En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 8 heures 28 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 9 heures 58 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 11 heures 15 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 13 heures 36 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 8 heures 4 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 9 heures 14 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 10 heures 34 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 12 heures 59 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 15 heures 11 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 17 heures 17 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 17 heures 57 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 19 heures 49 min
© Reuters
La récente grève avait énormément perturbé le trafic
© Reuters
La récente grève avait énormément perturbé le trafic
Tant qu'à faire

SNCF, voyager autrement voire dans une autre galaxie : après la grève, le congé de sortie de grève

Publié le 01 août 2014
Dans son journal interne, le syndicat SUD-Rail s'offusque de s'être vu refuser par la SNCF une période de congé pour les grévistes de juin "souhaitant ne pas retravailler immédiatement afin de se reposer et de prendre un peu de recul", sans considération pour "les agents éreintés par la grève (qui) ont donc été forcés de rester en grève afin de pouvoir reprendre un peu leur souffle".
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son journal interne, le syndicat SUD-Rail s'offusque de s'être vu refuser par la SNCF une période de congé pour les grévistes de juin "souhaitant ne pas retravailler immédiatement afin de se reposer et de prendre un peu de recul", sans considération pour "les agents éreintés par la grève (qui) ont donc été forcés de rester en grève afin de pouvoir reprendre un peu leur souffle".

Jean d'Ormesson (il n'y a que lui qui puisse se permettre de ricaner sans s'attirer  une bronca médiatico politique) ne croyait pas si bien dire lorsqu'il expliquait récemment avec malice mais non sans sagacité : "les syndicalistes ont tellement l'habitude de ne rien faire, que lorsqu'ils font grève ils appellent ça une journée d'action".

Nous avons tous vécu, chacun à sa façon, les jours de grève, majoritairement préventifs devant la peur que perdent un jour "le statut de cheminot" ceux qui ne sont pas encore fonctionnaires et qui ne savent même pas encore qu'ils le seront  peut-être un jour ! Bel exemple de solidarité intergénérationnelle, du mois de Juin. Les cheminots faisaient grève avec énergie pour différents motifs dont celui du refus de fusionner la SNCF et RFF (Réseau ferré de France) sachant qu'ils avaient fait grève quelques années auparavant pour que les deux entités fusionnent; mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis disent les girouettes.

Vous vous  demandez où je veux en venir ? Car il n'est pas donné à tout le monde, la veille des vacances, de se plonger dans le journal SUD RAIL. C’est pourtant instructif et c'est là que j'ai appris avec stupéfaction qu'il s'était négocié avec la SNCF un "arrêt" supplémentaire (c'est le cas de le dire!). Lesdits cheminots épuisés à juste titre par un non-travail harassant , se sont trouvés en cette période estivale plus fatigués que de coutume par leurs "journées d'action" reconduites (les plus éprouvantes sont celles qui sont reconduites) du mois  dernier.

Source : page Facebook de la CFDT Cheminots

Ils ont  donc légitimement souhaité et revendiqué sans ciller, des jours de congés exceptionnels et supplémentaires, souhaitant ne pas retravailler immédiatement afin de, je cite, "se reposer et prendre un peu de recul ". Remarquons toutefois que le recul pour l'instant c'est la trésorerie de l'entreprise qui le subit du fait du manque à gagner lié aux jours chômés.

La direction de la SNCF inconsciente du traumatisme, voire du préjudice vécu par les grévistes avait décidé de reprendre le service normal dès le lendemain de la fin du conflit .

Toutefois, nous venons donc de vivre un précédent historique, celui de la création potentielle du "congé de sortie de grève". Comme il faut s'attendre à tout en matière de progrès social, habituez vous a cette idée, même si la SNCF n'a pas marqué la considération souhaitée pour ces agents éreintés. Cette indifférence a été mal comprise et le syndicat SUD dans "la vie du rail" s'offusque de ce refus. On est pas loin de la mise en place de la cellule d'assistance psychologique, pas pour ceux qui entassés comme du bétail ont continué de se rendre héroïquement sur leur lieu de travail... mais pour ceux qui refusaient de les transporter. Logiquement l'action du gréviste pourrait, si on poursuit le raisonnement, être considérée comme une maladie professionnelle ?

Un frisson vous saisit probablement  comme moi : imaginons que SUD refasse grève parce qu’on leur refuse ce repos compensatoire qui s'inscrit certainement dans la droite ligne de la pénibilité ? De nouvelles journées d'action pourraient  alors voir le jour et en toute logique les épuiseraient à nouveau! et la demande de congés supplémentaires s'allongerait d'autant... et ainsi de suite.

Au moment ou j'écris ces lignes  dans le TGV Atlantique bondé, l'angoisse me saisit : et si j'étais comdamnée à être otage ?! Prise du syndrome de Stockholm, je tends mon billet au contrôleur devant moi  avec mon plus grand sourire et une grande compassion, guettant sur son visage des traces de fatigue. Ouf ! Il a poinçonné normalement.

NB : pour info, l'âge moyen du départ à la retraite du privé est de 62,1 ans ; et de 54,1 ans pour les agents SNCF

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
michoulacolere
- 29/07/2014 - 15:16
les greviculteurs
1 000 000 de fois d' accord avec mes auteurs précédents :Fredja, Hugues et Anguerrand . Mais savent-ils que la dette des 44 Milliards de la SNCF+RFF combinée n' est pas comptabilisée dans notre % de dette de Maastricht ? ( 2 points de PIB quand même) ?
Anguerrand
- 28/07/2014 - 14:29
Journées de grèves payées.
En général et contre la loi c'est la dernière revendication des grévistes pour reprendre le travail et le règlement intégral de leurs journées de grève et ça marche, alors pourquoi s'en priver? Maintenant il faut une récupération pour compenser ces journées éreintante ou ils ne font rien. Oui on est bien en France ou les syndicats communistes défendent l'indéfendable contre l'intérêt général et les usagers. Surtout pas clients, ce serait un gros mot de considérer comme en Allemagne l'usager comme un client et d'avoir le culot de faire gagner de l'argent à leur société DB qui s'autofinance quand la SNCF a 44 milliards de dettes à régler par le contribuable même ceux qui n'ont pas de lignes à côté de chez eux.
Hugues001001
- 28/07/2014 - 13:35
Une seule remarque
Une seule remarque: il faut foutre à la porte tous ces fainéants et embaucher sous contrat privé à 40h par semaine, sucrer les subventions qui sont de façon tout à fait inadmissible données aux syndicats dans ce pays, interdire le droit de grève dans les transports publics ou à défaut exiger la publication certifiée par un commissaire aux comptes de l'utilisation des fonds syndicaux et instaurer la responsabilité pécuniaire des syndicats pour les dommages économiques occasionnés lors des grèves. Quand ils devront expliquer aux Français les détournements et abus en tous genres qu'ils commettent avec l'argent dont ils bénéficient, et qu'ils devront rembourser 200 millions aux entreprises ayant subi un préjudice à cause de leurs caprices, ils réfléchiront à deux fois avant de faire grève.