En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© NASA/JPL/Space Science Institute
101 geysers ont été recensés sur le pôle Sud d'Encelade, une lune de Saturne
ET téléphone maison ?

Quand des scientifiques découvrent une centaine de geysers sur Encelade, une lune de Saturne

Publié le 31 juillet 2014
Les scientifiques ont recensé 101 geysers à la surface du satellite, crachant de la vapeur d’eau, du gaz et de la glace. Une découverte qui relance la recherche de vie extraterrestre.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les scientifiques ont recensé 101 geysers à la surface du satellite, crachant de la vapeur d’eau, du gaz et de la glace. Une découverte qui relance la recherche de vie extraterrestre.

Pas besoin d’aller chercher E.T. en dehors de notre système solaire. Un récent recensement des geysers sur Encelade, une lune de Saturne (si, si), a démontré qu’ils agissaient comme autant de fenêtres sur un immense océan situé dans les entrailles du satellite. Et qui dit eau liquide, dit vie potentielle, du moins sous la forme que l’homme connaît. Cet intérêt pour ce petit satellite, sept fois plus petit que la lune, est évoqué dans deux articles à paraître dans la numéro d’août 2014 de la revue scientifique Astronomical Journal rapporte Sciences et avenir

Grâce aux images envoyées par la sonde spatiale Cassini, envoyée en orbite en 2004 autour de la planète aux anneaux, les scientifiques ont recensés pas moins de 101 geysers à son pôle Sud, crachant de la vapeur d’eau, du gaz et de la glace. Les panaches ainsi créés s’élèvent à plusieurs centaines de kilomètres au-dessus de la surface du satellite.

Les chercheurs se sont alors demandés si les volutes aperçus provenaient d’une réserve d’eau située juste sous la surface ou si cette dernière était enfouie plus profondément dans le satellite. C’est ce deuxième cas qui les intéresse, et ils en ont eu la confirmation en 2009, lorsque la sonde a pu analyser l’eau projetée. Celle-ci contenait du sel, ce qui implique que la réserve d’eau est enfouie suffisamment profondément pour être en contact prolongé avec les minéraux du cœur du satellite. Une découverte confirmée il y a quelques mois, et affinée : la réserve d’eau liquide, qualifiée d'"océan" par le magazine Time, serait située à environ 50 kilomètres sous la surface et contiendrait assez d’eau pour remplir le lac Superieur, un des plus grand lacs d’Amérique du Nord. "Il ne s’agit clairement pas d’un phénomène [les geysers, ndlr] de surface, assure Carolyn Porco, responsable de l'équipe d'imagerie de la sonde Cassini. La seule explication plausible, c’est la présence d’un océan souterrain".

Particularité de ces geysers : ils sont regroupés sur le pôle Sud, le long de 4 fractures appelées les rayures du tigre. Et c’est ce regroupement qui intéresse les chercheurs. Car contrairement à Europe, une lune de Jupiter où a également été détecté un océan sous-marin, les geysers d’Enceladus offre une vue quasi-directe sur l’océan sous-marin, ce qui faciliterait d’éventuelles futures explorations.

La facilité : un argument à la fois scientifique… et commercial. A une époque où la Nasa, l’agence spatiale américaine, voit son budget corseté et multiplie les coupes, nul doute qu’elle y sera sensible.

Vu sur : Lu sur time.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires