En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 9 min 45 sec
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 55 min 9 sec
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 4 heures 8 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 6 heures 46 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 7 heures 24 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 8 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 30 min 53 sec
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 1 heure 9 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 5 heures 21 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 8 heures 9 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 8 heures 48 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 9 heures 6 min
© english.al-akhbar.com
L'Etat islamique a appellé à tuer des "méchants et sales Français".
© english.al-akhbar.com
L'Etat islamique a appellé à tuer des "méchants et sales Français".
Il y a quelqu'un ?

L'Etat islamique appelle à tuer des "méchants et sales Français" en comptant sur Allah : cette étrange timidité des musulmans français à protester publiquement

Publié le 24 septembre 2014
Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est contenté de dire qu'il fallait se montrer au-dessus de tels propos.
Haoues Seniguer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haoues Seniguer est maître de conférences en science politique à l'Institut d'Études Politiques de Lyon (IEP)Il est aussi chercheur au Triangle, UMR 5206, Action, Discours, Pensée politique et économique à Lyon et chercheur associé à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est contenté de dire qu'il fallait se montrer au-dessus de tels propos.

Atlantico : Alors que des frappes occidentales visent actuellement l'Irak et la Syrie, l’Etat islamique a menacé les Occidentaux lundi, appelant notamment à tuer les "méchants et sales Français" en comptant sur Allah. La réaction du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est limitée à un : "Il faut nous montrer au-dessus de tels propos". Quel risque y a-t-il à ce que les représentants du culte musulman ne se sentent pas concernés par les dérives du Califat islamique ?

Haoues Seniguer : Le silence des organisations interroge et interpelle dans la mesure où dans cette déclaration de l’Etat islamique il est clairement fait mention de "sales Français". Ce silence peut porter préjudice à l’ensemble des musulmans de France identifiés à tort ou à raison aux organes représentatifs réels ou supposés. Cela crée des tensions au sein du tissu social français et peut porter préjudice au regard que peuvent avoir les non-musulmans envers les musulmans. Ce silence peut engager une responsabilité morale des représentants de l’islam de France.

Hormis un texte très tardif des principaux courants de l’islam le 14 septembre pour condamner les "exactions commises" contre les minorités en Irak notamment envers les chrétiens d’Orient, on retient surtout l'inertie des instances de l'islam. Quelles en sont les explications ?

On peut noter une première raison : l’apparente déconnection entre les cadres et la base, c’est-à-dire entre le comportement des responsables des organisations islamiques de France et la base sociale, ceux qui se sentent représentés par cette organisation. Ce silence montre l’état de décalage entre les cadres et l’attitude inquiète de nombreux musulmans du pays d’être stigmatisés et d’être mis à l’index en France. Le deuxième élément est sans doute lié à des contradictions internes chez ces organisations. Ainsi, quelqu’un comme Youssef al-Qaradawi qui est une référence idéologique pour l’UOIF s’est exprimé contre les agissements de l’Etat Islamique mais s’est en revanche prononcé pour le califat. Il refuse aussi l’intervention étrangère contre l’Etat islamique. Quel est le point commun entre Tarek Oubrou de l’UOIF partisan d’une théologie libérale et Ahmed Jaballah partisan d’une idéologie dans la tendance des Frères musulmans ? Le silence de certaines organisations, à l'instar de l'UOIF, est lié à cette difficulté de trouver une position d'équilibre entre des figures controversées, comme Youssef al-Qaradawi, auquel se réfère justement l'UOIF, et la nécessité de parler et de couper court entre ce lien qui peut être fait entre islam et radicalité. Troisièmement, les organisations musulmanes peuvent être tentées de dire : "Laissons passer la tempête et évitons de réagir à chaud car sans le vouloir on crée un amalgame entre islam de France et radicalisme". Les organisations françaises sont dans un entonnoir. Elles sont prises en étau entre la nécessité de s’exprimer et en même temps de ne pas parler pour éviter que le lien soit établi entre le Islam et Etat islamique. C’est le paradoxe.

Certains responsables du culte sont gênés aux entournures car ils ont un point commun avec l’Etat Islamique : la volonté d’instaurer le califat. Que pensent les organisations islamiques de France sur la perspective du califat ? C’est une question importante dont il faudrait avoir une réponse.

Au Royaume-Uni, des jeunes britanniques de confession musulmane mènent une campagne pour dénoncer les actes djihadistes de l’Etat islamique, refusant que l’organisation puisse parler en leur nom et en celui de l’islam. Pourquoi ce genre d’initiative n’a pour le moment pas été pris en France ?

D’abord, il faut dire que c’est une excellente initiative et ce serait bien qu’elle soit émise par les organisations islamiques de France car ce serait une façon de rompre avec la représentation fantasmée d’un musulman qui serait potentiellement dangereux pour la cité. On peut l’expliquer par l’inertie et les contradictions majeures mais il faut que les médias relayent cette initiative qui vient de la base. Rappelons aussi qu’au Royaume-Uni c’est une autre tradition "communautarienne", des gens s'expriment avec les apparences extérieures de l’islamité. En France c’est une tradition républicaine qui vise à considérer les individus comme des citoyens et non comme appartenant à tel ou tel groupe ethnique ou religieux.

Face à la  progression de l’Etat islamique et la recrudescence du nombre de candidats au djihad vers la Syrie et l’Irak, quelle attitude devrait adopter le CFCM et les autorités religieuses musulmanes françaises ?

Pour moi le meilleur moyen est de dire que tout silence des responsables du culte musulman sera assimilé à tort ou à raison comme une forme de complicité idéologique. Il faut que les organisations sortent du bois et rompent leur image. Il y a peut-être aussi des initiatives locales à prendre. Je pense que les Français non-musulmans attendent par exemple la tenue de rassemblements de musulmans dans les villes françaises pour s’exprimer contre les agissements de l’Etat islamique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hmrmon
- 25/09/2014 - 19:18
État islamique.
Comment s'étonner de telles dérives quand cette religion lobotomise littéralement ses adeptes dès l'enfance et les terrorise par la crainte de l'enfer ou la décapitation si l'idée leur prenait de la critiquer le moindrement ou pire encore de vouloir la quitter pour une autre, moins sectaire.
Mais en un sens, toutes ces atrocités commises par ces barbus fanatiques ont, triste à dire, malgré tout, tout, un côté positif, en ce sens qu'elles vont enfin forcer l'Occident et surtout toutes ces belles âmes, pétries de grands sentiments, façonnées par la rectitude politique, à prendre enfin conscience que les Huns et la barbarie qui leur est associée sont à nouveau dans le décor et que seule une force froide, résolue, sans états d'âme, décidée à prendre tous les moyens voulus, pourra, sinon complètement l'éradiquer, du moins lui rogner suffisamment les griffes en lui inspirant par nos armes la terreur qu'elle nous inspire.
ISABLEUE
- 25/09/2014 - 15:33
Chalgoumi est un type bien
Mais il est surveillé car il a reçu des menaces de quelques coreligionnaires....
Donc, cela ne fait pas beaucoup.

ses détracteurs l'appelle l'Imam des Juifs" car il les a soutenu C'est tout dire ...

TMIT
- 25/09/2014 - 12:32
Tout est dit dans les commentaires
Ils sont timides parce qu'effectivement si la majorité d'entre eux ne tue(rai) pas, en revanche ils approuvent passivement ce qui se passe!