En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

07.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 34 min 1 sec
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 2 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 2 heures 47 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 55 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 4 heures 10 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 5 heures 43 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 18 heures 29 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 1 heure 30 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 55 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 2 heures 27 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 57 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 4 heures 4 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 5 heures 21 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 19 heures 23 min
© Pixabay
Le gouvernement envisage de supprimer la première des six tranches de l’impôt sur le revenu.
© Pixabay
Le gouvernement envisage de supprimer la première des six tranches de l’impôt sur le revenu.
Des gagnants... et des perdants

Pourquoi la suppression de la 1ère tranche de l'impôt sur le revenu reviendra à paupériser davantage les classes moyennes

Publié le 18 septembre 2014
Manuel Valls a déclaré ce mercredi matin qu'il souhaitait supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu dans la loi de finances pour 2015, permettant de faire baisser la pression fiscale sur 6 millions de ménages selon Manuel Valls, 9 millions selon Christian Eckert secrétaire d'Etat au Budget. Les autres contribuables, en revanche, vont devoir combler le manque à gagner.
François Tripet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Tripet est avocat fiscaliste.Avocat au Barreau de Paris depuis 1978, il est essentiellement un " patrimonialiste international " qui, avec son équipe, apporte son concours et son assistance à plus d'un millier de familles réparties sur les cinq...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Manuel Valls a déclaré ce mercredi matin qu'il souhaitait supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu dans la loi de finances pour 2015, permettant de faire baisser la pression fiscale sur 6 millions de ménages selon Manuel Valls, 9 millions selon Christian Eckert secrétaire d'Etat au Budget. Les autres contribuables, en revanche, vont devoir combler le manque à gagner.

Atlantico : Le gouvernement envisage de supprimer la première des six tranches de l’impôt sur le revenu ce qui ferait baisser la pression fiscale sur 6 millions de ménages selon Manuel Valls, sur 9 millions selon Christian Eckert secrétaire d'Etat au Budget. Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Que va-t-il se passer pour ceux qui vont continuer d'en payer ? Quelles conséquences aura sur le montant de leurs impôts la suppression de la 1ère tranche ?

François Tripet : Avec cette mesure, les deux premières tranches d’imposition, celles qui allaient jusqu’à maintenant de 0 à 6011 euros puis de 6011 à 11 991 euros, fusionnent désormais et le taux applicable sera donc nul. Auparavant, si la première était exemptée de l’impôt, la seconde se voyait appliquer un taux de 5.50 %. La conséquence, c’est l’effet de ressaut ou de seuil. C’est ce que les Anglais appellent « la falaise fiscale » : soit on est juste-en dessous et on ne monte pas soit on est concerné. Les contribuables qui faisaient partie de la troisième tranche, désormais la deuxième donc, devront toujours s’acquitter d’un taux à 14 %. Cette mesure du gouvernement va augmenter cet effet de ressaut et les contribuables qui gagnent un peu plus de 11 991 euros vont sans doute chercher des moyens de contourner cet effet de ressaut pour éviter d’être dans cette tranche imposable.

A un moment donné il va falloir que la classe moyenne, celle qui est juste au-dessus à partir de l’ancienne troisième tranche, paye l’addition. Ce sont les victimes expiatoires de cette mesure. On peut légitimement imaginer que les contribuables qui se trouvent dans les quatre tranches imposables vont payer plus d’impôts à partir de septembre 2015.  C’est ce que l’on a constaté les années précédentes lorsque des mesures similaires ont été prises. En fait, Manuel Valls doit satisfaire l’aile gauche du parti en donnant des gages et tente de faire retomber la pression fiscale car il sent que la révolte populaire n’est pas loin.  On est dans l’urgence. Cette mesure va calmer pas mal de monde pour un ou deux mois mais les problèmes vont continuer. 

Alors que les classes moyennes se disent étranglées par les impôts, une telle mesure leur serait-elle réellement favorable ?

A très court terme cette décision est favorable car il y a une baisse de l’étreinte fiscale. En fait, les 6 millions (ou 9 millions selon le ministre du Budget) de Français concernés par cette décision sont des gens capables de descendre dans la rue, ce sont des gens en voie de paupérisation. A moyen terme en revanche cette mesure fait qu’aggraver les déséquilibres entre ceux qui payent des impôts et ceux qui n’en payent pas ou peu. Le système fiscal français est devenu totalement déséquilibré, c’est une robe de mariée qui a été recousue pendant 30 ans et qui ne ressemble désormais plus à rien. Il y a presque deux ans je disais que la partie inférieure des classes moyennes prenait proportionnellement l’essentiel du coût fiscal. Aujourd’hui je dirais que par effets de domino successifs le phénomène de paupérisation ne s’arrête pas une tranche du barème particulière : il concerne de plus en plus les tranches centrales, la 3e et la 4e.

Selon les chiffres de Bercy, la mesure coûtera 3,3 milliards d’euros. Cette estimation vous semble-t-elle correcte ?

Non et le coût sera bien supérieur, on est généralement 20 à 40 % en dessous de la réalité. Personne n’a accès à la façon dont Bercy calcule leurs estimations et quand on regarde les comptes des Lois de finances rectificatives deux ans plus tard ou les rapports de la Cour des comptes on se rend compte qu’il y a des erreurs de calcul systématiques de la part de Bercy. Ce sont toujours des effets d’annonce et le gouvernement ne peut pas dire que cela va par exemple coûter 5,5 milliards d’euros. Cette mesure est coûteuse sur le plan budgétaire car elle concerne beaucoup de personnes. Le gouvernement va devoir trouver  des ressources supplémentaires ce qui va aggraver un peu plus ses marges de manœuvre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
G2D
- 18/09/2014 - 16:04
Suicide
Ceci équivaut a un suicide Economique en enlevant toute légitimité a un impôt qui doit etre universel pour être constitutionnel. Seule solution faire un impôt proportionnel (flat tax) applicable a 100% de la population. La France et maintenant avec la Corée du Nord le seul pays ou les services de l’état sont gratuits pour une majorité de la population., Je suis a l’étranger depuis 35 ans et désespéré de voir les classes politiques françaises tuer la France chaque année.. je conseille aux "travailleurs" (ceux qui paient les impôts) a émigrer au plus vite
lémire
- 18/09/2014 - 14:08
falaise ou dune
Cette falaise fiscale n'existe pas. Les classes moyennes supérieures ne paieront plus d'impôt sur la tranche autrefois à 5,50% et commenceront à payer en proportion de ce qu'il gagnent au-dessus de 11000 et quelques ; la pente sera plus raide que celle à partir de 6000 et quelque, mais elle restera strictement identique à ce qu'elle était avant
Cette mesure est peut-être démagogique et discrédite un peu plus l'impôt républicain sur le revenu, mais les classes moyennes supérieures et riches paieront moins d'impôts ; elles y gagneront même plus que ceux qui n'auront plus rien à payer.
vangog
- 17/09/2014 - 20:49
C'est une économie, ça?...
Non, cela s'appelle une dépense! Et cela colle totalement à la politique social-démagogique des trente dernières années qui a amené la France au fond du trou. Et le but est toujours le même pour les gauchistes: sauver leurs alliances contre-nature et leurs derniers électeurs...au détriment de la France...ça ne continuera plus longtemps pour ces fourbes!