En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 9 heures 12 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 13 heures 50 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 14 heures 48 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 15 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 16 heures 10 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 54 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 12 heures 30 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 18 heures 58 min
Pourquoi si loin ?

Irak, Syrie… Mais c’est en France qu’il faut combattre les jihadistes car les assassins sont parmi nous

Publié le 12 septembre 2014
François Hollande est à Bagdad pour participer à une coalition internationale contre les barbares du califat islamique. Peut-être devrait-il aussi s’intéresser à ceux qui sont chez nous.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande est à Bagdad pour participer à une coalition internationale contre les barbares du califat islamique. Peut-être devrait-il aussi s’intéresser à ceux qui sont chez nous.

Plusieurs milliers de ressortissants européens (ce qui ne veut pas dire Européens) font le jihad en Irak et en Syrie. Des frappes aériennes, avec des avions français, vont tenter de les anéantir eux et leurs collègues locaux. Ainsi, des Français vont tuer des Français (tel est du moins la mention qui figure sur leurs passeports).

Mehdi Nemmouche est Français. Et c’est en cette qualité qu’il a été le geôlier et le tortionnaire d’otages français. Et c’est fort de cette expérience qu’il est allé tuer quelques Juifs à Bruxelles. Quant à l’homme qui a décapité James Foley, lui, il est citoyen britannique… Ils sont plusieurs milliers comme eux partis d’Europe pour égorger et torturer ceux qui ne partagent pas la même foi qu’eux. Pour la France Claude Moniquet, spécialiste reconnu, estime leur nombre à environ 1200 !

Nous savons tous d’où ils viennent et où ils reviendront s’ils ne meurent pas au jihad et si les services de renseignements français ne leur mettent pas la main au collet. Ils viennent de nos cités. De certaines de nos cités. Ils sont en bas de chez nous. Parmi nous. Là, des questions se posent.

Qu’avons-nous fait (et en tout cas ceux que nous avons élus) pour que les cages d’escalier des HLM deviennent des cages aux fauves ? Comment avons-nous pu laisser se développer une telle concentration de haine ? Pourquoi les milliards et les milliards déversés sur les banlieues ont-il pu servir à nourrir des tueurs ou des tueurs potentiels ?

Le constat est accablant. Il signe l’échec tragique d’une "politique de la ville" qui croyait guérir les pulsions délétères des banlieues avec un traitement social, c’est-à-dire de l’assistanat. Ministre en son temps, Bernard Tapie crû bien faire en envoyant des gamins en déshérence jouer au foot. Ils ont grandi, ce n’est plus dans un ballon qu’ils tapent mais dans des têtes coupées en Irak et en Syrie. Il paraît urgent donc de s’intéresser à la répression qui n’a certes pas bonne presse. Une répression qui s’inspirerait de la phrase de Saint-Just : "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté".

On sait où trouver les assassins présents ou à venir. C’est là-bas qu’il faut aller avec tous les moyens dont disposent la police et la justice. Immeuble par immeuble, appartement par appartement… Mais alors - oh horreur ! - ce serait une punition collective ? Faux débat. Tous les habitants des cités ne sont pas, loin de là, des jihadistes. Mais tous les jihadistes viennent des cités. Tous les musulmans ne sont certes pas des amoureux de l’arme blanche. Mais tous ceux qui décapitent et torturent sont musulmans. Tous les petits délinquants (dealers, voleurs, braqueurs) ne se muent pas en jihadistes. Mais tous les jihadistes ont été d’abord des délinquants.

Cela s’appelle la guerre ? Oui. Sauf à avoir peur des mots. Ceux qu’il s’agit de mettre hors d’état de nuire se sont shootés des heures durant en regardant des vidéos avec des têtes coupées, des gamins yézidiségorgés, des cadavres par dizaines. Puis, l’appétit venant, ils ont pensé qu’ils pourraient y trouver du plaisir. Et sont passés du virtuel au réel. Tous les goûts sont dans la nature. Mais quelle est la nature de ces gens-là ? Qu’y a-t-il dans les cerveaux et les âmes des 1200 jihadistes français partis faire le plus sanglant des tourismes en Irak et en Syrie ?

La prison certes n’est qu’un expédient. Elle ne guérit ni ne soigne. Elle permet au moins d’espérer que pendant un certain nombre d’années (celles que voudront bien leur infliger des juges enfin décidés à appliquer les peines les plus sévères prévues par la loi) les jihadistes seront empêchés de tuer en Irak, en Syrie et chez nous. C’est pourquoi, hélas, il faut construire des prisons et cesser de construire des cités…

Et n'oubliez pas : le A-book de Benoît Rayski, Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme, est toujours disponible à la vente sur Atlantico éditions : 

Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pirarucu
- 13/09/2014 - 21:14
L'évolution des espèces en prison
Il faut surtout lutter contre le fanatisme religieux en prison. Je suis toujours étonné de savoir qu'on laisse des imams entrer dans les prisons alors qu'il n'existe pas de services payés par l'Etat pour apprendre aux détenus à comprendre le réel. Ces gens sont déconnectés du réel. Il faudrait leur expliquer que l'évolution des espèces est un fait et que les textes religieux sont des fables. Cela ne peut leur faire que du bien.
Benoit 2011
- 13/09/2014 - 09:49
Van Gog
J'aimerais tant que vous ayez tort ! Hélas je n'en suis pas sur.......
vangog
- 13/09/2014 - 09:42
Trop tard, Rayski! Il fallait réfléchir avant...
Avec 6 à 10 millions de musulmans en France, qui croissent et multiplient au même rythme que le laxisme immigrationniste et les aides socialistes qui leur sont accordées, la déflagration va survenir très vite! La faible proportion de ces musulmans qui utilise le prétexte de la religion pour se venger de ses frustrations, va augmenter: de 1200, ils passeront à 12000...puis 120000...inutile d'envoyer des troupes pour contrôler les cages d'escalier des banlieues, comme vous le suggérez...ils se réfugieront sur les toits, avec des parpaings! Car vous n'espérez pas que la police nationale puisse pénétrer dans les ghettos fabriqués par la gauche (UMP inclus) avec l'argent des Français? C'est trop tard. Il fallait écouter le FN, lorsqu'il vous mettait en garde, il y a vingt ans, trente ans...
Ceci signe l'échec de l'intégration française, de la politique d'asile français, de la politique de la ville, de la politique de l'emploi et prouve que tout cet argent dépense en pure perte eut été plus utile à des investissements productifs, en créant les conditions du travail et de l'intégration. Par ses aides socialistes à sens unique, la France a choisi la voie du malheur et de la désintégration