mais de clarté de  la loi.

Dans ce cas, quelles sont les solutions juridiques qui permettraient de protéger les enfants sans pour autant encourager la fraude à la loi ? 

Les solutions existent, c'est ce qui a été dit dans la tribune de Libé mais aussi dans une lettre ouverte au président de la République rédigée par 10 députés socialistes. On peut aménager le droit mais cela ne doit pas vouloir dire accepter de fait la GPA ou alors nous devons le dire clairement. Pour nous, il ne s'agit pas dire qu'il faut interdire ou autoriser la GPA mais il y a un hiatus juridique. Pour les enfants nés de GPA à l'étranger, il faut apporter des solutions de traitement individuel notamment à travers la question de l'union civile ou encore la question du statut du beau parent. Cela peut se faire sans généraliser une "jurisprudence de Troie". A terme nous serons obligés de légaliser des pratiques pourtant intedites.

L'opinion n'a pas été suffisamment sensibilisée sur cette question. Le problème du mariage pour tous c'est le problème de la filiation.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/09/2014 - 23:03
La loi socialiste a fait exprès d'omettre ces cas de figure...
Elle a donc fait exprès de mentir...par omission! on savait très bien que cette loi mal-conçue, car conçue pour de mauvaises raisons ( l'égalitarisme n'est pas l'Egalité) conduirait inexorablement à la GPA et au marchandage des corps! Cette desappropriation du corps humain est dans la logique du socialisme archaïque, dans la logique de la rééducation societale, de la méthode ABCD, des méthodes d'apprentissage déstructurant...le but du socialisme est d'imposer sa logique délétère aux êtres humains...à leur corps défendant! Toute déstructuration et désincarnation de l'âme, telle que la GPA est la bienvenue...la loi socialiste avait prévu ce grand écart vers la GPA. Ne vous fatiguez-pas, car il n'y aura pas d'appel!