En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 2 heures 27 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 3 heures 10 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 5 heures 39 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 6 heures 23 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 8 heures 30 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 53 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 9 heures 28 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 46 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 52 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 4 heures 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 54 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 51 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 58 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 9 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 50 min
Plan Fillon

Plan de rigueur, le jour d'après

Publié le 25 août 2011
Après l’annonce par François Fillon d’un plan anti-déficit, qui devrait rapporter 12 milliards d’euros de recettes supplémentaires à l’État d'ici 2012, les réactions fusent. Une "provocation" pour la gauche, un "mal nécessaire" pour d'autres.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l’annonce par François Fillon d’un plan anti-déficit, qui devrait rapporter 12 milliards d’euros de recettes supplémentaires à l’État d'ici 2012, les réactions fusent. Une "provocation" pour la gauche, un "mal nécessaire" pour d'autres.

On avait déjà vu  François Fillon plus enjoué. Le premier Ministre arborait une  mine de circonstance (-c'est-à-dire sombre),  pendant sa conférence de presse à Matignon et  plus tard sur le plateau de  TF1. Après avoir posé le  diagnostic, à savoir que «  le seuil de tolérance de l’endettement est désormais dépassé », l’auteur de « la France peut supporter la Vérité », a donc tenté de livrer la sienne, à savoir qu’il faut désormais soigner ce mal qui ronge les pays occidentaux , la dette, les déficits et qu’il faut par conséquent réaliser 12 milliards d’économies d’ici la fin 2012, pour atteindre l’objectif  de 4,6% de déficits publics, sachant que nous serons à 5,7% cette année …

Nous devons être à 3% en 2013 en vertu du Pacte de stabilité européen qui, soit dit en passant a déjà été l’objet de quelques coups de canifs au règlement à cause de la crise . Mais comme la croissance n’est pas ce que les prévisionnistes du gouvernement avaient annoncé et espéré, pour atteindre les 5,7% cette année, il faudra déjà procéder à quelques  ponctions fiscales  toutes affaires cessantes. Et c’est donc dès le début du mois de septembre que le Parlement sera appelé à voter l’augmentation du prix du tabac, de l’alcool, des sodas sucrés (-quid des boissons light ?), de la TVA  pour les parcs à thème, avant l’examen du budget 2012 qui inclura, lui, la fameuse taxe pour les très riches. L’encre que fait couler cette fameuse taxe est inversement proportionnel  à la somme qu’elle va rapporter, mais cet élan de solidarité des très riches est tellement surprenant, tellement inattendu qu’on ne se lasse pas de le commenter ! Ne cherchait-on pas à retenir ces grandes fortunes en France en adoucissant leur feuille d’impôts de crainte qu’elles ne s’exilent en Belgique ou en Grande-Bretagne ?

Haro sur les niches fiscales

François Fillon ne s’est pas attardé sur ce «beau geste» .Il savait bien que les réactions à son ordonnance n’allaient pas tarder et hormis la direction de l’UMP au garde à vous, il n’a guère recueilli de satisfecit. Le porte-parole du PS a immédiatement repris le Premier Ministre à la volée pour lui renvoyer que « le seuil de tolérance des Français à la provocation et au cynisme est franchi ». Par delà les formules , la Gauche s’en prend au gouvernement qui  pénalise les classes moyennes alors qu’elle veut faire payer davantage  les plus riches et les sociétés qui font des bénéfices , tout en préservant la croissance. Les recettes  varient selon l’écurie présidentielle (-de la primaire du PS ).François Hollande hier, Martine Aubry aujourd’hui ,réunissent  des experts  pour affiner leurs propositions car eux aussi vont devoir infléchir les propositions initiales du PS, en raison  de l’aggravation de la crise. En fait c’est surtout  la question des niches fiscales qui sont au cœur  des débats. Elles sont depuis longtemps la bête noire de la Gauche et d’une partie des centristes. Le futur candidat Jean-Louis Borloo, regrette  d’ailleurs  que le gouvernement ne touche pas à la «niche Copé», cette fameuse « suppression de l’exonération des plus-values de cession de participation des holdings » : elle coûte autour de dix milliards d’euros au Trésor, et il promet de mettre le sujet sur le table au cours de la discussion budgétaire .Il ne sera pas le seul !!!

Mais qui se souvient qu’il  y a deux ans, en 2009  un rapport de la Cour des Comptes avait évalué à 75 milliards le coût de ces niches fiscales ? A la même époque le  rapporteur  général du Budget à l’Assemblée, Gilles Carrez et le président de la commission des Affaires Économiques Pierre Méhaignerie avaient signé une tribune qui fit grand bruit, dans laquelle ils réclamaient eux aussi un aménagement de ces fameuses niches. Ils avaient alors été priés de remiser leur proposition en échange de la promesse d’une grande réforme fiscale qui n’a pas vu le jour. 

On l’aura compris : il existe encore  du grain à moudre  et quand il faut trouver  vingt milliards, un plan de  12 milliards d’économies est insuffisant.  Le véritable dilemme, c’est que la rigueur freine la croissance, et l’absence de rigueur également. La quadrature du cercle, mais pour l’heure la priorité est au tour de vis pour réduire la dette à cause de la pression des marchés. Et cette pression se prolongera au-delà de la présidentielle ; simplement, elle différemment, mais sans succès garanti, en fonction de  la couleur politique de celui ou celle qui l’emportera en mai prochain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
skywalker5760
- 26/08/2011 - 21:18
RIGUEUR pour QUI ?
Je pense que les français sont prêts à la rigueur si elle est partagée avec tout le monde.
Je l'accepterais :
Quand l'ATA sera supprimée
http://vosdroits.service-public.fr/F16118.xhtml
Quand la retraite pour ceux qui n'ont pas cotisé en FRANCE sera supprimée (Voir p 54 et 55 du guide)
http://www.immigration.gouv.fr/IMG/pdf/livretaccueil.pdf
Quand les footballeurs devront payer l'impôt en FRANCE
eva-40
- 26/08/2011 - 19:23
foutons le camp de cette Europe!
les grecs font des conneries - nous on doit se serrer la ceinture! Bruxelles n'a qu'à forcer la Grèce de quitter la zone euro, puisque elle ne rempli pas des critères pour y être. je me demande pourquoi Luxembourg, le pays le plus riche de cette Europe ne rembourse pas la dette des autres... Marine en 2012!
Aie
- 26/08/2011 - 00:49
Couper dans les collectivités
serait une solution plus brave, mais les socialistes crieront à l'injustice. Pourtant ce poste de dépenses nous coute trop cher.
QUI osera s'y attaquer ?