En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 3 min 20 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 30 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 3 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 10 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 38 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 21 heures 54 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 22 heures 54 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 23 heures 45 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 5 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 29 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 11 heures 45 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 9 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 19 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 18 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 13 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 3 min
© Reuters
Le triomphe de la rébellion libyenne devrait déboucher sur la création d’un gouvernement démocratique...
© Reuters
Le triomphe de la rébellion libyenne devrait déboucher sur la création d’un gouvernement démocratique...
Théorie des dominos

Afrique du Nord : le croissant fertile de la démocratie

Publié le 26 août 2011
La chute du régime du colonel Kadhafi en Libye dessine une nouvelle carte de la démocratie en Afrique du Nord.
Guillaume Lagane est spécialiste des questions de défense.Il est également maître de conférences à Science-Po Paris. Il est l'auteur de  Questions internationales en fiches (Ellipses, 2013 (deuxième édition)) et de Premiers pas en géopolitique ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Lagane
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Lagane est spécialiste des questions de défense.Il est également maître de conférences à Science-Po Paris. Il est l'auteur de  Questions internationales en fiches (Ellipses, 2013 (deuxième édition)) et de Premiers pas en géopolitique ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chute du régime du colonel Kadhafi en Libye dessine une nouvelle carte de la démocratie en Afrique du Nord.

On assiste à l’agonie du régime qui a régné sur la Libye depuis 1969. Dans l’hypothèse, qu’il ne faut pas écarter au vu des déclarations de la majorité des membres du Conseil national de transition (CNT), où le triomphe de la rébellion libyenne déboucherait sur la création d’un gouvernement démocratique dans ce pays, les conséquences seraient profondes. Pays faiblement peuplé (6 millions d’habitants) mais riche (premier PIB par habitant d’Afrique), la Libye prendrait une place toute particulière dans le nouvel échiquier arabe. Il suffit en effet de jeter un œil sur une carte pour voir apparaître une nouvelle géographie au sud de la Méditerranée.

Le renversement du régime Ben Ali a certes pu, au départ tout au moins, apparaître comme un évènement limité à l’échelle du vaste monde arabe (22 États, 400 millions d’habitants). Il était cependant très significatif car cet ensemble a longtemps été caractérisé par une anomalie : la prédominance de régimes non démocratiques. Dans un univers où l’effondrement du communisme, dans les années 1990, avait précipité la chute des dictatures, le monde arabe conservait une triste unité. Des rives de l’Atlantique jusqu’à la Mésopotamie,deux types de tyrannies l’emportaient. D’un côté, les monarchies traditionnelles, où le souverain refusait tout partage du pouvoir (Maroc, émirats et royaumes du Golfe persique). De l’autre, les régimes nationalistes et militaires des raïs (« chefs »), nés dans le prolongement de la décolonisation et plutôt hostiles à l’Occident (Algérie, Irak, Libye, Egypte, Syrie, Yémen…).

Depuis ces prémices tunisiennes, Égypte a, à son tour, accompli sa révolution, renversant puis jugeant Hosni Moubarak. Avec son poids démographique (80 millions d’habitants, huit fois la Tunisie) et son prestige culturel (des Pyramides à l’université Al-Azhar d’Alexandrie, dont les décisions ont une autorité particulière dans le mode sunnite), elle se trouve au cœur d’un ensemble auquel le basculement de la Libye donne une manière d’unité. De la Tunisie à Égypte, l’Afrique du nord possède désormais un vrai continuum démocratique. Celui-ci se prolonge, malgré une hostilité de façade, de l’autre côté de la frontière avec Israël, une oasis démocratique dont les citoyens arabes (20 % de la population) jouissent, paradoxalement, de libertés jusqu’alors inconnues en dehors de l’Etat hébreux. La Cisjordanie, depuis les élections de 2007, et le Liban, depuis le départ des Syriens en 2005, et malgré la puissance des communautarismes incarnée par le Hezbollah, constituent des Etats (ou Autorités dans le second cas) partiellement démocratiques.

On voit ainsi se dessiner une sorte de nouveau « croissant fertile ». Rappelons que cette expression désigne une région en forme de croissant, située entre la Mésopotamie et Égypte, où a été inventée l’agriculture et où se sont ensuite développées les grandes civilisations. Le croissant démocratique que nous voyons se dessiner aujourd’hui lui ressemble mais il irait de Tunis à Ramallah. Placé au cœur du Moyen Orient, il serait à terme parfaitement complété par la chute du régime de Bachar Al-Assad en Syrie. Le bloc démocratique arabe pourrait alors atteindre l’Irak qui entreprend, depuis le renversement de Saddam Hussein en 2003, la construction, certes un peu chaotique mais néanmoinscohérente, d’un système démocratique et dont l’exemple, pensons à l’arrestation puis au jugement de Saddam Hussein en 2006, une première dans le monde arabe, a sans doute joué dans les révoltes arabes de 2011 un rôle souterrain mais crucial. La Turquie, puissance musulmane et démocratique, formerait le flanc nord de cet ensemble.

