© Qleek
La Start-up du Jeudi
Vos contenus digitaux à portée de Qleek, la cassette du futur
Publié le 11 septembre 2014
Qleek propose de rematérialiser vos playlists sur des galets hexagonaux à poser sur un lecteur en bois pour démarrer leur lecture. Pierre-Rudolf Gerlach, Johanna Hartzheim et Ismail Salhi surfe sur la tendance des objets connectés pour offrir un support physique design aux contenus audio, vidéo et fichiers digitaux allant de Youtube à Dropbox.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qleek propose de rematérialiser vos playlists sur des galets hexagonaux à poser sur un lecteur en bois pour démarrer leur lecture. Pierre-Rudolf Gerlach, Johanna Hartzheim et Ismail Salhi surfe sur la tendance des objets connectés pour offrir un support physique design aux contenus audio, vidéo et fichiers digitaux allant de Youtube à Dropbox.

Prendre son téléphone, le brancher à Airplay, activer l’application, chercher sa playlist, la lancer… Un rituel intégré désormais par beaucoup, alors que les bons vieux disques ou les cassettes ont disparus de nos étagères. Avec Qleek, il suffit de poser sa Tapps dédiée à un contenu digital prédéfini sur le lecteur pour démarrer automatiquement la lecture.  Agréables au toucher, ces "Tapps" vendues par la start-up remettent en forme d’objets réels les morceaux, vidéos, diaporamas photos digitalisées.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Un produit pour personnes âgées ou réfractaires à la technologie ? Bien au contraire, expose Pierre-Rudolf : "Qleek s’adresse à la nouvelle génération, fière de ses goûts", qui ne veut plus passer 5 minutes à chercher sur un ordinateur sa playlist Youtube ou son album Flickr. Un coté "ado qui affiche ses goûts musicaux avec un poster". Car visuellement, les Tapps sont personnalisables à souhait comme une sorte de pochette et, comme le lecteur, sont construits en bois de hêtre vernis. "Avec Qleek, on peut de nouveau montrer ses photos, les partager physiquement tout en profitant du coté immatériel.

Sans se connaître à l’époque, Pierre-Rudolf et Ismaïl ont eu la même idée au même moment. Pierre-Rudolf est ingénieur. Il a travaillé sur l’un des tous  premiers objets connectés en 2005. Ismaël est docteur en informatique et s’occupait de l’accompagnement de laboratoires pour trouver des applications commerciales à leurs recherches. La rencontre ? "Dans un bar !". Peu à peu le projet se forme et Johanna rejoint le duo de choc : diplômée  en design industriel, elle est la maîtresse du style des produits Qleek.  

La boite s’est lancée à l’entrée de l’incubateur le Camping en novembre 2013, un cadre idéal pour profiter des feedbacks des autres startups occupant l’open-space. De quoi aussi bénéficier d’un prêt de 7.000 euros de la part de la BNP. Un vrai coup de pouce pour Qleek, car "au départ, beaucoup de gens ne voient pas la valeur du produit." Les financiers sont toujours dubitatifs… jusqu’à avoir l’objet dans les mains. Alors que l’air du temps est aux applis mobiles dans le milieu des start-ups, "on sous-estime finalement le coté physique". Toujours la même méthode : donner le produit à l’interlocuteur, qui "tout de suite va interagir et jouer avec".

Le lecteur coûte 180 euros, fourni avec cinq Tapps. Ensuite, c’est cinq euros la Tapps. Leurs coûts de production sont élevés, l’achat de bois au prix unitaire fixe ne permet pas les économies d’échelles. Pas le choix : il faut avancer l’argent. Pour une question de "survie", ils ont mené avec succès une campagne de crowdfunding de 70.000 dollars auprès d’Indiegogo. La plateforme reste en étroit contact avec Qleek, au point que "la responsable hardware et la responsable communauté ont même acheté le produit." Et quant au business-model, l’équipe réfléchit à vendre des abonnements aux labels sous forme d’une Tapps spéciale qui contiendra toutes les nouveautés d’un artiste. "En marchandising, le fait d’avoir quelque chose dans la main, c’est une incitation à les écouter."

L’équipe espère à terme vendre Qleek dans tous les magasins. Déjà, "la moitié des commandes sont faites aux États-Unis", leur premier marché, devant l’Europe. Pas question pour eux de lâcher ce projet d’objet connecté comme on en fait rarement en France. Pierre-Rudolf ne doute pas une seconde de la direction que prend l’entreprise : "Le terme d’objet "connecté" va bientôt disparaitre. Il va devenir une évidence."

Youness Rhounna

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
07.
Francois Xavier Bellamy enchante la droite, Bruno Retailleau laboure son sillon (et l'électorat Fillon), Le Point charge Castaner, L'Express les dérives de la médecine douce ; Anti-social quand la CGT piétine le droit du travail
01.
Costa Concordia : le pompage du carburant a commencé
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires