En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

04.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

05.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

07.

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 13 heures 55 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 17 heures 3 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 19 heures 13 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 20 heures 36 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 21 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 21 heures 37 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 14 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 17 heures 8 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 18 heures 22 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 20 heures 17 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 21 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 1 jour 6 heures
Le marché à 40 milliards de dollars

Pourquoi l’annonce la plus importante de la keynote n’est pas l’iPhone 6 mais l’Apple Pay

Publié le 13 septembre 2014
Le 9 septembre, la marque à la pomme a présenté ses petits bijoux. Entre l'Iphone 6 et l'Iwatch s'est glissé un service de paiement mobile repensé version Apple, sécurisation et ergonomie simplifiée. Une révolution d'usage qui ouvrira au mastodonte la voie d'un marché difficile mais juteux.
Jérôme Traisnel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérome Traisnel, Président Directeur Général, co-fondateur de SlimPay, et vice-président de l'AFEPAME, Association française des établissements de paiement et de monnaie électronique. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 9 septembre, la marque à la pomme a présenté ses petits bijoux. Entre l'Iphone 6 et l'Iwatch s'est glissé un service de paiement mobile repensé version Apple, sécurisation et ergonomie simplifiée. Une révolution d'usage qui ouvrira au mastodonte la voie d'un marché difficile mais juteux.

Atlantico : Lors de la Keynote d'Apple du 9 septembre, la firme a dévoilé l'attendu Iphone 6, sa montre connectée mais également l'Apple Pay, en quoi ce dernier est véritablement l'innovation à venir en terme d'usages ?

Jérôme Fraisnel : La première est évidemment d'avoir la possibilité d'avoir un paiement de proximité avec son Iphone sécurisé par la capture biométrique. Cette innovation permet de répondre à un problème qui se pose avec le paiement sans contact via une carte. Apple apporte une révolution d'usage car des technologies avaient précédemment intégré ce mode paiement. La rupture se pose au niveau ergonomique d'un paiement sans contact sécurisé. Une personne qui souhaite effectuer un paiement va donc présenter son mobile sur le terminal bancaire qui est aujourd'hui déjà capable de comprendre les transactions NFC. Ainsi, la puce NFC qui va être intégrée dans le mobile va pouvoir déclencher une transaction carte bancaire care le mobile a préalablement intégré les coordonnées bancaires. La transaction est sécurisée par un consentement formel et authentifié par l'utilisateur qui est dans le cas de la technologie Apple, la capture biométrique du doigt.

De nombreuses annonces de systèmes de paiement par mobile notamment celui de Google ont précédé celle de la marque à la pomme, en quoi pourrait-elle mieux pénétrer le marché ?

Il existe deux grandes différences. La première est que le système Apple se focalise sur le paiement de proximité or les techniques de paiement du type Google Wallet ou d'autres étaient orientés sur les paiements sur Internet. Le paiement de proximité reste largement dominant aujourd'hui. De plus, les lecteurs sont de plus en plus nombreux et les accords avec les banques vont permettre de multiplier les terminaux sans contact.

La deuxième réside dans le fait qu'Apple propose un système de sécurisation biométrique très simple et fluide qui n'utilise pas de mot de passe.

Quelle serait l'ampleur de ce marché pour le mastodonte de la Tech ? En quoi représente-t-il une aubaine ? L'accès privilégié aux 800 millions de coordonnées bancaires des utilisateurs Itunes est-il un atout ?

Si on se fie aux déclarations d'Apple, la firme ne prétend pas réaliser un bénéfice direct de ses transactions mais plutôt indirect sur la vente de mobile. Il faut savoir qu'au sein des services de paiement, les marges sont extrêmement réduites, les opérateurs bancaires réalisent peu de profits sur les transactions. De ce fait, la marge de manœuvre d'Apple paraît réduite car elle ne peut pas proposer aux marchands de payer plus cher car ils refuseront. Or, Apple veut avant tout vendre des mobiles en apportant de la valeur ajoutée à ses porteurs.

L'information sur Itunes est très volatile car les coordonnées ne sont pas toujours renouvelées. Il faudra que le consommateur accepte le paiement par mobile. Néanmoins, cette base représente un atout dont souhaite se servir Apple car un utilisateur n'aura pas besoin de rentrer une nouvelle fois ces données bancaires. La stratégie relève de l'usage, il s'agit de faciliter l'utilisation du paiement par mobile. La réussite du paiement mobile pour Apple sera un mélange de facteurs de succès car le principal problème d'un nouveau service de paiement c'est l'inscription de l'utilisateur sur la plateforme. Cette fluidité va permettre à la marque à la pomme de commencer tout de suite et manière importante. Il faut cependant que le consommateur soit prêt pour ce nouvel usage.

Apple a-t-il davantage les possibilités de déclencher le réflexe du paiement de proximité que ces prédécesseurs ? Comment la marque peut-elle en tirer profit dans le futur ?  

L'avantage réside principalement dans la simplicité de la sécurisation. Il faut seulement s'authentifier pour avoir accès au service. Le réel inconvénient est que la technique est possible uniquement pour les porteurs d'Iphone voire d'Iphone 6. Or, la notion d'universalité est primordiale, aujourd'hui la carte bancaire est disponible pour la grande majorité. Le point intéressant est que généralement les utilisateurs d'Iphone sont une clientèle aisée donc avec un potentiel de pouvoir d'achat.

Le paiement de proximité n'a pas connu d'innovations majeures, ce qui représente une opportunité pour Apple pour développer un écosystème avec une facilité d'usage. C'est un réel défi car le marché a longtemps été freiné par les obstacles liés aux usages.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 14/09/2014 - 01:09
Apple ne fait que monnayer son retard ! Le NFC est déjà vieux !
S. Jobs de son vivant n'avait cessé de critiquer le NFC, peu fiable par rapport à Bluetooth, etc, etc. Apple a du attendre jusqu'à maintenant pour oser équiper ses smartphones de NFC, ce qu'ont depuis longtemps les téléphones android et les cartes Visa depuis 2 ans ! De plus ce n'est pas gratuit car Apple prend 0,15 % de la transaction ! Pour les US où les cartes de paiement sont loin d'avoir toutes une puce et un code PIN c'est un plus. Pour l' Europe les banques et les entreprises n'ont pas encore étaient contactées. Je pense que l'on a déjà en France un bon système : carte avec contact NFC jusqu'à 20€, puis carte avec code PIN à introduire et pour les achats importants sur le net envoi d'un code par SMS à introduire pour valider tout achat important sur le net. Apple a surtout un excellentissime service marketing !Quant aux 0,15 % de la transaction, qui va les payer ??