Ce croissant démocratique, rayonnant au cœur du monde arabe, exercerait évidemment une profonde influence sur les pays périphériques, encore aux mains de potentats locaux, qu’il s’agisse du Maroc ou de l’Algérie dans le Maghreb, ou des diverses monarchies dans la péninsule arabique. Il est probable que, peu à peu, le spectacle des sociétés libérées éroderait le soutien aux régimes autoritaires existants, qui se maintiennent aujourd’hui par la répression policière (Bahreïn), la peur de la guerre civile (Algérie) ou les concessions financières (Arabie saoudite). Il n’est pas non plus impossible que cet effet domino soit limité et que, en particulier dans le cas des Etats pétroliers, la manne financière permette à moyen terme le maintien du régime, comme le montrent, en Europe orientale, l’exemple de la Biélorussie, demeurée soviétique au milieu d’une région qui ne l’est plus grâce aux fournitures à vil prix de gaz  par la Russie.

Si ce croissant démocratique maintient son unité et si les systèmes démocratiques locaux s’enracinent, les conséquences seront aussi majeures dans la périphérie du monde arabe. On peut d’abord imaginer que l’Europe ne regardera pas sans réagir la naissance de ces jeunes démocraties. Même s’il existe aujourd’hui une « fatigue de l’élargissement », celle-ci ne sera pas éternelle et le précédent des anciens États communistes pourrait faire jurisprudence. On n’échappera pas, dans la décennie 2010, à un débat sur une extension de l’Union européenne vers le sud, retrouvant, après celle de l’Europe « carolingienne », la logique du Marenostrum des Romains. Rappelons-nous que la Roumanie ou la Bulgarie ne sont entrés dans l’Union que dix-sept ans (2007) après le renversement du communisme (1990). Dans la décennie 2020, l’entrée de la Tunisie et de Égypte sera sans doute jugé d’autant plus naturelle que la démocratisation de ces pays aura rendu leurs sociétés plus proches des nôtres.

Sur le reste du monde, l’émergence de ce nouveau croisant  fertile ne sera pas non plus sans conséquences majeures. Dans la décennie 1990, celle du « nouvel ordre mondial », on célébrait les esprits qui, tels le philosophe américain Francis Fukuyama, pensait clore le débat, ouvert pendant la guerre froide, sur le meilleur des régimes politiques. A ses yeux, la démocratie occidentale, et son corollaire le capitalisme, si elle était bien le « pire des régimes à l’exception de tous les autres » (Churchill), constituait la seule réponse intellectuellement valide à ce vieux débat. A l’inverse, la mode, dans les années 2000, fut plutôt au consensus de Pékin, cette alliance forgée par le communisme chinois entre capitalisme et dictature et qui semblait se répandre partout. L’idée prévalait que, face aux progrès du niveau de vie, les revendications de « liberté formelles », au sens marxiste, s’éteindraient d’elles-mêmes et que le Sud, à tout au moins l’Asie, deviendrait un vaste Singapour, à la fois prospère et autoritaire. Rien n’est moins sûr désormais et l’on comprend mieux pourquoi les dirigeants chinois n’ont pas goûté l’humour du colonel Kadhafi promettant aux rebelles, dans un de ses derniers discours, le sort funeste des manifestants de la place Tienanmen…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
FLNQA46
- 29/08/2011 - 13:24
Article prospectif et intéressant.
Contrairement à la majorité des commentaires ci-dessous, je trouve cet article intéressant car il essaie de mettre en perspective sur les deux décennies a venir les événements de ces 6 derniers mois. L'extension de l'Europe au sud de la Méditerranée est une éventualité qui peut faire débat mais qui ne devrait pas provoquer des réactions telles que celles lues. Un peu de calme tout le monde !
nikaye
- 28/08/2011 - 19:12
Le visionnaire de comptoir
Ouah!! ca fait peur des gens comme ça. La démocratie permet elle de dire n'importe quoi et d'être payé pour ça. La Tunisie & l'Egypte en Europe, est ce toujours l'Europe ?. A l'époque de Marenostrum, l'islam, n'existait pas. De plus pourquoi ses gens voudraient la démocratie. C'est juste un fonctionnaire ambitieu.
heraclite
- 27/08/2011 - 01:24
Méconnaissance totale de l'islam
Il faut être un idéaliste invétéré ou bien nous prendre pour des imbéciles pour nous faire gober de pareilles sottises. Il y autant de distance entre la démocratie et le système totalitaire de la chariah qu'entre la terre et les confins de l'univers.
C'est au nom de ces sottises que les démocraties occidentales ont soutenu les mouvements de révolte dans l'Oumma. Désillusions en perspective.