En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 8 heures 30 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 9 heures 54 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 11 heures 2 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 11 heures 38 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 13 heures 5 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 14 heures 34 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 15 heures 27 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 15 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 16 heures 3 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 9 heures 12 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 10 heures 22 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 11 heures 22 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 11 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 13 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 14 heures 49 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 15 heures 21 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 15 heures 37 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 16 heures 11 min
© revolution.cityzencar.com
Par rapport à 2013, les classes moyennes devront payer 911 euros d'impôts sur le revenu supplémentaires.
© revolution.cityzencar.com
Par rapport à 2013, les classes moyennes devront payer 911 euros d'impôts sur le revenu supplémentaires.
Toujours plus

Paiement du dernier tiers : le vrai calcul qui explique pourquoi certains en paient beaucoup plus cette année

Publié le 19 septembre 2014
En comparant l'impôt sur le revenu 2013 et l'impôt sur le revenu 2014, un constat s'impose : l'augmentation de la somme à payer. De 786 euros pour les ménages dits "aisés" à 911 euros pour ceux dits "moyens", cette augmentation témoigne des choix fiscaux opérés par le gouvernement en faveur des revenus les plus faibles.
Thomas Carbonnier est avocat associé au sein du Cabinet Equity Avocats. Il intervient en droit des affaires et fiscalité pour une clientèle composée de chefs d’entreprises et de PME. Il enseigne la fiscalité en DSCG à l’INTEC (CNAM) et le droit de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Carbonnier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Carbonnier est avocat associé au sein du Cabinet Equity Avocats. Il intervient en droit des affaires et fiscalité pour une clientèle composée de chefs d’entreprises et de PME. Il enseigne la fiscalité en DSCG à l’INTEC (CNAM) et le droit de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En comparant l'impôt sur le revenu 2013 et l'impôt sur le revenu 2014, un constat s'impose : l'augmentation de la somme à payer. De 786 euros pour les ménages dits "aisés" à 911 euros pour ceux dits "moyens", cette augmentation témoigne des choix fiscaux opérés par le gouvernement en faveur des revenus les plus faibles.

Les médias mettent en lumière des témoignages de contribuables qui ne payaient pas d’impôt dans le passé mais qui désormais le paieraient. Plutôt que de se laisser mener en bateau au moyen de pratiques douteuses à l’instar de certaines compagnies de ferry faisant de la concurrence à la SNCM, examinons les chiffres pour en tirer une conclusion objective.

En septembre 2013, l’article paru sur Atlantico.fr intitulé " Impôt sur le revenu : qui paie (un peu) moins, qui paie (beaucoup) plus en 2013 qu’en 2012 " avait remporté un franc succès grâce à des simulations de feuilles d’imposition sur le revenu des grandes catégories de ménages : ménage dit "à faibles revenus", ménage dit "moyen" et ménage dit "aisé".

Nous allons donc reprendre le même esprit et faire de nouveau cet exercice en comparant l’IR 2013 (revenus de 2012, paiement de l’impôt en 2013) et l’IR 2014 (revenus de 2013, paiement de l’impôt en 2014).

Nous conserverons la même méthodologie afin d’assurer un constat objectif. Les chiffres issus de l’ouvrage Pour une révolution fiscale rédigé par C. Landais, T. Piketty, E. Saez et publié en 2011, serviront de base de travail.

  • ·                Pour un ménage "à faibles revenus" : - 773 euros !

 

Les ménages dits à faibles revenus représentent 50% du total des ménages français. Ils disposent d’une rémunération mensuelle moyenne de 1 600 euros net et d’un patrimoine de 14 000 euros par adulte. 

 

 

Ceci s’explique tout d’abord par une réduction exceptionnelle en faveur des ménages modestes de 700 euros pour un couple et 350 euros pour un célibataire. Ensuite, le montant d’IR n’étant plus que de 33 euros, il n’est pas recouvré !

Cette année encore, le gouvernement a baissé le montant de l’IR des ménages les plus fragiles. Comme le montrent les chiffres, nous sommes bien loin de ce que certains imaginent.

Comme en 2013, le nombre de contribuables payant l’IR avait, pour la première fois, dépassé le seuil des 50%, l’objectif affiché du gouvernement a été d’exonérer d’IR les contribuables modestes.

En effet, le seuil des 50% avait pu être franchi grâce aux décisions fiscales qui avaient été prises à l’époque telles que le gel du barème des tranches, la réduction des effets du quotient familial, la diminution liée aux dépenses de scolarité des enfants, le plafonnement des niches fiscales en tout genre, y compris celles qui n’en étaient pas… etc.

Le nombre de foyers fiscaux qui, déjà existants en 2013, vont " entrer " ou " sortir " de l'IR en 2014 n'est toutefois pas disponible.

 

Schéma simplifié de la réduction exceptionnelle d'impôt sur le revenu
(pour un célibataire sans personne à charge)

Source : commission des finances du Sénat

Le coût pour 2014 de la réduction exceptionnelle d'impôt sur le revenu proposée par le présent article est évalué à 1,16 milliard d'euros !

  • ·                Pour un ménage dit "moyen" : + 911 euros !

 

Les ménages dits "moyens" représentent environ 40% du total des ménages français. Ils disposent d’une rémunération mensuelle moyenne de 3 000 euros net et d’un patrimoine moyen de 154 000 euros par adulte. Généralement, ce patrimoine est investi dans des actions de sociétés cotées en bourse ou de l’immobilier résidentiel.

 

 

Le constat est fort simple:  la classe moyenne doit se serrer encore un peu plus la ceinture en payant 911 euros d’impôt supplémentaire cette année ! Ceci s’explique par une réduction des effets du quotient familial. Autrement exprimé, être dans la classe moyenne et avoir des enfants ne fait pas vraiment bon ménage.

 

 

  • ·                Pour un ménage dit "aisé " : + 786 euros !

 

 

Une fois de plus, le plafonnement des effets du quotient familial vient mécaniquement augmenter le montant de l’IR. Comme le gouvernement le montre depuis son arrivée au pouvoir, à travers cette fiscalité, sa volonté est d’anéantir les classes moyennes et aisées.

Les maux de notre société sont connus. Les remèdes l’étant également : que fait le gouvernement ? Quelle France souhaitons-nous ? Une France peuplée d’une majorité de pauvres et de très pauvres avec quelques riches en cours de paupérisation, ou bien peuplée d’une minorité relativement pauvre avec une majorité de bourgeois et de quelques riches tous heureux de vivre en France? Souhaitons-nous faire ressembler notre pays à certains pays d’Afrique ou à la Suisse ?

Finalement c’est sur ce sujet qu’un débat décomplexé devrait avoir lieu…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Picquigny
- 15/09/2014 - 14:23
Un vocabulaire fautif
Qualifier de ménage moyen un ménage dont le revenu fiscal atteint 75 000 € est déraisonnable. Pour mémoire, l’Insee indique pour 2011 que le revenu fiscal moyen par Unité de Consommation en France métropolitaine s’élève à 19 218 € soit 48 045 € pour un couple avec 2 enfants (de plus de 14 ans).
Quant à désigner de famille aisée un ménage dont le revenu est proche de 250 000 €, on frise la provocation. Cette tranche de revenu place cette famille dans le dernier centile (le 1% les plus riches). A tout le moins, peut-on qualifier cette famille de « très aisée » si on ne veut pas utiliser les termes plus connotés idéologiquement de riche ou privilégiée.
L’augmentation des impôts est avérée, il n’est nul besoin de forcer le trait.
pale rider
- 15/09/2014 - 09:28
Je crois que nos dirigeants adorent le modèle africain
Ils en ont adopté toutes les méthodes: enrichissement personnel, passe-droits , vassalité et servilité vis à vis de ceux qui tirent leurs ficelles (US , Qatar) et mise en coupe réglée de la jeunesse . .. la liste est longue . Nous attendons maintenant les guerres ethniques tribales et religieuses , chouette !