En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 7 min 59 sec
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 4 heures 17 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 4 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 5 heures 46 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 18 heures 12 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 19 heures 7 sec
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 50 min 56 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 5 heures 29 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 18 heures 39 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 19 heures 32 min
© REUTERS/Mohammed Salem
Comment se fabriquent les djihadistes
© REUTERS/Mohammed Salem
Comment se fabriquent les djihadistes
Ennemi intérieur

Le bourreau de James Foley serait britannique : comment se fabriquent les djihadistes

Publié le 21 août 2014
"Nous n'avons pas encore identifié l'individu responsable de cet acte, mais pour autant qu'on puisse en juger, il apparaît de plus en plus probable qu'il s'agisse d'un ressortissant britannique", a indiqué ce mercredi 20 août David Cameron.
Jean-Charles Brisard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Brisard est spécialiste du terrorisme et ancien enquêteur en chef pour les familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il est Président du Centre d'Analyse du Terrorisme (CAT) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous n'avons pas encore identifié l'individu responsable de cet acte, mais pour autant qu'on puisse en juger, il apparaît de plus en plus probable qu'il s'agisse d'un ressortissant britannique", a indiqué ce mercredi 20 août David Cameron.

Atlantico : Le djihadiste de l'Etat islamique qui a décapité le journaliste américain James Foley serait britannique. Ainsi selon The Guardian, il s'appelerait "John" et ferait partie d’un groupe de trois djihadistes originaires du Royaume-Uni. Un phénomène qui concerne également la France, en témoigne la loi anti-djihad de Bernard Cazeneuve. Que sait-on du processus qui mène un jeune à devenir djihadiste ?

Jean-Charles Brisard : Les facteurs de radicalisation sont nombreux, il peut y avoir des motivations personnelles, mais il y a surtout l’influence de facteurs extérieurs pour lesquels l’effet de groupe joue un rôle majeur comme moteur d’un engagement djihadiste, sur le plan psychologique comme sur le plan matériel. Plusieurs facteurs vont contribuer à influencer une personne depuis son endoctrinement jusqu’à sa transformation en terroriste. Il y a d’abord un facteur idéologique lié à l’endoctrinement, qui passe par des prêcheurs de haine, dans des mosquées ou des lieux de prière, mais de plus en plus par Internet, outil de formation idéologique et militaire, qui sert à la fois pour ces groupes de moyen de propagande, de plate-forme de communication et d’échanges, mais aussi de base de données sur les cibles potentielles et les méthodes pour perpétrer des attentats. La prison est un autre facteur accélérateur de l’engagement djihadiste. Cette tendance concerne en particulier les personnes psychologiquement instables ou fragiles. On assiste dans les prisons à la multiplication des conversions et à des processus de radicalisation extrêmement rapides, et il n’est plus rare de voir des individus «basculer» dans l'islam radical au cours de leur passage en prison, au bout de quelques semaines seulement.

Comment et où sont-ils formés et préparés ?

Lorsqu'ils le peuvent ils se forment dans des camps d’entrainement à l’étranger. Les forums internet djihadistes organisent également des sessions de formation militaire et des manuels permettent de s’initier au maniement des armes. Enfin, on constate l’existence de groupes paramilitaires qui organisent des camps d’entrainement amateurs sous couvert d’autodéfense, d’entretien physique ou de jeux (paint ball). La France a ainsi dissous en 2012 le groupuscule "Forsane Alliza" pour incitation à la lutte armée.

A quel moment passent-ils à l’acte et sont-ils envoyés sur le terrain ?

A l’issue de ce processus de radicalisation, l’engagement se concrétise généralement par la volonté de rejoindre un théâtre d’opération, une terre de djihad à l’étranger. Le groupe joue là encore un rôle important pour préparer ce départ. On peut bénéficier de l’expérience d’un vétéran djihadiste, voire d’une filière de départ organisée mais l’on peut également trouver des relais ou des itinéraires sur les forums internet djihadistes. Ce phénomène devient préoccupant au retour de ces djihadistes dans leur pays d’origine, où ils peuvent avoir la volonté de prolonger leur djihad à travers des actions d’endoctrinement, de recrutement ou de terrorisme.

Existe-t-il un moyen d’intervenir durant leur parcours avant qu’ils ne passent à l’acte ?

Que ce soit à l’égard des imams radicaux, en prison, sur Internet ou lors d’un départ vers une zone à risque, les moyens existent et, le cas échéant de sanctionner, mais ces moyens sont encore insuffisants pour prendre en compte la réalité de la dynamique de radicalisation. La prison demeure un véritable creuset. L’autre difficulté provient du fait que légalement, on ne peut interdire ni sanctionner les manifestations idéologiques qui peuvent mener au djihad. Il est donc nécessaire de surveiller des personnes, des lieux, des sites internet… afin de détecter ce passage à l’acte à travers une multitude de facteurs permettant d’indiquer la montée en puissance ou la structuration d’un projet terroriste. Il s'agit d'un processus compliqué et aléatoire.

Il s'agit d'une mise à jour d'un article publié le 9 mars 2013

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 22/08/2014 - 08:08
rectification..
" qui prêchait .."
Texas
- 22/08/2014 - 07:28
Un cas
intéressant : celui de l' Imam Al Awlaki , citoyen américain résidant au Yemen , qui préchaient contre les intérêts de son pays . Il s' est trouvé des " humanistes " pour défendre son cas en invoquant encore le Droit . Sheakespearien .
Liberte5
- 21/08/2014 - 22:18
Désormais les choses sont claires.
La religion de paix et de tolérance qu'on nous vend depuis 30 ans,est en réalité une barbarie. "L'immigration était une chance pour la France". On commence à voir les résultats de cette folle politique. On va nous dire pas d'amalgame. La classe politique après nous avoir menti pendant si longtemps ne va pas venir nous dire "nous nous sommes trompés". Au contraire, la répression va s'abattre sur ceux ou celles qui osent dire simplement la vérité. Pourtant le danger est là , à l'intérieur de notre pays. Soit les chosent continuent ainsi et l'islamisation de la France sera chose faite d'ici 10 à 20 ans, soit la réaction des Français est brutale et il y aura de la casse. Il n'y a pas de 3ème voie.